Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Florilège des Cahiers de doléances du Pas-de-Calais

 | 
Dominique Rosselle
, 
Jean-Pierre Jesenne

Troisième partie : les assemblées des trois Ordres

Introduction de la troisième partie

Texte intégral

  • 1 Voir en particulier tableau récapitulatif des opérations dans le Pas-de-Calais.
  • 2 Reunions locales puis de bailliages secondaires en Artois, seules réunions des villes et villages (...)

1Le terme de la procédure de consultation provinciale approche ; elle a été présentée globalement en première partie1. Contentons-nous de rappeler qu’une fois achevées les opérations préliminaires pour le Tiers Etat2, ses députés rejoignent les membres du Clergé et de la Noblesse aux chefs-lieux des bailliages* principaux ou des circonscriptions considérées comme telles :

  • Arras pour les gouvernances d’Arras et Béthune, les bailliages d’Aire, Bapaume, Hesdin, Lens, Lillers et Saint-Omer, ainsi que pour la sénéchaussée de Saint-Pol (assemblée générale le 20 avril en la cathédrale Notre-Dame) ;
  • Boulogne pour la sénéchaussée du Boulonnais (assemblée générale le 16 mars, palais de la Sénéchaussée) ;
  • Calais pour le Calaisis et l’Ardrésis (10 mars, Hôtel de ville) ;
  • Montreuil pour le bailliage du même nom (Eglise des Carmes le 16 mars).
  • 3 Pour mémoire :
    — Duc de Guines, gouverneur l’Artois à Arras,
    — Marie-Omer Patras, sénéchal du Boulon (...)

2Dans les quatre villes, les déroulements sont très semblables ; comme les opérations débutent par une assemblée pleinière, il faut occuper des locaux qui permettent d’accueillir jusqu’à 1500 personnes à Arras, près de 550 à Boulogne... Au cours de la première journée, en réunion générale donc, le président de séance, commissaire du roi3, organise l’appel des députés, la vérification des pouvoirs et des procurations. La solennité de l’événement est marquée par des messes, de grands discours d intentions et par la prestation du serment de « procéder fidèlement à la rédaction du cahier général et à la nomination des députés de chaque ordre et de suivre de point en point le règlement du roi »...

3La séance inaugurale achevée, les trois Ordres se séparent pour rédiger leurs cahiers de doléances respectifs et élire leurs députés ; ce fonctionnement séparé justifie la succession des trois chapitres qui suivent.

A.D. Pas-de-Calais. Collection Barbier 800 5

Notes

1 Voir en particulier tableau récapitulatif des opérations dans le Pas-de-Calais.

2 Reunions locales puis de bailliages secondaires en Artois, seules réunions des villes et villages dans les trois autres bailliages principaux.

3 Pour mémoire :
— Duc de Guines, gouverneur l’Artois à Arras,
— Marie-Omer Patras, sénéchal du Boulonnais à Boulogne,
— Antoine-Richard de Béhague, lieutenant général à Calais,
— Jean-Baptiste Jacques Poultier, lieutenant général à Montreuil.

Table des illustrations

Légende A.D. Pas-de-Calais. Collection Barbier 800 5
URL http://books.openedition.org/irhis/docannexe/image/3115/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 299k

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540