Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aéronautique, Marchés, Entreprises

 | 
Jean-Paul Barrière
, 
Marc de Ferrière

Note des éditeurs

Texte intégral

1Les textes d’Emmanuel Chadeau qui figurent dans les pages qui suivent ont été l’objet de diverses interventions de notre part.

2E. Chadeau avait l’habitude d’écrire directement en anglais les papiers publiés à l’étranger dans cette langue. Il n’existe donc pas de version française élaborée par lui-même ni, pour les plus anciens, de version d’étape qui aurait permis d’orienter nos choix. Nous avons donc assuré la traduction de certains d’entre eux en essayant de trahir le moins possible sa pensée. Nous avons maintenu les explications s’adressant en priorité à des lecteurs étrangers, moins au fait de l’histoire nationale.

3Les articles extraits de numéros spéciaux des Cahiers de Science & Vie ont été remaniés par nos soins, révisés et regroupés en un seul ensemble afin de former un tout cohérent. Les versions publiées ici sont souvent différentes de celles éditées à l’époque par le groupe Excelsior puisque, condensées, remodelées et reformulées, elles avaient été adaptées à l’édition pour un format de « presse magazine ». Nous avons préféré conserver la formulation initiale choisie par E. Chadeau.

4Pour l’ensemble des textes reproduits ici, nous nous sommes efforcés de vérifier, d’unifier et de compléter le cas échéant les références bibliographiques. En outre, certains articles ayant été imprimés voici plus de dix ans, des travaux à l’époque inédits ont depuis fait l’objet de publications. Nous avons dans ce cas fait figurer, autant que possible, les nouvelles références.

5Il va de soi qu’il n’était pas question pour nous de modifier les notes bibliographiques ou archivistiques d’E. Chadeau en ajoutant des renvois ou des titres d’ouvrages parus depuis lors : les spécialistes sauront compléter ses écrits. Ils l’auraient pourtant mérité, preuve s’il en était besoin de la fécondité des voies ouvertes par E. Chadeau. De même, sauf erreurs manifestes, oublis ou coquilles, nous avons choisi de toujours laisser les textes tels qu’E. Chadeau les avait rédigés. En revanche, quand des chapitres ou des paragraphes avaient été supprimés lors de la publication, nous les avons réinsérés à partir des fichiers informatiques ou des versions « papier » d’origine dûment vérifiées par l’auteur.

6Cette sélection – difficile – parmi les dizaines de contributions écrites par E. Chadeau en plus de quinze ans a été guidée par le désir de rendre compte d’une activité multiforme, celle des polygraphes qu’il aimait bien, des défricheurs et des passeurs de savoirs. Nous espérons ainsi avoir tout à la fois répondu aux attentes des lecteurs et à la mémoire d’Emmanuel.

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540