Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pourquoi les sceaux ? La sigillographie, nouvel enjeu de l’histoire de l’art

 | 
Jean-Luc Chassel
, 
Marc Gil Chassel

Bibliographie générale

Texte intégral

Abréviations courantes

AD : Archives départementales (précédée du nom de la ville, suivie du numéro du département)

AM : Archives municipales (précédée du nom de la ville)

AGN : Archivo general de Navarra (Pampelune)

AGR : Archives générales du Royaume (Bruxelles)

ANF : Archives nationales de France (Paris)

BACTHS : Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques (Paris)

BEC : Bibliothèque de l'École des chartes (Paris)

BL : British Library (London)

BM : British Museum (London) BM : Bibliothèque municipale (précédée du nom de la ville)

BNF : Bibliothèque nationale de France (Paris)

CRAIBL : Comptes rendus de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

BSNAF : Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France (Paris)

KBR : Bibliothèque royale de Belgique/Koninklijke Bibliotheek van België (Bruxelles)

MGH : Monumenta Germaniae historica

MSNAF : Mémoires de la Société nationale des Antiquaires de France

PL : J.-P. Migne (dir.), Patrologiae latinae cursus completus

PRO: Public Record Office (London)

RBNS : Revue belge de numismatique et de sigillographie (Bruxelles)

RFHS : Revue française d’héraldique et de sigillographie (Paris)

TNA: The National Archives (London)

Sources

Sceaux (corpus, inventaires, catalogues, collections)

B. Bedos [-Rezak], Corpus des sceaux français du Moyen Age. I : Les sceaux des villes, Paris, Archives nationales, 1980.

W. de Gray Birch, Catalogue of Seals in the Department of Manuscripts in the British Museum, London, 1887-1900, 6 vol. 

C.H. Blair, « Durham Seals », Archaeologia Aeliana, 3e série, 7-9, 1911-1913; 11-16, 1914-1919.

— « Seals of Northumberland and Durham », Archaeologia Aeliana, 3e série, 20-21, 1923-1924.

L. Blancard, Iconographie des sceaux et bulles conservés dans la partie antérieure à 1790 des Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Paris, 1860.

A. Blanchet, collection sigillographique de Mrs Gustave Schlumberger et A. Blanchet, Paris, 1914.

P. de Bosredon, Répertoire des sceaux des rois et des reines de France et des princes et princesses des trois races royales françaises, Périgueux, 1893.

  • Sigillographie de l’ancienne Auvergne, Brive, 1895.
  • Sigillographie du Bas-Limousin, Brive, 1886.
  • Sigillographie du Périgord, Périgueux, 1880.

H. Brugmans et K. Heeringa, Corpus Sigillorum Neerlendicorum. De Nederlandsche zegels tot 1300, Nijhoff, 1937-1940.

J. Charvet, Description des collections des sceaux-matrices de Monsieur E. Dongé, Paris, 1872.

E. Cioni Liserani, Sigilli medioevali senesi, Firenze, 1981.

A. Coulon, Inventaire des sceaux de la Bourgogne... Départements de la Côte d’Or, de la Saône-et-Loire et de l’Yonne, Paris, 1912.

Inventaire des sceaux de la Champagne, inédit, au service des Sceaux des ANF, Paris.

M. Crucifix et D. Delgrange, Inventaire de la collection de sceaux et matrices d’Auguste Preux, inédit, déposé au service des Sceaux des ANF, Paris, et aux AM, Douai.

M. Dalas, Corpus de sceaux français du Moyen Age. ii : Les sceaux des rois et de régence, Paris, 1991.

O.M. Dalton, Franks Bequest: Catalogue of the Finger Rings, Early Christian, Byzantine, Teutonic, Medieval and Later, bequeathed by Sir Augustus Wollaston Franks, London, British Museum, 1912.

V. Delattre, Dossier sphragistique de la collection V. Delattre, manuscrits, Lille, Palais des Beaux-Arts.

G. Demay, Inventaire des sceaux de la collection Clairambault à la Bibliothèque nationale, Paris, 1885-1886, 2 vol. 

  • Inventaire des sceaux de l’Artois et de la Picardie... Départements du Pas-de-Calais, de l’Oise, de la Somme et de l’Aisne, Paris, 1877.
  • Inventaire des sceaux de la Flandre... Département du Nord, 2 vol. , Paris, 1873.
  • Inventaire des sceaux de la Normandie... Départements de la Seine-Maritime, du Calvados, de la Manche et de l’Orne, Paris, 1881.

Abbé J.-C. Denis, Abbé Chambois et P. Cordonnier (éd.), Archives du Cogner. Les sceaux du Cogner [collection Jules Chappée], Le Mans, 1940.

E. Des Robert, Catalogue des sceaux des Archives départementales de Meurthe-etMoselle, Nancy, 1982-1991, 3. vol. (4e vol. , Sceaux ecclésiastiques, inédit, Nancy, AD 54, et Paris, ANF, service des Sceaux)

L. Douët d’Arcq, Collection des sceaux [des Archives de l’Empire], 3 vol. , Paris, 1863-1868 (Inventaires et documents publiés par ordre de l’Empereur, sous la direction de M. le comte de Laborde).

R.H. Ellis, Catalogue of Seals in the Public Record Office: Personal Seals, London, Public Record Office, 1978-1981, 2 vol. 

Catalogue of Seals in the Public Record Office: Monastic Seals, London, Public Record Office, 1986.

W. Ewald (éd.), Rheinische Siegel. III: Die Siegel der rheinischen Städte und Gerichte, Bonn, 1931 (Publikationen der Gesellschaft für Rheinische Geschichtskunde 27-3).

— et E. Meyer-Wurmbach (éd.), Rheinische Siege. IV: Die Siegel der Stifle, Klöster und geistlichen Dignitäre, Bonn, 1941-1972 (Publikationen der Gesellschaft für Rheinische Geschichtskunde 27-4).

R Eygun, Catalogue des sceaux du Poitou, thèse de l’École des Chartes, 1926.

Sigillographie du Poitou jusqu en 1515, Poitiers, 1938.

R. Gandilhon, Inventaire des sceaux du Berry antérieurs à 1515, Bourges, 1933.

Inventaire des sceaux-matrices dans les collections publiques et privées du département du Cher, Bourges, 1937.

R de Ghellinck Vaernewyck, Sceaux et armoiries des villes, communes, échevinages, châtellenies, métiers et seigneuries de la Flandre ancienne et moderne, Paris, 1935. R. Hadjadj, Bagues mérovingiennes. Gaule du Nord, Paris, 2007.

P.D.A. Harvey, Public Record Office, Duchy of Lancaster Ancient Deeds (DL25 and DL26) : Catalogue of Seals, inédit, consultable aux National Archives, London.

M. Henig, A Corpus of Roman engraved Gemstones from British Sites, 3e éd., Oxford, 2007 (BAR series 8).

R. Laurent, Inventaire de la collection de moulages de sceaux des Archives générales du Royaume. i : Moulages no 1 à 1000. II : Moulages no 1001 à 2000, Bruxelles, 2003-2005, (Archives générales du Royaume. Inventaires), 2 vol. 

  • Les sceaux des princes territoriaux belges du Xe siècle à 1482, Bruxelles, 1993, 2 t. en 3 vol. 
  • et C. Roelandt, Inventaire des collections de matrices de sceaux des Archives générales du Royaume et de la Bibliothèque royale, Bruxelles, 1997.

R. Linenthal et W. Noel, Medieval seal matrices in the Schøyen collection, Oslo, 2004.

F. Menéndez Pidal de Navascués, M. Ramos Aguirre et E. Ochoa de Olza, Sellos medievales de Navarra. Estudioy corpus descriptive, Pamplona, 1995.

H. Mutte, Recueil de sceaux et écussons dessinés à l’encre de chine (dessins d’A. T aisne), papier, XVIIIe siècle, Cambrai, BM, ms 1050.

A. Muzzi, B. Tomasello et A. Tori, Sigilli nel Museo Nazionale del Bargello, Firenze, 1988-1990, 3 vol. 

E.A. New, London, Corporation of London Record Office, Bridge House Deeds series: Catalogue of seals, à paraître.

M.-A. Nielen, Corpus de sceaux français du Moyen Age. iii : Les sceaux des reines et des enfants de France, Paris (sous presse).

C.C. Oman, Victoria and Albert Museum, Department of Metalwork: Catalogue of Rings, London, Victoria and Albert Museum, 1930.

M. Oudot de Dainville, Les sceaux conservés dans les archives de Montpellier, Montpellier, 1952.

É. Poncelet, « Sceaux et armoiries des villes, communes et juridictions du Hainaut ancien et moderne. Sceaux communaux conservés aux archives de l’état à Mons », Annales du Cercle archéologique de Mons, 23, 1904, p. 129-129-240 ; 24, 1905, p. 112-304 ; 25, 1906, p. 160-336 ; 26, 1907, p. 160-263 ; 28 (supplément), 1908, p. 17-147.

A. Preux, Fiches manuscrites et journal des achats de matrices de sceaux, Douai, AM, 1 S 70 (ancienne cote « Bibliothèque 1499/4 »)

T. de Raadt, Les sceaux armoriés des Pays-Bas et des pays avoisinants, Bruxelles, 1897 (réédition, Archives générales du Royaume, Bruxelles, 1999).

S. de Ricci, Catalogue of a Collection of Ancient Rings formed by last E. Guilhou, Paris, 1912.

J. Roman, Inventaire des sceaux de la collection des Pièces originales du cabinet des titres de la Bibliothèque nationale, t. 1, Paris, 1909 (t. 2 et 3 manuscrits, Paris, ANF, service des Sceaux ; microfiches à la BNF).

  • « Les dessins de sceaux de la collection Gaignières à la Bibliothèque nationale », MSNAF, 7e série, t. 9, 1909, p. 42-158.
  • Sigillographie du diocèse de Gap, Paris-Grenoble, 1870.
  • Sigillographie du diocèse d’Embrun, Paris-Grenoble, 1873.

Les sceaux, empreintes du pouvoir (collection Capellini) : voir II sigillo, impronto dell’uomo.

P. Sella et M.-H. Laurent, I Sigilli dell’Archivio Vaticano. Inventari dell’Archivio Segreto Vaticano, Città del Vaticano, 1937.

Il sigillo, impronto dell’uomo (collection E. et L. Capellini, Museo del sigillo, La Spezia), Milan, 1995 (trad. française : Les sceaux, empreintes du pouvoir, Paris, 2001).

A.B. Tonnochy, Catalogue of British Seal-Dies in the British Museum, London, 1952.

M. Toulemont, Musée du Ranquet, sceaux-matrices et empreintes, ClermontFerrand, 1979.

D.H. Williams, Catalogue of Seals in the National Museum of Wales, Cardiff, 1993-1998, 2 vol. 

O. De Wrée [Vredius], Les sceaux des comtes de Flandre, Brugge, 1641.

Autres sources manuscrites ou imprimées (littéraires, diplomatiques, historiographiques etc.)

J. Adhémar et G. Dordor (éd.), « Les tombeaux de la Collection Gaignères », Gazette des Beaux-Arts, 84, 1974, p. 1-92 ; 88, 1976, p. 1-128 ; 90, 1977, p. 1-76.

Alain de Lille, Theologicae regulae, reg. xci, PL 210, col. 669.

Leon Battista Alberti, Depictura : voir Sinisgalli (éd.). — Depictura et De statua : voir Grayson (éd.).- De re aedificatoria : voir Orlandi et Portoghesi (éd.).- De statua : voir Collareta (éd.).

H. Appelt (éd.), Die Urkunden Friedrichs i. 1168-1180, t. 3, Hannover, 1985 (MGH. Diplomata regum et imperatorum Germaniae, x, 3.) Saint Augustin, Epistolae, PL, 33, col. 61-1094.

Saint Avit, archevêque de Vienne, Epistolae, PL 59, col. 199-290.

Saint Bernard de Clairvaux, Sermones in Cantica Canticorum, PL 183, col. 806 ; voir : Leclercq, Talbot et Rochais (éd.).

Sermones de tempore. In nativitate domini. Sermo II, PL 183, col. 120-121 ; voir : Leclercq et Rochais (éd.).

C. Besold, Thesauruspracticus, 1re éd., Tübingen, 1629; 2e éd., Nürnberg, 1643 (http://www.uni-mannheim.de/mateo/camenaref/besold.html).

F. Benoît, Recueil des actes des comtes de Provence appartenant à la maison de Barcelone (1196-1245), Monaco-Paris, 1925.

R. Bettarini et P. Barocchi (éd.), Giorgio Vasari, Le vite de più eccellentipittori, scultori e architetti, Firenze, 1966-1971, 3 vol. 

H. Bouchot, Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières, Paris, 1891.

C. Brunel, Recueil des actes des comtes de Ponthieu (1026-1279), Paris, 1930.

Bruno le Chartreux (Pseudo-), Expositio in epistolas Pauli. In epistolam ad Ro manos, PL 153, col. 45.

A. Carr (trad.), Honorius Augustodunensis. The Seal of Blessed Mary, Toronto, 1991.

Cennino d’Andrea Cennini, Il Libre dell’Arte : voir Frezzato (éd.) ; voir Thompson Jr. (éd., trad.).

C. Chabaneau et A.-C. Germain (éd.), Liber instrumentorum memorialium. Cartulaire des Guilhem de Montpellier, Montpellier, 1884-1886.

Charte de l’abbaye de Mont-Saint-Martin sur l’Escaut, Lille, AD59, 3 H 14/172.

Chartularium Monasterii Sancti Jovini de Marnis, in dioecesi Pictaviensi, Paris, BNF, ms lat. 5449 (Gaignières).

Chartularium Monasterii Fontis-Ebraldi, in dioecesi Pictaviensi, Paris, BNF, ms 5480 (Gaignières).

Close Rolls of the Reign of Henry iii, London, Public Record Office, 1902-1938, 14 vol. 

A. Champolion-figeac (éd.), Mémoires de Mathieu Molé, procureur général, premier président du parlement de Paris, et garde des sceaux de France, 4 t. en 3 vol. , Paris, 1856-1857.

H.M. Chew and M. Weinbaum (éd.), The London Eyre of1244, London, 1970.

M. Collareta (éd.), L.B. Alberti, De statua, Livorno, 1998.

Conrad de Mure, Somma de arte prosandi : voir Kronbichler (éd.)

G. Croenen, De oorkonden van de familie Berthout, 1212-1425, Bruxelles, 2006 (Académie royale de Belgique, Commission royale d’Histoire 4°).

Coudrette, Le Roman de Mélusine : voir Harf-lancner (éd., trad.).

Cunegonda, femme de l’empereur Henri ii, Vita operaque : Vita sanctae Cunegundis imperatricis et virginis, PL 140, col. 212.

C. De Clercq (éd.), Concilia Galliae. II: A. 511 - A. 695, Turnhout, 1963 (Corpus Christianorum, series Latina, 148-A).

C. Dehaisnes (éd.), Documents et extraits divers concernant l’histoire de l’art dans la Flandre, l’Artois et le Hainaut avant le xV siècle, 2 vol. , Lille, 1886.

H.-F. Delaborde (éd.), Recueil des Actes de Philippe Auguste, roi de France, t. 1, Paris, 1916 (Chartes et diplômes relatifs à l’Histoire de France).

L. Delisle (éd.), Geoffroy de Vigeois, Ex chronico Gaufredi Coenobitae, Paris, 1877 (Recueil des historiens des Gaules et de la France 12).

Eustache Deschamps, OEuvres complètes : voir Queux de Saint-hilaire et Raynaud (éd.).

A Descriptive Calendar of Ancient Deeds in the Public Record Office, London, 1890-1915, 6 vol. 

C. R. Dodwell (éd., trad.), Theophilus, De Diversis Artibus/The Various Arts, London-New York, 1961.

W. Dugdale, Monasticon Anglicanum, London, 1819.

J. Evans et M.S. Serjeantson (éd.), English Medieval Lapidaries, London, 1933 (Early English Text Society Original Series 190).

Excerpta è Rotulis Finium in Turri Londinensi Asservatis, London, 1835-1836, 2 vol. 

R. Favreau (éd.), Corpus des inscriptions de la France médiévale, Paris, 1982.

F. Frezzato (éd.), Cennino Cennini, Il libro dell'arte, Vicenza, 2003.

Roger de Gaignières, Historiae Regalis abbatiae Sancti Juliani Turonensis, Paris, BNF, ms lat. 5443.

P. Ganz (éd.), Wolfenbütteler Cimelien. Das Evangeliar Heinrichs des Lowen in der Herzog August Bibliothek (Wolfenbüttel), Weinheim, 1989.

Gerald OF Wales [Giraud de Barri], Concerning the Instruction of Princes: voir Stevenson (éd., trad.).

Geoffroy DE Vigeois, EX chronico Gaufredi Coenobitae : voir Delisle (éd.). Geoffroi LE Gros, Vita Beati Bernardi fundatoris congregationis de Tironio in Gallia, cap. XI, PL 172, col. 1424.

H. DE Gérin-ricard et E. Isnard (éd.), Actes concernant les vicomtes de Marseille et leurs descendants, Monaco-Paris, 1926.

M. Gibbs (éd.), Early Charters of the Cathedral Church of St Paul, London, London, 1939.

Gislebert de Mons, Chronicon Hanoniense : voir Vanderkindere (éd.).

G. Gál (éd.), Matthaei AB Aquasparta O.F.M., Sermones de S. Francesco, de S. Antonio et de S. Clara, Grottaferrata, 1961 (Bibliotheca Franciscana Ascetica Medii Aevi 10).

Geroh DE Reichsburg, Commentarius aureus in Psalmos et Cantica ferialia, PL 193, col. 1200.

M.S. Giuseppi (éd.) et C.A.F. Meekings (éd.), Chertsey Abbey Cartularies, London, 2 vol. , i (Giuseppi), 1915-1933; n (Meekings), 1958-1963. R. Graham (éd.), Registrum Roberti Winchelsey Cantuariensis Archiepiscopi, Oxford 1956 (Canterbury and York Society 52).

C. Grayson (éd.), Leon Battista ALBERTI, On Painting and Sculpture. The Latin text of De Pictura and De Statua, London, 1972

B. Guérard, Cartulaire de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille, Paris, 1857.

Guillaume D’hirsau, Constitutiones Hirsaugienses seu Gengenbacenses, PL 150, col. 952-957.

Guillaume Durand, D. G. Durandi episc. Mimatensis Speculum juris, cum Joan. Andreae, Baldi reliquorumque clarissimorum j. d. doctorum visionibus hactenus addi solitis, Venezia, 1592.

Speculum iuris, Francfort, 1688.

H. Haacke (éd.), Rupert von Deutz, Liber de divinis officiis, Turnhout, 1967.

L. Halphen et R. Poupardin (éd.), Chroniques des comtes d’Anjou et des seigneurs d’Amboise, Paris, 1913.

L. Harf-lancner (éd., trad.), Coudrette, Le Roman de Mélusine, Paris, 1993. J.-G. Hawthorne et C.S. Smith (éd., trad.), Theophilus, On Divers Arts. The Treatise of Theophilus, Chicago-London, 1963.

Hélinand de Froidmont, Sermo XV. In ascencione Domini II, PL 121, col. 607. Herbert Turrium, Libri de miraculis Cisterciensium monachorum, PL 185, col. 465-466.

G.A.J. Hodgett (éd.), The Cartulary of Holy Trinity Aldgate, London, 1971.

A.J. Holden (éd.), Wace, Roman de Rou, Paris, 1970-1973.

Honorius Augustodunensis, Expositio in Cantica canticorum, PL 172, col. 479, 1895 (réimpr. 1970).

Sigillum beatae Mariae, PL 172, col. 498-518 ; voir aussi Carr (trad.).

J.-C. Huchet (éd.), Nouvelles occitanes du Moyen Âge, Paris, 1992.

Hugues éThérien, De haeresibus Graecorum, PL 202, col. 278-387.

Hugues de Saint-victor, De institutione novitiorum, PL 176, col. 925-952B.

A. Jeanroy (éd.), Anthologie des troubadours, XIIe-XIIIe siècles. Introduction, traductions et notes, Paris, 1928.

H. Kallfelz (éd.), Vitae quorundam episcoporum saeculorum X, XI, XII, Darmstadt, 1973.

W. Kronbichler (éd.), Die Summa de Arte Prosandi des Konrad von Mure, Zürich, 1968 (Geist und Werk der Zeiten 17).

Ch. Lalore et L. Pigeotte (éd.), Cartulaire de l’abbaye de Montiéramey, ParisTroyes, 1890.

Lambert D’Ardres : voir Shopkow (éd., trad.).

J.-J. Lambin, Analectes Yprois. Recueil de documents inédits concernant la ville d'Ypres, Bruges, 1849 (Annales de la société d’émulation pour l’étude de l’histoire et des antiquités de la Flandre, VII, 2e série).

D. Le Blévec et A. Venturini, Cartulaire du prieuré de Saint-Gilles de l’Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem (1129-1210), Paris, 1997.

J. Leclercq et H. Rochais (éd.), Sancti Bernardi Opera. iv : Sermones per annum, Roma, 1966.

— C.H. Talbot et H.-M. Rochais (éd.), Sancti Bernardi Opera. i : Sermones super cantica canticorum 1-35, Roma, 1957.

Les livres du roi Modus... : voir Tilander (éd.).

Giorgio Longo, De anulis signatoriis antiquorum sive De varie obsignandi ritu tractatus, Milano, Piccaglia, Giovanni Battista and Pontio, Pacifico eredi, 1615.

F. Maassen (éd.), MGH. Concilia aeviMerovingici [511-695]. i: Epistola Clodovici regis adepiscopos, poest bellum Gothicum scripta, Berlin, 1893 (réed. 1989).

L. Macé, Catalogues raimondins (1112-1229). Actes des comtes de Toulouse, ducs de Narbonne et marquis de Provence, Toulouse, 2008 (Sources de l’histoire de Toulouse 1).

P. Marchegay et E. Mabille (éd.), Chroniques d’Anjou, Paris, 1856.

E. Mason (éd.), Westminster Abbey Charters, London, 1988.

Matteo d’Acquasparta, Sermones de S. Francesco... : voir Gàl (éd.).

M.P. Merrifield, Medieval and Renaissance Treatises on the Arts of Painting. Original Texts with English Translations, two volumes bound as one, Mineola (NY), 1999; réed. de Original treatises, dating from the XIIth to XVIIIth centuries on the arts of painting, in oil, miniature, mosaic, and on glass, London, 1849,2 vol. 

J.-F. Nieus, Les chartes des comtes de Saint-Pol (XIe - XIIIe siècles), Turnhout, 2008.

G. Orlandi et P. Portoghesi (éd., trad.), Leon Battista Alberti, L’architettura (De re aedificatoria). Teste latino e traduzione, Milano, 1966.

Pierre Abélard, Theologiae christinae, PL 178, col. 1113-1330.

Pierre de Celles, Sermones. Sermo LVIII, In ejusdem sancti Joannis Baptistae nativitate II, PL 202, col. 815.

Pierre Lombard, Collectanea in omnes divi Pauli apostoli epistolas. Pars I, In epistolam ad Romanos, PL 191, col. 1371.

A. Queux de saint- Hilaire et G. Raynaud (éd.), Eustache Deschamps, OEuvres complètes, Paris, 1878-1904.

Registre aux rémissions du comté de Flandre, décembre 1392, Lille, AD59, B 1681.

C.M. Richardson et K.W. Woods (éd.), Renaissance art reconsidered: an anthology of primary sources, Malden (MA), 2007.

H.T. Riley (éd., trad.), Chronicles of the Mayors and Sheriffs of London, London, 1863.

Rupert de Deutz, In evangelium S. Joannis commentariorum libri XIV, PL 169, col. 210.

  • Liber de divinis officiis. Lib. Septimus, cap. 4, PL 170, col. 183 ; voir Haacke (éd.).
  • Super Job Commentarius, PL 168, col. 1178.

T. Schmidt, Libri Rationum Camerae Bonifatii Papae VIII, Cité du Vatican, 1984 (Littera Antiqua 2).

F. Schmitz (éd.), Urkundenbuch der Abtei Heisterbach, Bonn, 1908 (UB der geistlichen Stiftungen des Niederrheins 1).

R.R. Sharpe (éd.), Calendar of Letter-Books preserved among the archives ofthe Corporation of the City of London at the Guildhall. Letter Book K, temp. Henry VI, London, 1911.

Calendar of Wills Proved and Enrolled in the Court of Husting, London, AD 1258-AD 1688, London, 1890, 2 vol. 

L. Shopkow (éd., trad.), Lambert of Ardres, The History of the Counts of Guines and Lords of Ardres, Philadelphia, 2001.

R. Sinisgalli, Il nuovo De pictura di Leon Battista Alberti /The new De pictura of Leon Battista Alberti, Roma, 2006.

T. Stapleton (éd.), Liber de antiquis legibus seu Chronica maiorum et vicecomitum Londoniarum, London, 1846.

J. Stevenson (éd., trad.).Geraldof Wales [Giraud de Barri], Concerning the Instruction of Princes, London, 1858 (réédition 1991).

Theophilus, De Diversis Artibus : voir Dodwell (éd., trad.) ; voir Hawthorne et Smith (éd., trad.).

D.V. Thompson Jr. (éd., trad.), Cennino d’Andrea Cennini. The Craftsman’s Handbook. The Italian « Il Libro dell’Arte », New York, 1933.

G. Tilander (éd.), Les livres du roi Modus et de la reine Ratio, Paris, 1932.

L. Tréhou (éd.), Obituaire du chapitre collégial de Saint-Omer de 1501, édition et commentaires, Mémoire de DEA, dir. B. Delmaire, université Lille 3, 2001.

L. Vanderkindere (éd.), La chronique de Gislebert de Mons, Bruxelles, 1904.

Giorgio Vasari, Le vite de'più eccellenti pittori, scultori e architetti : voir Bettarini et Barocchi (éd.).

A. et R. Vinas (éd.), Le Livre des Faits de Jaume le Conquérant, Perpignan, 2007. Wace, Roman de Rou: voir Holden (éd.).

G.F. Warner et H.J. Ellis (éd.), Facsimiles of royal and other charters in the British Museum, London, 1903.

M. Weinbaum (éd.), The London Eyre of1276, London, 1976.

Westfälisches Urkundenbuch. IV: Die Urkunden des Bistums Paderborn vom J. 1201-1300, Münster, 1877-1894.

Catalogues d’exposition

N. Adams, J. Cherry et J. Robinson (éd.), Good Impressions. Image and authority in Medieval Seals (exposition et colloque, Londres, British Museum, 2007), London, 2008.

J. Alexander et P. Binski (éd.), The Age of Chivalry: Art in Plantagenet England 1200-1400 (Londres, Royal Academy of Art), London, 1987.

J.-J. Aillagon (éd.), Rome et barbares, la naissance d’un nouveau monde (Venise, 2008), Venezia, 2008.

J.-P. Babelon et alii, Centenaire du Musée de l’histoire de France. L’oeuvre du marquis de Laborde aux Archives nationales, Paris, 1968.

F. Baron et alii, Les fastes du gothique le siècle de Charles V (Paris, Grand-Palais), Paris, 1981.

M. Barrère et M. Rey-delqué (dir.), Archéologie et vie quotidienne aux XIIIe et XIVe siècles en Midi-Pyrénées (Toulouse, musée des Augustins), Toulouse, 1990.

La Bretagne au temps des ducs, 1491-1991 (abbaye de Daoulas et Nantes, Musée Dobrée), Nantes, 1991.

B. Caille et M. Challier (dir.), Moyen Âge. Entre ordre et désordre (Paris, Cité de la Musique), Paris, 2004.

J.-L. Chassel (dir.), Sceaux et usages de sceaux. Images de la Champagne médiévale (Joinville, Troyes, Châlons-en-Champagne, Château-Thierry, 2003-2005), Châlons-en-Champagne-Paris, 2003.

E. Cioni (éd.), Il sigillo a Siena nel medioevo (Sienne, Palazzo Pubblico), Siena, 1989.

D. Collon (éd.), 7000years of seals (Londres, British Museum), London, 1997.

A. Coulon, Le service sigillographique et les collections d’empreintes de sceaux des Archives nationales, suivi du catalogue du Musée sigillographique, Paris, 1916.

P. Dehay (éd.), Le bestiaire des sceaux et des médailles (Paris, Hôtel de la Monnaie), Paris, 1974.

La France de saint Louis (Paris, Conciergerie), Paris, 1970.

D. Gaborit-chopin et alii, L’art au temps des rois maudits. Philippe le Bel et ses fils (1285-1328) (Paris, Grand-Palais), Paris, 1998.

— (dir.), La France romane au temps des premiers Capétiens (987-1152) (Paris, musée du Louvre), Paris 2005.

H. Glaser (éd.), Wittelsbach und Bayern. Die Zeit der frühen Herzoge (MunichZurich), München, 1980.

Les graveurs d’acier et la médaille de l’Antiquité à nos jours (Paris, Hôtel de la Monnaie), Paris, 1971.

R. Haussherr et C. Vaterlein (éd.), Die Zeit der Staufer. Geschichte, Kunst, Kultur (Stuttgart, Württembergisches Landesmuseum), 3 vol. , Stuttgart, 1977.

V. Huchard et alii, Un trésor gothique. La châsse de Nivelles (Paris, Musée de Cluny), Paris, 1996.

F. Joubert, Le jubé de Bourges (Paris, musée du Louvre), Paris, 1994.

W. Jung (dir.), 1000 Jahre Mainzer Dont (975-1975), Mainz, 1975.

R. Laurent, Sigillographie (Bruxelles, Archives générales du Royaume), Bruxelles, 1985.

A. Legner (éd.), Ornamenta ecclesiae. Kunst und Künstler der Romanik, Katalog zur Ausstellung des Schnütgen-Museums in der Josef-Haubrich-Kunsthalle, Köln, 1985, 3 vol. 

C. de Mérindol, Le roi René (1409-1480). Décoration de ses chapelles et demeures (Paris, musée national des Monuments français), Paris, 1981.

R. Marks et P. Williamson (éd.), Gothic: Art for England (Londres, Victoria and Albert Museum), London, 2003.

R. Recht (dir.), Les bâtisseurs des cathédrales gothiques (Strasbourg, Musée d’art moderne), Strasbourg, 1989.

S. Ricci, Ilsigillo nella storia e nella cultura. Mostra documentaria (Venezia, Museo Correr), Roma, 1985.

E. Taburet-delahaye (dir.), Paris 1400. Les arts sous Charles VI (Paris, musée du Louvre), Paris, 2004.

I. Takâcs (dir.), Sigismundus rex et imperator. Kunst und Kultur zur Zeit Sigismunds von Luxemburg, 1387-1437/Art et culture au temps de Sigismond de Luxembourg, 1387-1437 (Budapest, Szépművészeti Múzeum-Luxembourg, musée national d’Histoire et d’Art), Budapest-Luxembourg, 2006.

Vrai ou faux. Copier, imiter, falsifier (Paris, BNF, cabinet des Médailles), Paris, 1988.

Catalogues de vente

Catalogue de la vente Guilhou. Superb collection of rings of the dark ages, the middle ages, the Renaissance and modern times, (9-12 novembre 1937, s.l., 1937).

Catalogue de vente de la collection d’Émile Théodore (Mercier, Lille, 1er octobre 2000).

Catalogue de vente d’une collection privée de matrices (Libert, Drouot, Paris, 24 septembre 2008).

Ouvrages et articles

A

Archives générales du Royaume et Archives de l’Etat dans les provinces. Rapport annuel, pour les années 1969 à 1986, Bruxelles.

B. Abou-el-haj, « Feudal Conflicts and the Image of Power at the Monastery of St. Amand d’Elnone », Kritische Berichte, 13, 1985, p. 5-30.

A. Ailes, « The Knights Alter Ego: From Equestrian to Armorial Seal », dans Adams, Cherry et Robinson (éd.), Good Impressions... (Cat. exposition), p. 8-11.

P. Alféri, Guillaume d’Ockham le singulier, Paris, 1989.

C. Amado, « Clercs et moines dans la sphère courtoise (XIIe - XIIIe siècle) », Cahiers de Fanjeaux, 35, 2000, p. 127-136.

K. Ambrose, « Samson, David, or Hercules? Ambiguous Identities in Some Romanesque Sculptures of Lion Fighters », Konsthistorisk Tidskrift, 74,2005, p. 131-147.

M. Andersen et G. Tegner (éd.), Middelalderlige seglstamper i Norden, Roskilde, 2002.

C. Andrault-schmitt, « Le cavalier Constantin’ : une image polysémique de Rome dans l’Aquitaine du XIIe siècle », Méditerranées. Revue de l’association Méditerranées, 28, 2001, p. 129-153.

J. Andrews et alii, The History of Bethlem, London, 1997.

A. Arbeiter, Alt-St. Peter in Geschichte und Wissenschaft, Berlin, 1988.

F.-J. Arlinghaus, « Konstruktionen von Identität mittelalterlicher Korporationen. Rechtliche und kulturelle Aspekte », dans Spath (éd.), Bildlichkeit korporativerSiegel..., op. cit., p. 33-46

Art, objets d’art, collections. Etudes sur l’art du Moyen Age et de la Renaissance, sur l’histoire du goût et des collections. Hommage à Hubert Landais, Paris, 1987.

M. Aurell, La vielle et l’épée. Troubadours et politique en Provence au XIIIe siècle, Paris, 1989.

  • « Autour de l’identité héraldique de la noblesse provençale au XIIIe siècle », Médiévales, 19, 1990, p. 17-27.
  • L’empire des Plantagenêt (1154-1224), Paris, 2003.
  • « Nécropoles et donats : les comtes de la maison de Barcelone et l’Hôpital (XIIe -XIIIe siècles) », Provence historique, 45, 1995, p. 7-24.

« Autoportrait d’un laboratoire. Le Laboratoire de recherche des musées de France », Tchené, 2, 1995.

F. Avril, L'enluminure du XIVe siècle à la cour de France, Paris, 1978.

F. Avril, L. Dunlop et B. Yapp, Les Petites Heures de Jean, duc de Berry. Introduction au manuscrit lat. 18 014 de la Bibliothèque nationale [avec fac-similé du ms], 2 vol. , Paris-Lucerne, 1989.

P. Avonds, « Brabant en Limburg, 1100-1403 », dans Algemene geschiedenis der Nederlanden, t. 2, Haarlem, 1982, p. 452-482.

B

J.W. Baldwin, The Government of Philip Augustus. Foundations of French Royal Power in the Middle Ages, Berkeley-Los Angeles, 1986.

G. Baldwin Brown, Vasari on Technique, being the introduction to the three Arts of Design, Architecture, Sculpture and Painting, prefixed to the Lives of the most excellent painters, sculptors and architects, by Giorgio Vasari, painter and architect of Arezzo, London, 1907

E. Baldwin Smith, The Dome. A study in the history of ideas, Princeton, 1950 (Princeton Monographs in Art and Archeology 25).

J. Baltruisatis, Le Moyen Age fantastique, Paris, 1955.

Réveils et prodiges. Le gothique fantastique, Paris, 1960 (rééd. Paris, 1988)

G. Bandmann, Mittelalterliche Architecktur als Bedeutungsträger, Berlin, 1951.

M. Barasch et L. F. Sandler (éd.), Art, the Ape of Nature: Studies in honor of H. W. Janson, New York, 1981.

F. Baron, « Enlumineurs, peintres et sculpteurs parisiens des XIVe et XVe siècles d’après les archives de l’hôpital Saint-Jacques-aux-Pèlerins », BACTHS, 6, 1970, p. 78-115.

— « Les statuettes de la chapelle dite “de Navarre” à Notre-Dame de Mantes », BSNAF, 1997, p. 266-274.

X. Barral I Altet, « L’Occident médiéval et l’Islam », dans C. Bertelli (éd.), Les mosaïques, Paris, 1993, p. 165-224.

C.M. Barron, « Lay Solidarities: the Wards of Medieval London », dans P. Stafford, J. L. Nelson, J. Martindale (éd.), Law, Laity and Solidarities: Essays in Honour of Susan Reynolds, Manchester, 2001, p. 218-233.

London in the Later Middle Ages: Government and People 1200-1500, Oxford, 2004.

— et M. Davies (éd.), The Religious Houses of London and Middlesex, London, 2007.

G. Barruol, F. Guyonnet, M.-P. Estienne et F. Flavigny, « Le château médiéval de Simiane en Provence », Les cahiers de Saint-Michel de Cuxa, 36, 2005, p. 39-55.

G.C. Bascapé, Insegne e simboli, Roma, 1983.

— « Lineamenti di sigillografia ecclesiastica », dans Scritti storici e giuridici in memoria di Alessandro Visconti, 1955, Milano, p. 3-144.

Sigillografia. Il sigillo nella diplomatica, nel diritto, nella storia, nell’arte, Milano, 1969-1984, 3 vol. [3e vol. par M. Welber].

M. Bateson (éd.), « A London Municipal Collection of the Reign of John », English Historical Review, 17, 1902

A. Baudin, Emblématique et pouvoir en Champagne. Les sceaux des comtes de Champagne et de leur entourage (fin du XIe-début du XIVe siècle), thèse d’Histoire, université Paris I Panthéon-Sorbonne, 2009.

— « Les intailles dans les sceaux de la maison de Blois-Champagne aux XIIe-XIIIe siècles : d’une pratique raffinée à un phénomène de mode », dans Chassel (dir.), Les sceaux, sources de l’histoire..., op. cit., p. 117-123 et planches.

Abbé F. Baudry, « Fouilles archéologiques du Bernard (Vendée) », Annuaire départemental de la Société d’émulation de la Vendée, 8, 1861-1862, p. 98-118.

P. Bauduin, La première Normandie (xe - xi e siècles). Sur les frontières de la HauteHaute-Normandie : identité et construction d’une principauté, Caen, 2004.

M. Baugarten, « Das päpstliche Siegelamt hein Tode und nach Neuwahl des Papstes », Romische Quartalschift für christliche Altertumskunde und für Kirchengechichte, 21, 1907, p. 32-42.

J. Baumel, Histoire d’une seigneurie du Midi de la France. Naissance de Montpellier (985-1213), Montpellier, 1969.

R.-H. Bautier, Chartes, sceaux et chancelleries. Etudes de diplomatique et de sigillographie médiévales, Paris, 1990, 2 vol. (Mémoires et documents de l’École des chartes 34).

— « Le cheminement du sceau et de la bulle des origines mésopotamiennes au XIIIe siècle occidental », RFHS, 54-59, 1984-1989, p. 41-84 ; repris dans, du même, Chartes, sceaux et chancelleries..., op. cit., t. 2, p. 123-166.

— « Échanges d’influences dans les chancelleries souveraines du Moyen Âge, d’après les types des sceaux de majesté », Comptes rendus des séances de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, 1968, p. 192-220 (repris dans, du même, Chartes, sceaux et chancelleries..., op. cit., t. 2, p. 563-591.).

— « Le sceau royal dans la France médiévale et le mécanisme du scellage des actes », dans M. Dalas, Corpus... ii : Les sceaux des rois et de régence, op. cit., p. 15-34 (repris dans, du même, Chartes, sceaux et chancelleries..., op. cit., t. 2, p. 537-562).

R. Baxter, Bestiaries and their Users in the Middle Ages, London, 1998.

A. B. Beaven, The Aldermen of the City of London, London, 1908-1913, 2 vol. 

R. Becksmann, Die architektonishe Rahmung des hochgotische Bildfensters Untersuchungen zur oberrheinischen Glasmalerei von 1250 bis 1350, Berlin, 1967B.M. Bedos-Rezak, « L’au-delà du soi. Métamorphoses sigillaires en Europe médiévale », Cahiers de civilisation médiévale, 49, 2006, p. 337-358.

— « Difformitas. Invective, Individuality, and Identity in Twelfth-Century France », dans A. Hahn, G. Melville et W. Rôcke (éd.), Norm und Krise von Kommunikation. Inszenierungen literarischer und sozialer Lnteraktion im Mittelalter, Münster, 2006 (Geschichte. Forschung und Wissenschaft, 24), p. 251-271.

— « Du modèle à l’image : Des signes de l’identité au Moyen Âge », dans M. Boone, E. Lecuppre-Desjardin et J.-R Sosson (éd.), Le verbe, l’image et les représentations de la société urbaine au Moyen Age, Louvain, 2002 (Studies in urban, social, economic, political history of medieval and early modern Low Countries 13), p. 189-205.

— « Ego, Ordo, Communitas. Seals and the Medieval Semiotics of Personality (1200-1350) », dans SPATH (éd.), BildlichkeitkorporativerSiegel..., op.cit., p. 47-64.

Form and Order in Medieval France. Studies in Social and Quantitative Sigillography, Aldershot-Brookfield, 1993 (Variorum).

— « Une image ontologique : Sceau et ressemblance en France préscolastique (1000-1200) », dans A. Erlande-Brandenburg et J.-M. Leniaud (éd.), Etudes d’histoire de l’art offertes à Jacques Thirion. Des premiers temps chrétiens au XXe siècle, Paris, 2001 (Ecole nationale des chartes, Matériaux pour l’histoire), p. 39-50.

— « L’individu, c’est l’autre. Signes d’identité et principes d’altérité au XIIe siècle », dans B. Bedos-Rezak et D. Iogna-Prat (éd.), L’individu au Moyen Âge. Individuation et individualisation avant la modernité, Paris, 2005, p. 43-57, 311-316.

— « In Search of a Semiotic Paradigm. The Matter of Sealing in Medieval Thought and Praxis (1050-1400) », dans Adams, Cherry et Robinson (éd.), Good Impressions (Cat. exposition), p. 1-7.

— « Medieval Identity: A Sign and a Concept », The American Historical Review, 105-5,2000, p. 1489-1533.

— « Replica: Images of Identity and the Identity of Images in Prescholastic France », dans J. Hamburger et A-M. Bouché (éd.), The Mind’s Eye. Art and Theological Argument in the Middle Ages, Princeton, 2006, p. 46-64.

— « Seals and Sigillography, Western European », dans J. R. Strayer (éd.), Dictionary of the Middle Ages, t. 11, New York, 1988, p. 123-131.

— « Semiotic Anthropology. The Twelfth Century Experiment », dans T. EX. Noble et J. Van Engen (éd.), European Transformations 950-1200, Notre Dame (Indiana), à paraître.

— « The Social Implications of the Art of Chivalry: The Sigillographic Evidence (France 1050-1250) », dans E.R. Haymes (éd.), The Medieval Court in Europe, München, 1986, p. 142-175 (repris dans eadem, Form and Order..., op. cit., p. 1-31).

— « Towns and Seals: Representation and Signification in Medieval France », dans Town Life and Culture in the Middle Ages and Renaissance. Essays in Memory ofJ.K. Heyde, Manchester, 1990 (Bulletin of the John Rylands University Library 72), p. 35-47

— « Les types des plus anciens sceaux des communautés urbaines du Nord », dans Les chartes et le mouvement communal. Colloque regional (octobre 1980) organisé en commémoration du neuvième centenaire de la commune de SaintQuentin, Saint-Quentin, 1982, p. 39-50.

G. Beech, Une société rurale dans la France du Moyen Age : la Gâtine poitevine aux XIe et XIIe siècles, Parthenay, éd. revue et augmentée 1997 (1re éd. Paris, 1964).

W. Beeh, « Zur Bedeutungsgeschichte des Turmes », Jahrbuch fur Aesthetik und allgemeine Kunstwissenschaften, 6, 1961, p. 177-206.

M. Beer, Triumphkreuze des Mittelalters. Ein Beitrag zu Typus und Genese im 12. Jahrhundert, Regensburg, 2005.

J. Bellanger et V.Mortet, « Un très ancien devis français. Marché pour la reconstruction de l’église des cordeliers de Provins (1284) », Bulletin Monumental, 7e série, t. 2, 1897, p. 232-243, 397-420.

H. Bellinghausen (éd.), 2000Jahre Koblenz. Geschichte der Stadt an Rhein und Mosel, Boppard am Rhein, 1973.

E. Bergendahl Hohler, « The re-engraved matrix: bishop versus chapter in Nidaros around 1300 », dans Adams, Cherry et Robinson (éd.), Good impressions... (Cat. exposition), p. 77-80.

P.-J. Bernard, Ascension d’un lignage, naissance d’une ville et constitution d’un entourage dans une seigneurie en formation. L’environnement des Guilhem de Montpellier au XIIe siècle (1103-1172), mémoire de maîtrise, université Toulouse-Le Mirail, 2004.

A. Berners, St. Aposteln in Köln. Untersuchungen zur Geschichte eines mittelalterlichen Kollegiatsstifts bis ins 15. Jahrhundert, Thèse, Bonn, 2004.

C. Bertelli, « Traversie della tomba di Clement iv », Paragone, 20, 1969, p. 53-63.

I. Bertényi, « Das Wappen von Janos Hunyadi aus dem Jahre 1453 », Archivum heraldicum, 1985, p. 9-12.

H. Bier, « Die Entwicklung der Siegeltypen der Markgrafen und Kurfürsten von Brandenburg », dans E. Kittel (éd.), Brandenburgische Siegel und Wappen. Festschrift des Vereins für Geschichte der Mark Brandenburg zur Feier des hundertjährigen Bestehens, 1837-1937, Berlin, 1937, p. 14-33.

M. Bihl, « De capitulo generali O. M. Metensi anno adsignando deque antiquo sigillo Ministri Glis », Archivum franciscanum historicum, 4, 1911, p. 425-435.

A.-J. Bijsterveld et D. Guilardian, « La formation du duché (843-1106) », dans R. Van Uytven (dir.), Histoire du Brabant, du duché à nos jours, Zwolle, 2004, p. 41-63.

T. Bisson, « Nobility and Family in Medieval France: A Review Essay », French Historical Studies, 16, 1990, p. 597-613.

C.H. Blair, « Armorials on English Seals from the Twelfth to the Sixteenth Centuries », Archaeologia, 89, 1943, p. 1-26.

C. Blanc-Riehl, « Les prémices de la sigillographie française », dans Bulletin de liaison des Sociétés savantes, 21, mars 2007, Héraldique, sigillographie et Sociétés savantes, p. 6-8.

R.H. Bloch, Etymologies and Genealogies: A Literary Anthropology of the French Middle Ages, Chicago, 1983.

H.D. Bock, « Le contrat de la châsse : texte et traduction », dans Huchard et Westermann-Angerhausen (éd.), Un trésor gothique... (Cat. exposition), p. 79-81.

— « Zum Tabernakelmotiv des 14. Jahrhunderts in England », dans G. Bandmann (éd.), Der Mensch und die Künste. Festschrift fur Heinrich Lützeler zum 60. Geburtstage, Düsseldorf, 1962, p. 412-417.

K. Bogacka, Insygnia biskupie w Polsce. Pierscien, pektoral, infula xi-xviii w., Varsawa, 2008.

E. Bodart, « Le CD-Rom Chartrier des comtes de Namur : cas unique de numérisation d’un fonds de documents scellés conservé en Belgique », Le Médiéviste et l’ordinateur. Histoire médiévale, informatique et nouvelles technologies, 40, 2001 (http://lemo.irht.cnrs.fr/40/mo40-l4.htm)

P. Bonenfant et A.-M. Bonenfant-Feytmans, « Du duché de Basse-Lotharingie au duché de Brabant », Revue belge de philologie et d’histoire, 46, 1968, p. 1129-1165.

P. Bony, « An introduction to the study of Cistercian Seals. The Virgin as Mediatrix, then Protector on the seals of Cistercian Abbeys », dans M. LILICH (éd.), Studies in Cistercian Art and Architecture, 3, Kalamazoo, 1987 (Cistercian Studies 89), p. 201-240.

— Les sceaux des deux soeurs de Beaumont-Leicester, Amincie et Marguerite, au début du XIII e siècle », RFHS, 60-61, 1990-1991, p. 31-47.

Un siècle de sceaux figurés (1135-1235). Le sceau image de la personne en France d’Oïl, Angleterre, Ecosse et pays de Lorraine, Paris, 2002.

K. Bosl, Die bayerische Stadt im Mittelalter und Neuzeit. Altbayern-FrankenSchwaben, Regensburg, 1988.

L. Boulyde Lesdain, « Notes sur quelques changements d’armoiries aux XIIe et XIIIe siècles », Archives héraldiques suisses, 1899-1900, p. 79-82 et 106-116. A. Boureau, l’Aigle, chronique politique d’un emblème, Paris, 1985.

Le simple corps du roi. L’impossible sacralité des souverains français (xve -xviiie siècle), Paris, 2000.

G. Bourgin, La commune de Soissons et le groupe communal soissonais, Paris, 1908 (Bibliothèque de l’École pratique des hautes études 167)

É. Bournazel, Louis vi le Gros, Paris, 2007.

D. Bowsher et al., The London Guildhall: An Archaeological History of a Neighbourhoodfrom Early Medieval to Modern Times, London, Museum of London Archaeology Service, 2007, p. 356.

R. Branner, St. Louis and the Court Style, London, 1965.

Manuscript Painting in Paris during the reign of Saint Louis, Berkeley, 1977.

H. Bresslau, Handbuch der Urkundenlehre für Deutschland und Italien, t. 2, Leipzig, 1931.

C.N.L. Brooke, London 800-1216. The Shaping of a City, London, 1975.

D. Brouwers (dir.), Les Archives de l’État en Belgique de 1930 à 1936, Tongeren, 1937.

E. Brown et M. Dickman Orth, « Jean du Tillet et les illustrations du grand Recueil des roys », Revue de l’Art, 115, 1997, p. 7-24.

W. Brückle, Civitas terrene : Staatsrepräsentation undpolitischer Aristotelismus in der franzosischen Kunst 1270-1380, Munich, 2005 (Kunstwissenschaftliche Studien 124).

G. Brunel, « Sceaux, art et société au Moyen Âge », BSNAF, 1995, p. 266-272. G. Brunel-Lobrichon, « La formation des troubadours, hommes de savoir », Cahiers de Fanjeaux, 35, 2000, p. 137-148.

— et C. Duhamel-Amado, AU temps des troubadours (XIIe - XIIIe siècles), Paris, 1997.

M. Bruwier, « Le Hainaut, le Cambrésis et l’Empire au XII e siècle », dans Annales du 36e congrès de la Fédération archéologique et historique de Belgique, Gand, 12-15 avril 1955, Gent, 1956, p. 207-226.

F. Bucher, « Micro-Architecture as the Idea of Gothic Theory and Style », Gesta, 15, 1976, p. 71-89.

T. Buddensieg, « Le coffret en ivoire de Pola, Saint-Pierre et le Latran », Cahiers archéologiques, 10, 1959, p. 157-200.

D. Burr, Olivi’s Peacable Kingdom, Philadelphia, 1993.

C.W. Bynum, « Did the twelfth century discover the individual? », Journal of Ecclesiastical History, 31, 1980, p. 1-17; repris et révisé dans C.W. Bynum, Jesus as a Mother: Studies in the Spirituality of the High Middle Ages, Berkeley, 1982, p. 82-109.

C

F. Cabrol et H. Leclercq (éd.), Dictionnaire d’archéologie chrétienne et de liturgie, Paris, 1907-1953.

E. Caemmerer, « Konrad, Landgraf von Thüringen, Hochmeister des deutschen Ordens († 1240) », Zeitschrift des Vereins für thüringische Geschichte und Altertumskunde, n.F. 19, 1909, p. 340-394.

— « Zur Charakteristik Heinrich Raspes, Landgrafen von Thüringen und deutschen Königs », Blätterfür deutsche Landesgeschichte, 89, 1952, p. 56-83.

W. Cahn, Studies in Medieval Art and Interpretation, London, 2000.

A. Caiger-Smith, English Medieval Mural Paintings, Oxford, 1963.

J. Caille, « Vicomtes et vicomté de Narbonne des origines au début du XIIIe siècle », dans H. Débax (éd.), Vicomtes et vicomtés dans l’Occident médiéval, Toulouse, 2008, p. 47-60 G. Cambin, « Le Rotele Milanesi... 1478 », Société suisse d’héraldique, 1987, p. 122-123,208-218.

M. Camille, Image on the Edge, London, 1992 (trad. Française : Images dans les marges. Aux limites de l’art médiéval, Paris, 1997) S. Carocci, Baroni di Roma Dominazioni signorili e lignaggi aristocratici nel duecento e primo trecento, Roma 1993 (Collection de l’École Française de Rome, 181).

D. Carraz, L’ordre du Temple dans la basse vallée du Rhône (1124-1312). Ordres militaires, croisades et sociétés méridionales, Lyon, 2005.

M. Carruthers, The Book of Memory, Cambridge, 1990 (trad, française : Machina memorialis. Méditation, rhétorique et fabrication des images au Moyen Âge, Paris, Gallimard, 2002).

Misde Castellane, « Sceau de Guillaume VI, seigneur de Montpellier », Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 4, 1840-1841, p. 343-345.

M. Cavaillès et N. Lecomte (éd.), Documents d’évaluation du patrimoine archéologique des villes de France : Parthenay, Paris, 2000.

R. Cazelles, La société et la crise de la royauté sous Philippe de Valois, Paris, 1958.

M.H. Caviness, « Biblical Stories in Windows: were they Bibles for the poor? », dans B.S. Levy (éd.), The Bible in the Middle Ages: Its Influence on Literature and Art, Binghampton, 1992, p. 103-147.

G.B. Cervellini, « I leonini della città italiane », Studi medievali, n.s., 6, 1933, p. 239-270.

E. Chartraire, « Insignes épiscopaux et fragments de vêtements liturgiques provenant des sépultures d’archevêques de Sens, conservés au trésor de la cathédrale de Sens », BACTHS, 1918, p. 46-47.

A. Chassant et P. Delbarre, Dictionnaire de sigillographie pratique, contenant toutes les notions propres à faciliter l’étude et l’interprétation des sceaux du Moyen Âge, Paris, 1860

J.-L. Chassel, « L’apparition du sceau dans les actes de la chancellerie de Langres au XIe siècle », dans 1285-1985 : Autour du 7 centenaire du rattachement de la Champagne à la France. La future Haute-Marne du xf au xV siècle (colloque, Chaumont, 1985), Les Cahiers haut-marnais, 167, 1986, p. 77-95.

— « De la diplomatique à la glyptique : notes sur l’usage des intailles sigillaires au Moyen Âge », dans Retour aux sources. Textes et documents d’histoire médiévale offerts à Michel Parisse, Paris, 2004, p. 43-53.

— « Emblème, légende et symbole : le sceau des mathurins de Fontainebleau en 1276 », RFHS, 48, 1978, p. 7-18.

— « Effigie et fonction : à propos des sceaux de chantres capitulaires au XIIIe siècle », RFHS, 65, 1995, p. 165-167.

— « L’essor du sceau au XIe siècle », dans O. Guyotjeannin, L. Morelle et M. PARISSE (éd.), Pratiques de l’écrit documentaire au xf siècle (actes de table ronde), BEC, 155, 1997, p. 221-234.

— « Les sceaux dans l’Histoire, l’Histoire dans les sceaux », dans Chassel (dir.), Les sceaux, sources de l’histoire médiévale..., op. cit., p. 9-17.

— « Sceau et identité nobiliaire au Moyen Âge », dans L’identité nobiliaire. Dix siècles de métamorphoses (IXe -XIXe siècles), Le Mans, université du Maine, Laboratoire d’histoire anthropologique, 1997, p. 254-265, ill.

— (dir.), Les sceaux, sources de l'histoire médiévale en Champagne, Paris, 2007.

— « L’usage du sceau au XIIe siècle », dans F. Gasparri (éd.), Le XIIe siècle. Mutations et renouveau en France dans la première moitié du XIIe siècle, Paris, 1994 (Cahiers du Léopard d’Or, 3), p. 61-102.

— « et P. Flandrin-Bléty, « La représentation du pouvoir délibératif sur les sceaux des villes au Moyen Âge », dans Le gouvernement des communautés politiques à la fin du Moyen Age. Entre puissance et négociation : villes, finances, Etat. Actes du colloque en l’honneur d’Albert Rigaudière (Paris, 2008), Paris, 2010, p. 135-160 et 559-561.

P. Chastang, « De saint Guilhem à Guillaume d’Orange : les métamorphoses d’un comte carolingien (fin Xe -début du XIIe siècle) », dans Macé (éd.), Entre histoire et épopée..., op. cit., p. 207-231.

— « La préface du Liber instrumentorum memorialis des Guilhem de Montpellier ou les enjeux de la rédaction d’un cartulaire laïque méridional », dans D. Le Blévec (dir.), Les cartulaires méridionaux, Paris, 2006, p. 91-123.

A. Chauou, L’idéologie Plantagenêt. Royauté arthurienne et monarchie politique dans l’espace Plantagenêt (XIIe - XIIIe siècles), Rennes, 2001.

J. Cherry, Goldsmith, Londres, 1992.

— « Imago Castelli: the depiction of castles on medieval seals », Château Gaillard. Publications du Centre de Recherches Archéologiques Médiévales, Université de Caen, 15, 1992, p. 83-90.

— « Medieval and Post-medieval seals », dans Collon (éd.), 7000 Years of Seals, (Cat. exposition), p. 133-142.

— « The breaking of seals », dans Andersen et Tegner (éd.), Middelalderlige seglstamper..., op. cit., p. 81-96.

F.L. Cheyette, Ermengard of Narbonne and the World of the Troubadours, Ithaca (NY), 2001.

Le cimier. Mythologie, rituel, parenté, des origines au XVI e siècle (6e Colloque international d’héraldique de l’Académie internationale d’héraldique, La PetitePierre, 1989), Bruxelles, 1990.

E. Cioni, Scultura e Smalto nell’Oreficeria Senese dei secoli XIII e xiv, Firenze, 1998. Μ.

T. Clanchy, From Memory to Written Record: England 1066-1307, 2e éd., Oxford, 1993.

W.B. Clark, A Medieval Book of Beasts. The second-family Bestiary: commentary, art, text and translation, Woodbridge, 2006.

— « Three Manuscripts for Clairmarais. A Cistercian Contribution to Early Gothic Figure Style », Studies in Cistercian Art and Architecture, 3, 1987, p. 97-110.

— « et M.T. McMunn (éd.), Beasts and Birds of the Middle Ages. The Bestiary and its Legacy, Philadelphia, 1989.

M. Clouzot, « Le prince, le fou et l’ange. Figures et pratiques sociales (XIIIe - XVe siècles) », dans Caille et Challier (dir.), Moyen Age. Entre ordre et désordre (Cat. exposition), p. 52-59

M. Collareta, « The Historian and the Technique: On the role of Goldsmithery in Vasari's Lives », dans M.W. Cole (éd.), Sixteenth-Century Italian Art, Oxford, 2006, p. 291-300.

H. Collin, « La cathédrale Notre-Dame de Verdun », dans Congrés archéologique de France., Verdun, 1991, p. 404-429.

D. Collon, « Ancient Near Eastern Seals », dans Collon (éd.), 7000 Years of Seals (Cat. exposition), p. 11-30.

G. Coolen, « Les Sainte-Aldegonde, grands bourgeois de Saint-Omer au XIIe XIIIe et XIVe siècles », Bulletin de la Société des Antiquaires de la Morinie, 19, juin 1962, p. 577-608.

H. Coppens et R. Laurent (dir.), Les Archives de l'État en Belgique. 1796-1996. Historique de l’institution et répertoire bio-bibliographique des archivistes, Bruxelles, 1996.

R. Cordonnier, « Multiplicité sémantique et synthèse iconographique. Propriétés et figurations des animaux dans les Bestiaires », dans A. Guiderdoni, R. Dekoninck et B. Vanden Abeele (éd.), Figurer la nature. Les métamorphoses de l’allégorie (xiie-xviie siècle) (colloque, Louvain-la-Neuve, 2009), Louvain la Neuve (sous presses).

— « L’illustration du Bestiaire : identité allégorique et allégorie identitaire », dans C. Heck (éd.), L’allégorie dans l’art du Moyen Age. Formes et fonctions. Héritages, créations, mutations (actes du colloque international du RILMA, Paris, 2010), Turnhout (sous presse).

Corpus vitrearum Medii Aevi: medieval stained glass in Great Britain, http://www. cvma.ac.uk/index.html

P. Cornil, « Naissance de la position ‘héraldique’de l’aigle », dans Congrès de Nivelles. Actes du 47e congrès de la Fédération des Cercles d’Archéologie et d’Histoire de Belgique et 2e congrès de l’Association des Cercles Francophones d’Histoires et d’Archéologie de Belgique (23-26 août 1984), t. 4, Nivelles, 1984, p. 265-273.

E. Corroyer, Description de l’abbaye du Mont-Saint-Michel et de ses abords, Paris, 1877.

M.-A. Crippa et M. Zibawi, L’art paléochrétien, Saint-Léger-Vauban-Paris, 1998. G. Croenen, « Berthout, Gillis (I) », dans J. Marton (éd.), Nationaal biografisch woordenboek, 14, Bruxelles, 1992, col. 44-48.

Familie en macht. De familie Berthout en de Brabantse adel, Leuven, 2003.

F.H. Crossley, English Church Monuments A.D. 1 150-1550, London, 1921.

R. Crozet, « Nouvelles remarques sur les cavaliers sculptés ou peints dans les églises romanes », Cahiers de civilisation médiévale, 1, 1958, p. 27-36.

M. Crucifix, « Histoire de la collection de matrices d’Auguste Preux (Journée sigillographique, Douai, 21 septembre 2000) », Compte rendu, RBNS, 149, 2003, p. 303.

R Csendes, Philipp von Schwaben. Ein Staufer im Kampf um die Macht, Darmstadt, 2003.

M.J. Curley, « Physiologus, jusiologia and the Rise of Christian Nature Symbolism », Viator: Medieval and Renaissance Studies, 11, 1980, p. 1-10.

D

E. Dabrowska, « Passeport pour l’au-delà. Essai sur la mentalité médiévale », Le Moyen Âge, 2005-2, p. 313-337.

— « Un rite funéraire peu connu : le dépôt de bulles pontificales dans les tombes ecclésiastiques (xive-xVe siècles) », BSNAF, 1993, p. 209-223.

— « La tombe de l’évêque A... et la sépulture ecclésiastique à Limoges », BSNAF, 2000, p. 248-264.

M. Dalas, « Le bestiaire sigillaire des Capétiens au Moyen Âge », RFHS, 54-59, 1984-1989, p. 111-120.

T.E.A. Dale, « The portrait as imprinted image and the concept of the individual in the romanesque period », dans A. Paravicini Bagliani, J.-M. Spieser et J. Wirth (éd), Le portrait : la représentation de l’individu, Florence, 2007, p. 95-116.

H. Débax et L. Macé, « Deux sceaux inédits des Trencavel (1185 et 1202) », Annales du Midi, 247, 2004, p. 377-391.

J. Deér, « Die Siegel Kaiser Friedrichs I. Barbarossa und Heinrichs VI. in der Kunst und Politik ihrer Zeit », dans E. J. Beer, P. Hofer et L. Mojon (éd.), Festschrift Flans R. Hahnloser zum 60. Geburtstag, Basel-Stuttgart, 1961, p. 47-102.

M. Deloche, Etude historique et archéologique sur les anneaux sigillaires et autres des premiers siècles du Moyen Age, Paris, 1900.

K.E. Demandt, Geschichte des Landes Hessen, Kassel, 1980.

G. Demay, « Costume de guerre et d’apparat d’après les sceaux du Moyen Âge », MSNAF, 4e série, 5, 1874, p. 120-176.

— « Note sur l’ordre du Camail ou du Porc-Épic », BSNAF, 1875, p. 71-75.

Des pierres gravées employées dans les sceaux du Moyen Age, Paris, 1877 (publié en tête de, du même, Inventaire des sceaux de l’Artois, Paris, 1877).

F.W. Deichmann, Ravenna. Hauptstadt des spätantiken Abendlandes, vol. 2.3, Baden-Baden-Wiesbaden, 1989.

D. Delgrange, « Le Comité flamand de France et la sigillographie », Annales du Comité flamand de France, 65, 2007-2008, p. 21-23.

A. Derville (dir.), Histoire de Saint-Omer, Lille, 1981.

J. [Deschamps] de Pas, « Liste des membres de l’échevinage de Saint-Omer, 1144-1790 », Mémoires de la Société des Antiquaires de la Morinie, 28, Saint-Omer, 1906-1907, p. 1-348.

J. Deschampsde Pas et R. Rodière, Épigraphie du Pas-de-Calais. V, fasc. 3bis : Musée et cimetière de Saint-Omer, supplément à la ville de Saint-Omer, Laval, 1932.

L. Deschampsde Pas, Les cérémonies religieuses dans la collégiale de Saint-Omer. Examen d’un rituel manuscrit de cette église, Saint-Omer, 1886 (extrait des Mémoires de la Société des Antiquaires de la Morinie, 20).

— « Description de quelques sceaux-matrices relatifs à l’Artois et à la Picardie », Mémoires de la Société des Antiquaires de France, 49, 1888, p. 229-235.

— et A. Hermand, Histoire sigillaire de Saint-Omer, Paris, 1860.

E. Des Robert, « Les sceaux laïcs du XIIE siècle aux Archives de Meurthe-et-Moselle », BACTHS, 1950, p. 203-209.

G.-B. Devos, « L’Anatolie, berceau de l’aigle à deux têtes », RFHS, 60-61, 1990-1991.

J. Diamond Udovitch, The Papeleu Master: a Parisian Manuscript Illuminator of Early Fourtheenth Century, thèse (PhD), Institute of Fine Arts, New York University, 1979.

N. Didier, « Henri de Suse en Angleterre (1236?-1244) », dans Studi in onore di Vincenzo Arangio-Ruiz nel XLVanno del suo insegnamento, Napoli, 1953, p. 333-351.

T. Diederich, « Anfänge der Renaissance in der Siegelkunst des Rheinlandes », dans N. Nussbaum, C. Euskirchen et S. Hoppe (éd.), Wege zur Renaissance. Beobachtungen zu den Anfängen neuzeitlicher Kunstauffassung im Rheinland und in den Nachbargebieten, Köln, 2003, p. 327-339.

— « Mittelalterliche Siegelstempel des Rheinlandes », dans Middelarderlige seglstamper i Norden, Rosklide, 2002, p. 107-126.

— « Nachgravur, Umgravur, Nachschnitt und Neuschnitt. Beobachtungen an Dürener und anderen rheinischen Siegelstempeln », Dürener Geschichtsblätter. Mitteilungen des Dürener Geschichtsvereins, 84, 1997, Festschrift zum 100 jährigen Jubildum am 18. November 1997, p. 185-215.

— « Prolegomena zu einer neuen Siegeltypologie », Archiv fur Diplomatik, 29, 1983, p. 242-284.

Rheinische Städtesiegel, Neuss, 1984 (Rheinischer Verein für Denkmalpflege und Landschaftsschutz, Jahrbuch 1984-1985).

— « Sphragistik », dans T. Diederich et J. Oepen (dir.), Historische Hilfswissenschaften. Stand und Perspektiven der Forshung, Köln-Weimar-Wien, 2005, p. 35-59.

Dizionario biografico degli Italiani, Roma, 1993.

C.R. Dodwell, The Canterbury school of illumination, 1066-1200, Cambridge, 1954.

R.L. Douglas, A History of Siena, London, 1902.

H. Drôs et H. Jakobs, « Die Zeichen einer neuen Klasse. Zur Typologie der frühen Stadtsiegel », dans K. Krimm et H. John (éd.), Bild und Geschichte. Studien zur politischen Ikonographie. Festschrift für Hansmartin Schwarzmaier zum fünfundsechzigsten Geburtstag, Sigmaringen, 1997, p. 125-178. G. Duby, Hommes et structures du Moyen Âge, Paris-La Haye, 1973

— et J. Le Goff (éd.), Famille et parenté dans l’Occident médiéval, Rome, 1977. C. Du Cange, Glossarium mediae et infimae Latinitatis, Paris, 1678.

E. Duffy, The Stripping of the Altars: Traditional Religion in England, 1400-1580, New Haven-London, 1992.

W. Dugdale, Monasticon Anglicanum, London, 1817-1830, 6 vols.

J. Dunbabin, « Discovering a Past for the French Aristocracy », dans P. Magdalino (éd.), The Perception of the Past in Twelfth-Century Europe, London, 1992, p. 1-14.

J.-Y. Dupouy, « Les rayons X et l’étude des oeuvres d’art », Journal de physique iv. Colloque C4. Supplément au Journal de Physique iii, vol. 6, juillet 1996, p. 791-808.

E

W. Ehbrecht, « Ältere Stadtsiegel als Abbild Jerusalems », dans G. Signori (éd.), Das Siegel..., op. cit., p. 107-120.

J. K. Elliott, The Apocryphal New Testament, Oxford, 1993.

O. Engels, « Die Stauferzeit », dans F. Petri et G. Droege (éd.), Rheinische Geschichte.i: Altertum und Mittelalter,iii: Hohes Mittelalter, Düsseldorf, 1983, p. 199-296.

F.-R. Erkens, Der Erzbischof von Köln und die deutsche Konigswahl. Studien zur Köl ner Kirchengeschichte, zum Krönungsrecht und zur Verfassung des Reiches (Mitte 12. Jahrhundert bis 1806), Siegburg, 1987.

A. Erlande-Brandenburg, Le roi est mort, étude sur les funérailles et les tombeaux de rois de France jusqu à la fin du XIIIe siècle. Genève, 1975.

A. von Euw, « L’enluminure », dans Huchard et alii, Un trésor gothique... (Cat. exposition), p. 261-274.

Th. Evergates, The aristocracy in the county of Champagne, 1100-1300, Philadelphia, 2007.

W. Ewald, Siegelkunde, München-Berlin, 1914 (réimpression Darmstadt, 1975).

— « Siegelmissbrauch und Siegelfälschung im Mittelalter », dans Westdeutsche Zeitschrift für Geschichte und Kunst, Trèves, 1911.

F. Eygun, « Un thème iconographique commun aux églises romanes de Parthenay et aux sceaux des seigneurs », BACTHS, 45, 1927, p. 387-390.

F

G. Fabre et T. Lochard, Montpellier, la ville médiévale, Paris, 1992.

M. Fabre, Sceau médiéval. Analyse d’une pratique culturelle, Paris, 2001.

D. Faraci, « Pour une étude plus large de la réception médiévale des Bestiaires », dans B. Van den Abeele (éd.), Bestiaires médiévaux. Nouvelles perspectives sur les manuscrits et les traditions textuelles (XVe colloque de la Société internationale Renardienne, Louvain-la-Neuve, 2003), Louvain-la-Neuve, 2005, p. 111-125.

R. Favreau, « Le thème épigraphique de la porte », dans La façade romane (colloque, Poitiers, 1990), Cahiers de civilisation médiévale, 34, 1991, p. 267-279.

R. Fawtier, « Ce qu’il advenait des sceaux de la couronne de France à la mort du roi de France », Comptes rendus de l’Académie des Inscriptions et BellesLettres, 1938, p. 522-530.

Ε. Feys et D. van de Casteele, Histoire d’Oudenbourg, accompagnée de pièces justificatives comprenant le cartulaire de la ville et de nombreux extraits des comptes communaux. i : Histoire d'Oudenbourg, Brugge, 1873.

H. Focillon, Art d’Occident. Le Moyen Age roman et gothique, Paris, 1938.

J. de Font-Réaulx, « Les cardinaux d’Avignon, leurs armoires et leurs sceaux », Annuaire de la Société des amis du Palais des papes et des monuments d’Avignon, 48, 1971, p. 15-27 ; 49, 1972, p. 17-52 ; 50, 1973, p. 21-46 ; 51-52, 1974-1975, p. 31-43.

L. Fourez, « Matrices en argent du grand sceau et du contre-sceau de la ville de Tournai », RBNS, 98, 1952, p. 83-90.

A. France-Lanord, « La tombe de Philippe Premier à Saint-Benoît-sur-Loire », Archéologie Médiévale, 22, 1992, p. 367-392.

M. François, Histoire des comtes et du comté de Vaudémont des origines à 1473, Nancy, 1935.

A.W. Franks, « Compte-rendu des séances », Proceedings of the Society of Antiquaries, 1re série, vol. 4, 1859, p. 246-251.

J. Freed, « Artistic and Literary Representations of Family Consciousness », dans G. Althoff et alii (éd.), Medieval Concepts of the Past: Ritual, Memory, Historiography, Cambridge, 2002, p. 233-252.

L. Freedman, « Rilievo as an Artistic Term in Art Theory », Rinascimento, 39, 1989, p. 217-247.

F. Frezzato, « Wege der Forschung zu Cennino Cennini: von den biographischen Daten zur Bestimmung des Libro dellArte », dans W.-D. Löhr et S. Weppelmann (éd.), Fantasie und Handwerk: Cennino Cennini und die Tradition der toskanischen Malerei von Giotto bis Lorenzo Monaco/Gemälde galerie Staatliche Museen zu Berlin, München, 2008, p. 133-139.

J. Fried, « Friedrich Barbarossas Krönung in Arles (1178) », Historisches Jahrbuch, 103, 1983, p. 347-371.

E. Frodl-Kraft, « Architektur im Abbild, ihre Spiegelung in der Glasmalerei », Wiener Jahrbuch fur Kunstgeschichte, 17, 1956, p. 7-13.

L. Fusai, La storia di Siena dalle origini al 1559, Siena, 1987.

G

P. Gabet, « L’image équestre en France médiévale », Thèse de doctorat, université Lille 3, 1980.

D. Gaborit-Chopin, « Les collections d’orfèvrerie des princes français au milieu du XIVe siècle d’après les comptes et inventaires », dans Art, objets d’art, collections..., op. cit., p. 46-52.

— « Orfèvres et émailleurs parisiens au XIVe siècle », dans C. Arminjon et A. Erlande-Brandenburg (éd.), Les orfèvres français sous l’Ancien régime (colloque, Nantes, 1989), Paris, 1994, p. 29-35.

G. Gal (éd.), Matthaei ab Aquasparta O.F.M. Sermones de S. Francesco de S. Antonio et de S. Clara, Quaracchi, 1961 (Bibliotheca Franciscana Ascetica Medii Aevi, X).

D.L. Galbreath, « La devise de Jean de Montgomery », Archives héraldiques suisses, 1949, p. 104-105

— et L. Jéquier, Manuel du blason, Lausanne, 1977.

L. Galesloot, les frères de Launay. L’histoire de leurs procès, Bruxelles, 1868.

P. Ganz, « Die Abzeichen der Ritterorden », Archives héraldiques suisses, 1905, p. 28-37, 52-67, 134-140 ; 1906, p. 16-25.

C. Gardnervon Teuffel, « Ikonographie und Archäologie : das Pfingsttriptychon in der Florentiner Akademie an seinem urpsprunlichen Aufstellunsort », Zeitschrift fur Kunstgeschichte, 41, 1978, p. 16-40 (réédition avec une postface, dans From Duccio’s Maestà to Raphael’s Transfiguration Italian Altarpieces and their settings, Londres, 2005, p. 73-118, 619-621).

J. Gardner, « Some cardinals’seals of the thirteenth century », Journal of the Warburg and CourtauldInstitutes, 38, 1975, p. 72-96.

— The Tomb and the Tiara, Oxford, 1992.

— « The Tomb of Bishop Peter of Aquablanca at Hereford Cathedral », dans D. Whitehead (éd.), Medieval Art, Architecture & Archaeology at Hereford (British Archaeological Association, Conference Transactions XXV), Leeds, 1995, p. 105-110.

— « L’architettura del Sancta Sanctorum », dans C. Pietrangeli (éd.), Sancta Sanctorum, Milan, 1995, p. 19-38.

— « The Treasure of Pope Boniface VIII: the Perugian Inventory of 1311 », Romisches Jahrbuch für Kunstgeschichte, 34, 2004, p. 69-86.

— « Curial Narratives: the seals of Cardinal deacons 1280 - 1305 », dans N. Adams, J. Cherry, J. Robinson (éd.), Good Impressions Image and authority in Medieval Seals, catalogue d’exposition et actes de colloque (Londres, British Museum, 2007), Londres, 2008, p. 85-90.

— The Masons Workshop: a Thirteenth-Century Franciscan Building Contract (forthcoming).

J. Garms et al., Die mittelalterlichen Grabmäler in Rom und Latium von 13. bis 15. Jahrhundert, Rome-Vienne, 1981 (Publikationen de Ôsterreichischen Kulturinstituts in Rom).

N. Gauthier (éd.), Topographie chrétienne des cités de la Gaule des origines au milieu du VIII e siècle. I : Province ecclésiastique de Trèves (Belgica Prima), Paris, 1986.

V. Gay, Glossaire archéologique, Paris, 1928.

E. Gellenius, De admiranda, sacra et civili magnitudine Coloniae Claudiae Agrippinensis Augustae Uliorum Urbis, Coloniae Agrippine [Köln], 1645.

Gentlemans Magazine, mai 1791 et décembre 1825.

W.P. Gerritsen, « Memory’s two doors. Mnemotechnical Aspects of Richard de Fournival’s Bestiaire dAmours and the low-Rhenish Morality Book (Hannover, SLB, IV 369) », dans F. Willaert, H. Braet, T. Mertens et T. Venckeleer (éd.), Medieval Memory. Image and Text, Turnhout, 2004.

P. de Ghellinck Vaernewyck, Du danger d’être faussaire au XVIIe siècle, Tournai, 1984 (Publications de la Société royale d’histoire et d’archéologie de Tournai, I, 1984. Publication extraordinaire).

L. C. Gentile, Riti ed emblemi. Processi di rappresentatione delpotereprincipesco in area subalpina (XIII-XVIsecc.), Torino, 2008.

M. Gil, « L’art sigillaire se prête-t-il à la production d’images allégoriques ? », dans C. Heck (éd.), L’allégorie dans l’art du Moyen Age. Formes et fonctions. Héritages, créations, mutations (actes du colloque du RILMA, Paris, 2010), Turnhout (à paraître en 2011).

— « Jean Pucelle and the Parisian Seals-Engravers and Goldsmiths », dans P.A. Russakoff (éd.), Jean Pucelle, a Medieval Artist : Innovation and collaboration in Manuscript Painting, Turnhout (à paraître en 2011).

— « Quo in testimonio imaginem meam apposui. Notes sur le goût de l’Antique et le Style 1200 dans les sceaux du Nord de la France », dans Moreaude Gerbehaye et Vanrie (éd.), Marques d’authenticité et sigillographie..., op. cit., p. 67-94.

— et L. Nys, Saint-Omer gothique. Les arts figuratif à Saint-Omer, 1250-1550, Valenciennes, 2004.

J. A. Goodall, « The Use of Armorial Bearings by London Aldermen in the Middle Ages », Transactions of the London and Middlesex Archaeological Society, 20, 1961, p. 17-21.

K. Gould, « Jean Pucelle and the Northern Gothic Art: New Evidence from Strasbourg Cathedral », The Art Bulletin, 74-1, 1992, p. 51-74.

J.-G. Gouttebroze, « Henri II Plantagenêt, patron des historiographes anglo-normands de langue d’oïl », dans G. Cesbron (éd.), La littérature angevine médiévale, Angers, 1981, p. 91-105.

A. Grabar, Sculptures byzantines de Constantinople (IVe -Xe siècle), Paris, 1963.

P. Gras, « Etudes de sigillographie bourguignonne », Annales de Bourgogne, 23, 1951, p. 194-201 et 287-295.

A. Guerber, « Canso, chançon, cantica : retrouver et chanter aujourd’hui les musiques du temps d’Aliénor », 303 Arts, recherches et créations, 81 (hors-série), 2004, Aliéner d’Aquitaine, p. 163-167.

I. Guerreau, Die Repräsentation des sächsischen Klerus im Mittelalter anhandseiner Siegel/L’auto-représentation du clergé saxon au Moyen Age d’après les sceaux, Thèse de doctorat, université de Göttingen/École pratique des hautes études, dir. M. Pastoureau et W. Petke, 2006, 6 vol. 

A. Guesnon, Sigillographie de la ville d’Arras, Paris-Arras, 1865.

O. Guillot, Le comte d’Anjou et son entourage au Xe siècle, Paris, 1972, 2 vol

H

L. Hablot, « Les cris écrits. L’apparition des cris, mots emblématiques et sentences dans l’héraldique médiévale. Un regard sur la voix et l’écrit », Prisma, 23, no 45-46, 2007, La voix et l’écrit, p. 22-52.

La devise, mise en signe du prince, mis en scène du pouvoir. L’emblématique des princes en Europe à la fin du Moyen Age, thèse de doctorat d’Histoire, Université de Poitiers (Turnhout, à paraître).

— « Les signes de l’entente : le rôle des devises et des ordres dans les relations diplomatiques entre les ducs de Bourgogne et les princes étrangers de 1380 à 1477 », Revue du Nord, 84, 1984, p. 319-341.

R. Hajdu, A History of the Nobility of Poitou, 1150-1270, Thèse de doctorat (PhD), Princeton University, 1972.

— « Castles, Castellans, and the Structure of Politics in Poitou, 1152-1271 », Journal of Medieval History, 4, 1978, p. 27-53.

S. Happ, Stadtwerdung am Mittelrhein. Die Führungsgruppen von Speyer, Worms und Koblenz bis zum Ende des 13 Jahrhunderts, Köln-Weimar, 2002.

P.D.A. Harvey, « Seals and the dating of documents », dans M. Gervers (éd.), Dating Undated Medieval Charters, Woodbridge, 2000, p. 207-210.

— et A. McGuinness, A Guide to British Medieval Seals, London-Toronto, 1996. G. Hasenhor et M. Zink (éd.), Dictionnaire des lettres françaises. Le Moyen Age, Paris, 1992.

C. Heck, « Le concept et le singulier : essence et apparence dans les représentations urbaines en Italie et en Flandre à la fin du Moyen Âge », dans É. Crouzet-Pavan et É. Lecuppre-Desjardin (éd.), Villes de Flandre et d’Italie (XIIIe - XVIe siècle). Les enseignements d’une comparaison (colloque, Athènes, 2004, et Florence, 2006), Turnhout, 2008, p. 281-295.

— (éd.), Lecture, représentation et citation. L’image comme texte et l’image comme signe (XIe -XVIIe siècle) (colloque, université Lille 3, 2002), Villeneuve-d’Ascq, 2007.

A.D. Hedeman, « L’humanisme et les manuscrits enluminés : Jean Lebègue et le manuscrit de Salluste de Genève, Bibliothèque publique et universitaire, ms. 54 », dans É. Taburet-Delahaye (dir.), La création artistique en France autour de 1400. Actes du colloque international, Ecole du Louvre-Musée des Beaux-Arts de Dijon-Université de Bourgogne, Paris, 2006, p. 449-464.

Th. de Hemptinne, « Vlaanderen en Henegouwen onder de erfgenamen van de Boudewijns, 1070-1244 », dans Algemene geschiedenis der Nederlanden, t. 2, Haarlem, 1982, p. 372-398.

G. Henderson, Studies in English Bible Illustration, vol. 2, London, 1985.

M. Henig, « The Re-use and Copying of Ancient Intaglios set in Medieval Personal Seals, mainly found in England: An aspect of the Renaissance of the 12th Century », dans Adams, Cherry et Robinson (éd.), Good Impressions... (Cat. exposition), p. 25-34.

N. Henkel, Studien zum Physiologus im Mittelalter, Tübingen, 1976.

W. Herborn, « Wilhelm IV, Gf. von Jülich », dans Lexikon des Mittelalters, t. 9, München, 1998, col. 148.

I. Herklotz, « Zur Ikonographie der Papstsiegel im 11. und 12. Jahrhundert », dans H.-R. Meier, C. Jäggi et P. Büttner (éd.), Für irdischen Ruhm und himmlischen Lohn. Stifter und Auftraggeber in der mittelalterlichen Kunst, Berlin, 1995, p. 116-130.

A. Hermand, « Notice historique sur Watten », Mémoires de la Société des Antiquaires de la Morinie, 1837, p. 54-197.

EJ. Hernandez et P. Linehan, The Mozarabic Cardinal The Life and Times of Gonzalo Pérez Gudiel, Firenze, 2004.

T.A. Heslop, « Cistercian Seals in England and Wales », dans C. Norton et D. Park (éd.), Cistercian Art and Architecture in the British Isles, Cambridge, 1986, p. 266-283.

— « English Seals in the Thirteenth and Fourteenth Centuries », dans Alexander et Binski (éd.), The Age of Chivalry... (Cat. exposition), p. 114-117.

— « The Episcopal Seals of Richard of Bury », dans N. Coldstream et P. Draper (éd.), Medieval art and architecture at Durham Cathedral, Leeds, 1980 (British Archaeological Association Conference Transactions 3, 1977), p. 154-162.

— « The Virgin Mary’s Regalia and Twelfth-Century English Seals », dans A. BORG et A. Martindale (éd.), The Vanishing Past: Studies in Medieval Art, Liturgy, and Metrology Presented to Christopher Holher, Oxford, 1981 (British Archaeological Reports Series III), p. 53-62.

F.-J. Heyen, Reichsgut im Rheinland. Die Geschichte des koniglichen Fiskus Boppard, Bonn, 1956.

H. Horstmann, « Köln, Trier oder Aachen? Zur Frage des ältesten deutschen Stadtsiegels », Nassauische Annalen, 81, 1970, p. 237-241.

H. Horstmann, « Das Trierer Stadtsiegel und die Anfänge der Trierer Selbstverwaltung », dans Trier. Ein Zentrum abendlandischer Kultur, Neuss, 1952, p. 79-92.

B.U. Hucker, Kaiser Otto IV., Hannover, 1990.

I. Hueck, « Una crocefissione su marmo del primo Trecento e alcuni smalti senesi », Antichità Viva, 8-1, 1969, p. 22-34.

I-J

D. Iogna-Prat, Ordonner et exclure. Cluny et la société chrétienne face à l’hérésie, au judaïsme et à l’islam (1000-1150), Paris, 1998.

S.A. Ives, H. Lehmann-Haupt, An English 13th Century Bestiary, New York, 1942.

A. James-Sarazin, « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante », dans B. Delmas et C. Nougaret (éd.), Archives et nation dans l’Europe du XIXe siècle (colloque, École nationale des chartes, 2001), Paris, 2004, p. 215-233.

H. Jakobs et H. Drös, « Die Zeichen einer neuen Klasse. Zur Typologie der frühen Stadtsiegel », dans Bild und Geschichte. Studien zur politischen Iko nographie. Festschrift für Hansmartin Schwarzmeier, Sigmaringen, 1997, p. 125-178.

K.L. Jansen, The Making of the Magdalen, Princeton, 2000.

H.-R. Jauss, « Réception et transformation littéraire du Physiologus », dans H.-R. Jauss (éd.), La Littérature didactique, allégorique et satirique, 2 vol. , Heidelberg, 1968, t. 2, p. 219-230.

P. Johanek, « Die Mauer und die Heiligen. Stadtvorstellungen im Mittelalter », dans W. Behringer et B. Roeck (éd.), Das Bild der Stadt in der Neuzeit 1400-1800, München, 1999, p. 26-38 et 428-431.

— « König Arthur und die Plantagenets. Über den Zusammenhang von Historiographie und höfischer Epik in mittelalterlicher Propaganda », Frühmit telalterliche Studien, 21, 1987, p. 346-389.

M. Jost, Die Patrozinien der Kirchen der Stadt Rom vom Anfang bis in das 10. Jahrhundert, Neuried, 2000, 2 vol. (Horrea. Beiträge zur römischen Kunst und Geschichte 2).

M. Jullian, « L’image de la musique dans la sculpture romane en France », Cahiers de civilisation médiévale, 117, 1987, p. 33-44.

F. Jürgensmeier, Das Bistum Mainz. Von der Romerzeit bis zum II. Vatikanischen Konzil, Frankfurt am Main, 1988.

K

H. Kahler, « Die Porta aurea in Ravenna », Mitteilungen des deutschen archäologis chen Instituts. Romische Abteilung, 50, 1935, p. 172-224.

R. Kahsnitz, « Kanonikcrstift St. Aposteln, 2. Siegel (Typar) », dans Legner (éd.), Ornamenta ecclesiae..., (Cat. exposition), vol. 2, no D 55, p. 56.

M. Kalusok, Tabernakel und Statue. Die Figurennische in der italienischen Kunst des Mittelalters und Renaissance, Munster, 1996.

A. Katzenellenbogen, « Varianten in der Darstellung des Apostelkollegiums um 1200 », dans Stil und Überlieferung in der Kunst des Abendlandes. Akten des 21. Internationalen Kongresses für Kunstgeschichte in Bonn 1964, Berlin, 1968, vol. 1, p. 163-169.

R. Kautzsch, Der Dom zu Worms, Berlin, 1938.

M. Kazanski et P. Périn, « Le mobilier funéraire de la tombe de Childeric Ier. Études de la question et perspectives », Revue archéologique de Picardie, 3-4, 1988, p. 13-38.

K.S.B. Keats-Rohan, Domesday Descendants: A Prosopography of Persons Occurring in English Documents, 1066-1166.ii: Pipe Rolls to Cartae Baronum, Woodbridge, 2002.

D. Keene, « London from the Post-Roman Period to 1300 », dans D.M. Palliser (éd.), The Cambridge Urban History of Britain.i: 600-1540, Cambridge, 2000, p. 187-216.

W. Kellaway, « The Coroner in Medieval London », dans A.E.J. Hollaender et W. Kellaway (éd.), Studies in London History: Present to Philip Edmund Jones, 1969, p. 75-91.

H. Keller, « Ottonische Herrschersiegel. Beobachtungen und Fragen zu Gestalt und Aussage und zur Funktion im historischen Kontext », dans K. Krimm et J. Herwig (éd.), Bild und Geschichte. Studien zur politischen Ikonographie. Festschrift für Hansmartin Schwarzmaier zum fünfundsechzigsten Geburtstag, Sigmaringen, 1997, p. 3-51.

D. Kelly, « Guerre et parenté dans le Roman de Troie », dans E. Baumgartner et alii (éd.), Entre fiction et histoire : Troie et Rome au Moyen Age, Paris, 1997, p. 53-72.

N. Kenaan-Kadar, Marginal Sculpture in Medieval France, Aldershot, 1995.

E. Keyser (éd.), Hessisches Städtebuch, Stuttgart, 1957.

D. Kimpel et R. Suckale, L’architecture gothique en France, 1130-1270, Paris, 1990.

H.S. Kingsford, « Some Medieval Seal-Engravers », Archaeological Journal, 97, 1940, p. 156-180.

C. Klapisch-Zuber, L’ombre des ancêtres : essai sur l’imaginaire médiéval de la parenté, Paris, 2000.

E.S. Klinkenberg, Architectuuruitbeelding in de Middeleeuwen. Oorsprong, verbreiding en betekenis van architectonische beeldtradities in de West-Europese kunst tot omstreeks 1300, Utrecht, 2009.

— « Romdartstellungen auf Kaiser-und Kônigsbullen, 800-1250 », dans C. Kratzke et U. Albrecht (éd.), Mikroarchitektur im Mittelalter. Ein gattungsübergreifendes Phänomen zwischen Realität und Imagination, Leipzig, 2008, p. 225-249.

A. könig, S. Krabath et H. Rabe, « Sigillum Burgensium in Huxuria. Anmerkungen zum Fund des ältesten Stempelsiegels der Bürger », Zeitschrift für Archäologie des Mittelalters, 29, 2001, p. 31-39.

— H. Rabe et G. Streich (éd.), Höxter. Geschichte einer wesfälischen Stadt. i: Hoxter und Corvey im Früh-und Hochmittelalter, Hannover, 2003.

C. Kosch, Kölns Romanische Kirchen. Architektur und Liturgie im Hochmittelalter, Regensburg, 2005 (Grosser Kunstführer 207).

K.M. Krause et A. Stones (éd.), Gautier de Coinci. Miracles, Music and Manuscripts, Turnhout, 2006.

R. Krautheimer, Introduction à une « iconographie de l’architecture médiévale », Paris, 1993 (1re éd. 1942).

H.E. Kubach et A. Verbeck, Romanische Baukunst an Rhein und Mass, Berlin, 1976.

P. Kurmann, « La cathédrale gothique est-elle l’image de la Jérusalem céleste ? », dans R. Recht (dir.), Le monde des cathédrales, Paris, 2003.

H. Küthmann, B. Overbeck, D. Steinhilber et I. Weber, Bauten Roms auf Münzen und Medaillen, München, 1973.

L

J. Lafond et L. Lefrançois-Pillon, L’art du XIV e siècle en France, Paris, 1954.

S. Lamadon-Barrère, Les pavements à incrustation des églises de la France du Nord, XIIe - XIVe siècle, thèse de doctorat d’histoire de l’art, Université Lille 3, 2010, 5 vol. 

C. Lapaire, « L’orientation des recherches dans le domaine des sceaux en Suisse », Archivum heraldicum, 1965, p. 18-29.

H. De Laplane, Les abbés de Clairmarais, Saint-Omer, 1868.

R. Laurent, « La conservation des sceaux aux Archives de l’État en Belgique (Réunion du Comité international de sigillographie, Paris, 5 oct. 1994) », Comptes rendus des missions scientifiques 1994-2, Bruxelles, 1995.

— « La collection sigillographique des Archives générales du Royaume et les sceaux des institutions ecclésiastiques hainuyères », dans Actes du sixième congrès de l’association des cercles francophones d’histoire et d’archéologie de Belgique et LIII e congrès de la fédération des cercles archéologiques et d’histoire de Belgique (Mons, 2000), Mons, 2002, vol. 4, p. 1105-1120.

— « Les sources : Sigillographie. Les sceaux de l’ordre », dans P. Cockshaw et C. Vanden Bergen-Pantens (dir.), L’ordre de la Toison d’or de Philippe le Bon à Philippe le Beau (1430-1505). Idéal ou reflet d’une société ? Bruxelles, 1996, p. 24-30.

A. LecoydE la Marche, les sceaux, Paris, 1889.

G. Lecuppre, « L’empereur, l’imposteur et la rumeur : Henri v ou l’échec d’une ‘réhabilitation’« , Cahiers de civilisation médiévale, 42, 1999, p. 189-197.

B. Ledain, Histoire de la ville de Parthenay, de ses anciens seigneurs et de la Gâtine du Poitou, Paris, 1858.

La Gâtine historique et monumentale, Paris, 1876.

J.T. Lees, Anselm of Havelberg. Deeds into Words in the Twelfth Century, LeidenNew York, 1998.

J. Le Goff, Moyen Age : entre ordre et désordre, Paris, 2004.

— « Une musique de jubilation : la musique de l’Occident médiéval », dans Caille et Challier (dir.), Moyen Age. Entre ordre et désordre (Cat. exposition), p. 13-19.

— et N. Truong, Une histoire du corps au Moyen Age, Paris, 2006.

E.-G. Léonard, « Chanceliers, notaires comtaux et notaires publics dans les actes des comtes de Toulouse », BEC, 113, 1955, p. 37-74.

P.-Y. Le Pogam, « La matrice du grand sceau de l’Hôpital Saint-Jacques-aux-Pèlerins par Jean Pucelle », BSNAF, 1994, p. 33-49.

C. Lesage, « L’église cistercienne de Clairmarais (Pas-de-Calais) après 1789 », Bulletin de la commission d’histoire et d'archéologie du Pas-de-Calais, 16, 1998, p. 147-209.

S. Letters, Gazetteer of Markets and Fairs in England and Wales to 1516, Kew, 2003.

B.S. Levy (éd.), The Bible in the Middle Ages: Its Influence on Literature and Art, Binghampton, 1992.

A. Lièger, R. Marguet et J. Guillaume, « Sépultures mérovingiennes de l’abbaye de Saint-Evre à Toul (Meurthe-et-Moselle) », Revue archéologique de l’Est, 35, 1994, p. 304,315-316.

J.-L. Liez, « L’art du sceau », dans Chassel (dir.), Sceaux et usages de sceaux...

(Cat. exposition,), p. 31-35.

— « Le sceau, témoin du grand décor monumental : La Vierge de Reims, saint Didier de Langres et Saint-Étienne de Troyes », dans Chassel (dir.), Les sceaux, sources de l’histoire..., op. cit., p. 125-133.

— « Les sceaux de l’ordre des Trinitaires. Approche iconographique et catalogue », RFHS, 62-63, 1992-1993, p. 67-91.

P. Linehan et M. Torres Sevilla, « A misattributed tomb and its implications: Cardinal Ordoño Alvarez and his friends and relations », Rivista della storia della Chiesa in Italia, 57, 2003, p. 53-63.

A.G. Little et R.C. Easterling, The Franciscans and Dominicans of Exeter, Exeter, 1927.

L.C. Lloyd et D.M. Stenton (éd.), Sir Christopher’s Hattons Book of Seals, Oxford, 1950.

M.D. Lobel (éd.), Historic Town Atlas: The City of London from Prehistoric Times to c. 1520, Oxford, 1989.

R. Locatelli, « Frédéric Ier et le royaume de Bourgogne », dans A. Haverkamp (éd.), Friedrich Barbarossa. Handlungsrâume und Wirkungsweisen des staufischen Kaisers, Sigmaringen, 1992, p. 169-197.

A. Loeb, « La définition et l’affirmation du groupe noble comme enjeu de la poésie courtoise ? Quelques analyses des textes du troubadour Peire Vidal », Cahiers de civilisation médiévale, 120, 1987, p. 303-314.

London Museum. Medieval Catalogue, London, 1954.

J. Looper, « L’épisode de la Harpe et de la Rote dans la légende de Tristan : Étude sur le symbolisme de deux instruments de musique », Cahiers de civilisation médiévale, 152, 1995, p. 345-352.

K.A. LoPrete, Adela of Blois: countess and lord (c. 1067-1137), Dublin, 2007.

P. Lorentz, « Pour une évaluation de Paris comme foyer artistique (XIIIe -XVe siècle) », dans M.-C. Chaudonneret (éd.), Les artistes étrangers à Paris de la fin du Moyen Age aux années 1920 (journées d’études, Paris, 2005), Paris, 2007, p. 13-31.

F. Lot, « Geoffroy Grisegonelle dans l’épopée », Romania, 19, 1890, p. 377-393.

J.-C. Loutsch, « Le cimier au dragon et la légende de Mélusine », dans Le cimier, mythologie, rituel, parenté... (colloque), op. cit., p. 181-204.

J. Lowden et A. Bovey (éd.), Under the influence: the concept of influence and study of illuminated manuscripts, Turnhout, 2007 (Publications of the Research Centre for Illuminated Manuscripts 1).

Ch. Lucken, « Les hiéroglyphes de Dieu. La demonstrance des Bestiaires au regard de la senefiance des animaux selon l’exégèse de saint Augustin », Compar(a)ison, 1, 1994, p. 33-70.

M. Luco (dir.), Antonello da Messina, Topera completa (Rome, Scuderie del Quirinale), Milan, 2006.

C. Ludwig, Untersuchungen über die frühesten “Podestaten” italienischer Städte, Wien, 1973 (Verband der wissenschaftlichen Gesellschaften Österreichs).

T. Luykx, « Een typisch vertegenwoordiger van den XIIIe eeuwschen adel in onze gewesten, Gilles Berthout I met den Baard, kamerheer van Vlaanderen en broeder van de Duitsche orde in Pitsemburg te Mechelen », Mededeelingen van de koninklijke Vlaamsche Academie voor wetenschappen, letteren en schoone kunsten van België. Klasse der Letteren, 6-3, 1944, p. 5-20, 109, 480-481.

M

F. McCulloch, Medieval Latin and French bestiaries, Chapel Hill, 1962 (2e éd.).

L. Macé, Les comtes de Toulouse et leur entourage, XIIe-XIIIe siècles. Rivalités, alliances et jeux de pouvoir, Toulouse, 2000.

— (éd.), Entre histoire et épopée. Les Guillaume d’Orange (IXe-XIIIe siècles), Toulouse, 2006.

— « Icône du saint, figure du héros : la déclinaison du cor sur les sceaux et les monnaies dans la Provence et le Languedoc des XIIe - XIIIe siècles », dans Macé (éd.), Entre histoire et épopée..., op. cit., p. 135-161.

— « Les frères au sein du lignage : la logique du lien adelphique chez les seigneurs de Montpellier (XIIe siècle) », dans Frères et soeurs : les liens adelphiques dans l’Occident antique et médiéval, Turnhout, 2007, p. 127-136.

— « Le nom de cire. Jalons pour une enquête sur les sceaux vicomtaux du Midi (XIIe-XIIIe siècles) », dans H. Débax (éd.), Vicomtes et vicomtés dans l’Occident médiéval, Toulouse, 2008, p. 305-317.

— « Par le tranchant, la rave et l’hermine. Pouvoir et patronyme : les sceaux des Trencavel (XIIe-XIIIe siècles) », Cahiers de civilisation médiévale, 202, 2008, p. 105-128.

R. Marks, Corpus vitrearum Medii Aevi: Great Britain. Summary Catalogue 4. The Medieval Stained Glass of Northamptonshire, Oxford, 1998.

J. McEwan, « Horses, Horsemen and Hunting: Leading Londoners and Equestrian Seals in the Late Twelfth and Early Thirteenth Centuries », Essays in Medieval Studies, 22, 2005, p. 77-93.

A.F. McGuinness, « Non-Armigerious Seals and Seal-Usage in Thirteenth Century England », dans P.R. Cross et S.D. Lloyd (éd.), Thirteenth Century England 5: Proceedings of the Newcastle-Upon-Tyne Conference, 1985, Woodbridge, 1986, p. 165-177.

W. Maleczek, « Die Siegel der Kardinäle von den Anfängen bis zum Beginn des 13. Jahrhunderts », Mitteilungen des Instituts für Osterreichische Geschichtsforschung, Bd. 112, 1-4, 2004, p. 177-203

A. Mann, « Das romanische Typar mit dem Bilde der Kirche aus dem Kölner Apostelstift », dans A. Mann et J. Hoster (éd.), Vom Bauen, Bilden und Bewahren. Festschrift fur Willy Weyres zur Vollendum seines 60. Lebensjahres, Köln, 1964, p. 83-92.

M. Margue, Autorité publique et conscience dynastique : études sur les représentations du pouvoir princier entre Meuse et Moselle. Les origines du comté de Luxembourg (Xe -débutXIIe siècle), thèse de doctorat d’histoire, Université libre de Bruxelles, 2 vol. , 1999.

— « Du château à la ville : les origines », dans G. Trausch (dir.), La ville de Luxembourg. Du château des comtes à la métropole européenne, Antwerpen, 1994, p. 47-60.

M. Margue, « Du comté à l’Empire : origines et épanouissement du Luxembourg », dans G. Trausch (dir.), Histoire du Luxembourg : le destin européen d'un « petit pays », Toulouse, 2002, p. 67-147.

J. Martindale, Status, Authority and Regional Power: Aquitaine and France, 9th to 12th Centuries, Aldershot, 1997 (Variorum).

A. Martini, « Praesentes lifteras fecimus sigilli nostri appensione muniri », dans Les sceaux, empreintes du pouvoir... (voir Sources Sceaux), p. 48-54.

L. Mascanzoni, « Edilizia e urbanistica dopo il mille : alcune linee di sviluppo », dans A. Vasina (éd.), Storia di Ravenna, vol. 3, Venezia, 1993, p. 395-445. C. Maspoli, « Arme e impresse viscontee sforzesche, Ms. Trivulziano n. 1390 », Archivum heraldicum, 1996, p. 132-157 ; 1997, p. 27-38. (repris dans, du même, Stemmario Trivulziano, Milan, 2000).

Abbé Maurel, Le bienheureux Guillem vi, seigneur de Montpellier (1121-1149), Montpellier, 1885.

A. Maury, « Une nouvelle science auxiliaire de l’histoire », Revue des Deux Mondes, 1874, 49e année, 5, p. 889-928.

R.A. Maxwell, « Sealing Signs and the Art of Transcribing in the Vierzon Cartulary », The Art Bulletin, 81-4, 1999, p. 576-597.

The Art of Medieval Urbanism: Parthenay in Romanesque Aquitaine, University Park, 2007.

F. Mazel, « Mémoire héritée, mémoire inventée : Guilhem de Baux, prince d’Orange, et la légende de Guillaume d’Orange (XIIe - XIIIe siècles) », dans C. Carozzi et H. Taviani-Carozzi (dir.), Faire mémoire. Souvenir et commémoration au Moyen Age, Aix-en-Provcnce, 1999, p. 193-227.

La noblesse et l’Eglise en Provence, fin Xe -début XIVe. L’exemple des familles d’AgoultSimiane, de Baux et de Marseille, Paris, 2002.

— « L’héritage symbolique de Guillaume dans l’aristocratie méridionale des XIe -XIIIe siècles : tradition familiale ou fascination épique ? », dans MACÉ (éd.), Entre histoire et épopée..., op. cit., p. 163-180.

T. Meier, Die Archäologie des mittelalterlichen Konigsgrabes im christlichen Europa, Stuttgart, 2002.

M. Meiss, French Painting in the Time of Jean de Berry: the Late Fourteenth Century and the Patronage of the Duke, 2 vol. , London-New York, 1967.

G. Meissner, « Bedeutung und Genesis des architektonischen Baldachins », Forschungen und Fortschritte, 33, 1959, p. 178-183.

F. Menant, « Les transformations de l’écrit documentaire entre le XIIe et le XIIIe siècle », dans N. Coquery, F. Menant et F. Weber (dir.), Ecrire, compter, mesurer. Vers une histoire des rationalités pratiques, Paris, 2006, p. 33-50.

F. Menéndez Pidal de Navascués, Apuntes de Sigilografia Española, Guadalajara, 1993.

— « Le deuxième sceau de majesté de Charles II de Navarre. Histoire d’une matrice deux fois regravée », RFHS, 64, 1994, p. 195-203.

— Los emblemas heraldicos, una interpretation historica, Madrid, 1993.

— Heraldica medieval espanola. I : La casa real de Leon y Castilla, Madrid, 1982.

— et J. Martinez de Aguirre, Emblemas heraldicos en el arte medieval navarro, Pamplona, 1996.

A. Mercati, « Il decreto e la lettera dei cardinali per l’elezione di Celestino v », Bullettino del Istituto Storico Italiano e Archivio Muratoriano, 48, 1932, p. 1-16.

F. de Mèredieu, Histoire matérielle et immatérielle de l’art moderne, Paris, 1994.

C. de Mérindol, « Emblématique et carreaux de pavement à l’époque médiévale », RFHS, 76, 2006, p. 29-52.

Le roi René et la seconde maison d’Anjou : emblématique, art, histoire, Paris, 1986. Y. Metman, « La taille directe des sceaux-matrices. Heurs et malheurs des graveurs de sceaux », dans Les graveurs d'acier et la médaille... (Cat. exposition), p. 267-291.

— et M. Pastoureau, « La faune dans les sceaux du Moyen Âge », dans Le bestiaire des sceaux et des médailles (Cat. exposition), p. 179-239.

T. Michalsky, Memoria und Repräsentation. Die Grabmäler des Könighauses Anjou in Italien, Gottingen, 2000.

P. Michaud-Quantin, Universitas. Expressions du mouvement communautaire dans le Moyen-Age latin, Paris, 1970 (L’Église et l’État au Moyen Âge 13), p. 11-57.

A. Middeldorf-Kosegarten, « Zur Bedeutung der Sieneser Domkuppel », Münchner Jahrbuch der bildenden Kunst, 3, Folge 2, 1970, p. 73-98.

A. Milin, Voyage dans les départements du Midi de la France, Paris, 1807.

F. et H. Möbius, Bauornament im Mittelalters. Symbol und Bedeutung, rééd. Wien, 1974.

E. Møller et E. Nyborg, « Ribe Domkirke », dans Danmarks Kirker, Copenhague, 1979-1983, vol. 1-2, p. 114, et vol. 7-8, p. 527.

D.-A. Monson, « Bernart de Ventadorn et Tristan », dans « Il miglior fabbro ». Mélanges de langue et de littératures occitanes en hommage à Pierre Bec, Poitiers, 1991, p. 385-400.

R. Morghen, « Il cardinale Matteo Rosso Orsini », Archivio della R. Società romana di Storia Patria, 46, 1923, p. 271-372.

K. Morand, Jean Pucelle, Oxford, 1962.

C. de Moreaude Gerbehaye et A. Vanrie (éd.), Marques d’authenticité et sigillographie. Recueil d’articles publiés en hommage à René Laurent, Bruxelles, 2006 (Archives et bibliothèques de Belgique, no spécial, 79).

N. Morgan, Early Gothic Manuscripts 1190-1250, 2 vol. , London-Oxford, 1982-1988.

— « Old Testament Illustration in Thirteenth-Century England », dans B. S. Levy (éd.), The Bible in the Middle Ages..., op. cit., p. 149-198.

— et L. Freeman Sandler, « Manuscript Illumination of the thirteenth and fourteenth centuries », dans Alexander et Binski (éd.), The Age of Chivalry... (Cat. exposition), p. 148-156.

M. Mousnier, L’abbaye cistercienne de Grandselve et sa place dans l’économie et la société méridionales (XIIe - XIVe siècles), Toulouse, 2006.

X. Muratova, « Un épisode de la pratique de travail des enlumineurs au XIIIe siècle ; l’utilisation des motifs bibliques pour illustrer les écrits profanes », dans M. L. Melero Moneo et al, Imágenes y promotores en el arte medieval : Miscelánea en homenaje a Joaquin Yarza Luaces, Barcelona, 2001, p. 545-554.

— « Les miniatures du manuscrit fr. 14969 de la Bibliothèque nationale de Paris (Le Bestiaire de Guillaume le Clerc) et la tradition iconographique franciscaine », Marche romane, 28, 1978, p. 141-148.

— « Problèmes de l’origine et des sources des cycles d’illustrations des manuscrits des bestiaires », dans G. Bianciotto et M. Salvat (éd.), Epopée animale, fable et fabliau (colloque de la Société internationale renardienne, Évreux, 1981), Paris, 1984, p. 383-408.

— « Workshop methods in English late twelfth-century Illumination and the Production of luxury Bestiary », dans W.B. Clark et M.T. McMunn (éd.), Beasts and Birds of the Middle Ages. The Bestiary and its Legacy, Philadelphia, 1989, p. 26-43.

N

M. Narbona Carcèles, « Les bâtards royaux et la nouvelle noblesse en Navarre (fin XIVe-début XVe siècle) », dans La bâtardise et l’exercice du pouvoir (colloque, Liège, 2008), à paraître.

— « Le roi de la bonne foi. Charles ii le Noble et les devises des Navarre-Évreux au XVe siècle », dans D. Turrel et alii (dir.), Signes et couleurs des identités politiques, Rennes, 2008, p. 477-509.

T.O. de Negri, Storia di Genova, Milano, 1974.

P. Nelson, « Some British Medieval Seal-Matrices », The Archaeological Journal, 93, 1936, p. 13-44.

E.A. New, « Christological seals and Christocentric devotion in later medieval England and Wales », Antiquaries Journal, 82, 2002, p. 47-68.

— « Representation and Identity in Medieval London: the Evidence of Seals », dans M. Davies et A. Prescott (éd.), London and the Kingdom: Essays in Honour of Caroline M. Barron, Donington, 2008, p. 246-258.

— « Seals and Status in Medieval English Towns », dans Adams, Cherry et Robinson (éd.), Good Impressions... (Cat. exposition), p. 35-41.

— « Signs of Community or Marks of the Exclusive? Parish and Guild Seals in Later Medieval England », dans C. Burgess et E. Duffy (éd.), The Late Medieval Parish, Donnington, 2006 (Harlaxton Medieval Studies 14), p. 112-128.

A. Niehaus, Florentiner Reliefkunst von Brunelleschi bis Michelangelo, München, 1998.

J.-F. Nieus, « L’avoine des Candavène. Retour sur l’emblème des comtes de SaintPol et la naissance des armoiries », Archiv für Diplomatik, Schriftgeschichte, Siegel-und Wappenkunde, 52, 2006, p. 191-212.

— « Les remplois de sceaux princiers en Lotharingie au XIIe siècle : pragmatisme ou propagande dynastique ? », dans Moreaude Gerbehaye et Vanrie (éd.), Marques d’authenticité et sigillographie... (op. cit.), p. 47-58.

Un pouvoir comtal entre France et Flandre : Saint-Pol, 1000-1300, Bruxelles, 2005.

C. Norton, « Les carreaux de pavage en France au Moyen Age », Revue de l'Art, 63, 1984, p. 59-72.

O-P-Q

A. Odenthal, Der älteste Liber Ordinarius der Stiftskirche St. Aposteln in Köln.

Untersuchungen zur Liturgie eines mittelalterlichen kolnischen Stifts, Siegburg, 1994 (Studien zur Kôlner Kirchengeschichte 28).

E.G. O’Donoghue, The Story of Bethlehem Hospital, London, 1914.

O.G. Oexle, « Soziale Gruppen in der Ständegesellschaft: Lebensformen des Mittelalters und ihre historischen Wirkungen », dans O. G. Oexle et A. von Hülsen-Esch (éd.), Die Repràsentation der Gruppen. Texte-Bilder-Objekte, Gottingen, 1998 (Veröffentlichungen des Max-Planck-Instituts für Geschichte 141), p. 9-44.

F. Opll, Stadt und Reich im 12. Jahrhundert (1125-1190), Graz-Wien, 1986.

L. Pabst, « Die äussere Politik der Grafschaft Flandern unter Ferrand von Portugal (1212-1233) », Bulletin de la Commission royale d’Histoire, 80, 1911, p. 51-214.

M. Pacaut, Les moines blancs. Histoire de Tordre de Cîteaux, 1993.

V. Pace, « La committenza artistica del cardinale Matteo d’Acquasparta nel quadro della cultura figurativa del suo tempo », dans Matteo d’Acquasparta Francescano, Filosofo, Politico (19e congrès historique international, Todi, 1992), Spoleto, 1993, p. 311-330.

O. Pächt, L’enluminure médiévale. Une introduction. Paris, 1997 (1re éd. 1984).

L. Palustre, « L’ancienne cathédrale de Rennes, son état au milieu du XVIIIe siècle, d’après des documents inédits », Bulletin Monumental, 49, 1883, p. 615-617.

M. Parisse, « Les sépultures comtales en Lorraine au Moyen Âge (Bar, Salm, Vaudémont) », dans M. Margue (éd.), Sépulture, mort et représentation du pouvoir au Moyen AgelTod, Grabmal und Herrschaftsrepräsentation im Mittelalter. Actes des 1 1es journées lotharingiennes, 26-29 septembre 2000, Luxembourg, 2006, p. 541-550.

M. Pastoureau, Les armoiries, Turnhout, 1976 (Typologie des sources du Moyen Âge occidental 20).

— Couleurs, images, symboles. Etudes d’histoire et d’anthropologie, Paris, 1992.

— « L’effervescence emblématique et les origines héraldiques du portrait au XIVe siècle », BSNAF, 1985, p. 108-115.

— « Les graveurs de sceaux et la création emblématique », dans X. Barral I Altet (éd.), Artistes, artisans et production artistique au Moyen Age. 1 : Les Hommes (colloque, Rennes, 1983), Paris, 1986, p. 515-522.

— « Le roi des lis », dans M. Dalas, Corpus... (Voir Sources Sceaux), p. 35-48.

— « Le Sanglier dans les sceaux du Moyen Âge », dans Dehay (éd.), Le bestiaire des sceaux et des médailles (Cat. exposition), p. 241-251.

— « Le sceau, un document à nul autre pareil », dans Chassel (dir.), Sceaux et usages de sceaux... (Cat. exposition), p. 13-16 — Les sceaux, Turnhout, 1981 (Typologie des sources du Moyen Âge occidental 36).

— « Les sceaux », dans A rt et société en France au XV siècle, Paris, 1999, p. 392-395.

— « Les sceaux et la fonction sociale des images », dans J. Baschet et J.-C. Schmitt (éd.), L’image. Fonctions et usages des images dans l’Occident médiéval (actes du 6th International Workshop on Medieval Societies, Erice, 1992), Paris, 1996, p. 275-308.

— Traité d’héraldique, Paris, 2003 (1re éd. 1979).

H. Patze et W. Schlesinger (éd.), Geschichte Thüringens. n. 1: Hohes und spates Mittelalter, Köln-Wien, 1974.

T. Pécou Raymond Bérenger v. L’invention de la Provence, Paris, 2004.

B.V. Pentcheva, Icons and power. The Mother of god in Byzantium, Pennsylvania State University, 2006.

P. Périn, « Le mobilier funéraire de la tombe d’Arégonde », dans Aillagon (éd.), Rome et barbares... (Cat. exposition), p. 432-435.

A. Petit, « Histoire du monastère de Saint-Arnoul de Crépy-en-Valois (sceau du XIIIe s.) », Recueils des travaux de la Société de sphragistique, 3, 1853-1854, p. 216.

A. Pinchart, Recherches sur la vie et les travaux des graveurs de médailles, de sceaux et de monnaies des Pays-Bas, Bruxelles, 1858.

— Les articles d’A. Pinchart sur les graveurs de monnaies, de sceaux et de médailles, parus dans la Revue belge de Numismatique et de sigillographie, sont maintenant disponibles sur le site de la Société royale de numismatique belge : http://www.numisbel.be/inhoudstafel.htm

A.I. Pini, « Il comune di Ravenna fra episcopio e arstocrazia cittadine », dans A. Vasina (éd.), Storia di Ravenna, t. 3, Venezia, 1993, p. 201-257.

M. Pippal, « Die Maestà von Massa Marittima und Pucelles ‘italienische reise’zur frage des künstlerischen austausches zwischen Paris und Siena im zweiten jahrzehnt des 14. jahrhunderts », Wiener Jahrbuch für künstgeschichte, 46-47, 1993-1994, p. 557-568.

H. Platelle, « Les luttes communales et l’organisation municipale (1075-1313) », dans L. Trenard (éd.), Histoire de Cambrai, Lille, 1982, p. 43-59.

D.W. Poeck, Rituale der Ratswahl. Zeichen und Zeremoniell der Ratssetzung in Europa (12.-18. Jahrhundert), Köln, 2003 (Stadteforschung, A 60).

— « Zahl, Tag und Stuhl. Zur Semiotik der Ratswahl », Frühmittelalterliche Studien, 33, 1999, p. 396-427.

F. Poey D’Avant, Monnaies féodales de France, Paris, 1852-1862, 4 vol. 

J.-P. Poly, La Provence et la sociétéféodale (879-1166), Paris, 1976.

O. Posse, Die Lehre von Privaturkunden, Leipzig, 1887.

E. Prarond, Les comtes de Ponthieu : Gui Ier, 1053-1100, Paris, 1900.

A. Preux, « Lettre à Monsieur Decoster sur quelques jetons et méreaux », RBNS, 3e série, 4, 1860, p. 331.

— « sceaux falsifiés », Bulletin de la Commission Historique du Nord, 11, 1870, p. 350.

M. Prinet, « La collection de sceaux exposée au Trocadéro », La Correspondance historique et archéologique, no 60, 5e année [25 décembre 1898], Paris, 1898, p. 239-246.

— « L’origine du type de sceau à l’écu timbré », Bulletin de la société archéologique, 1910. E.S. Prior, An Account of Medieval Sculpture in England, Cambridge, 1912.

R.B. Pughed, Calendar of Antrobus Deeds before 1625, 1947 (Wiltshire Archaeological and Natural History Society Records Branch 3).

K. Pyun et A. Russakoff (éd.), Jean Pucelle, a Medieval Artist : Innovation and Collaboration in Manuscript Painting, Turnhout, (à paraître en 2011).

J. Quicherat, Histoire du costume en France depuis les temps les plus reculés jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, contenant 483 gravures dessinées sur bois d’après les documents authentiques, Paris, 1874.

F. Quiviger, « Relief is in the Mind: Observations on Renaissance Low Relief Sculpture », dans D. Cooper et M. Leino (éd.), Depth of Field. Relief Sculpture in Renaissance Italy, Oxford, 2007, p. 169-190.

R

M. Rambaud, Guide des sources de l’histoire de l’art, Paris, 1955.

M. Ramos Aguirre, « Cimeras, colores, divisas », dans Signes de identitad historien para Navarra, Pamplona, 1996, p. 361-374.

— « Decoracion emblematica », dans La Catedral de Pamplona, 1394-1994, Pamplona, 1994, p. 375-391.

— « Los oficiales de armas en la corte de Navarra », Tercer congreso general de historia de Navarra, Pamplona, 20-23 septembres 1994, édition CD-Rom, Pamplona, 1998.

— « Ornamentos paraheraldicos de la casa real de Navarra : la cimera », Anales de la real academia matritense de Heraldicay genealogia, 3, 1994-1995, p. 116 et s.

L.M.C. Randall, Images in the Margins of Gothic Manuscripts, Berkeley, 1966.

R. Recht, Le croire et le voir. L’art des cathédrales, XIIe - XVe siècle, Paris, 1999.

M. Reddan, « St. Mary of Bethlehem », dans W. Page (éd.), Victoria County History of London, London, 1909, p. 495-498.

O. Redon, L’espace d’une cité. Sienne et le pays siennois (XIIIe - XIVe siècle), Roma, Ecole française de Rome, 1994.

D. Régnier-Bohler (dir.), Voix de femmes au Moyen Age. Savoir, mystique, poésie, amour, sorcellerie, XIIe -XVe siècle, Paris, 2006.

A. Rehberg, Die Kanoniker von S. Giovanni in Laterano und S.Maria Maggiore im 14. Jahrhundert. Eine Prosopographie, Tübingen, 1999 (Bibliothek der Deutschen Historischen Instituts in Rom 89).

B. Reudenbach, « Die Gemeinschaft als Körper und Gebäude. Francesco di Giorgios Stadttheorie und die Visualisierung von Sozialmetaphern im Mittelalter », dans K. Schreiner et N. Schnitzler (éd.), Gepeinigt, begehrt, vergessen. Symbolik und Sozialbezug des Korpers im späten Mittelalter und in der frühen Neuzeit, München, 1992, p. 171-198.

S. Reynolds, Early Medieval Londoners, inédit, London, Guildhall Library, 7 vol. 

— « The Rulers of London in the Twelfth Century », History, 57, 1972, 337-357.

W. Reinecke, Geschichte der Stadt Cambrai bis zur Erteilung der Lex Godefridi (1227), Marburg, 1896.

H. Renn, Das erste Luxemburger Grafenhaus (963-1136), Bonn, 1941.

N. Reveyron, « Décor d’incrustations et tendances antiquisantes dans l’architecture romane de la moyenne vallée du Rhône », Gesta, 39-1, 2000, p. 24-42.

J. Richard, « Le Dijon des ducs et de la commune (XIe -XIVe siècle) », dans P. GRAS (dir.), Histoire de Dijon, Toulouse, 1987, p. 41-74.

S. Rigold, « Two common species of médieval seal matrix », Antiquaries Journal, 77, 1977, p. 324-328.

M. de Riquer, Heraldica Catalana des de l’Any 1150 al 1550, t. 2, Barcelone, 1983.

A. Ritz-Guilbert, « La collection Gaignières : méthodes et finalités », Bulletin monumental, 166-4, 2008, p. 315-338.

J.-M. Roger, « Les sceaux des Hospitaliers en Champagne jusqu’à l'oppugnation de Rhodes (1253-1522) », dans Chassel (dir.), Les sceaux, sources de l’histoire... (Cat. exposition), p. 53-34.

N. Rogers, « English Episcopal Monuments 1270-1350 », dans J. Coales (éd.), The Earliest English Brasses Patronage, Style andWorkshops 1270-1350, London, 1987, p. 8-67.

J. Rôhrkasten, « Mendicants in the Metropolis: The Londoners and the Development of the London Friaries », dans M. Prestwich, R.H. Britnell et R. Frame (éd.) Thirteenth Century England, t. 6, Woodbridge, 1997, p. 65-75.

R. Rolle, English Writings of Richard Rolle, Hermit ofHampole. R.S. Allen (éd.), Oxford, 1931.

J. Roman, Manuel de sigillographie française, Paris, 1912.

H. Roosens et A. Geubel, « Un anneau sigillaire mérovingien », Revue du Nord, 70, 1988, no 276, p. 99-106.

R. Rosewell, Medieval Wall Paintings, Woodbridge, 2008.

E.M. Ross, The Grief of God: Images of the Suffering Jesus in Late Medieval England, Oxford, 1997.

G. Rosser, Medieval Westminster, Oxford, 1989.

S. Rouillard, Histoire de Melun, Paris, 1628.

J. Rouyer, « Recherches historiques sur le chapitre de Saint-Pierre d’Aire », Mémoires de la Société des Antiquaires de la Morinie, 10, II, 1860, p. 65-310.

M. Rubin, « Corpus Christi Fraternities and Late Medieval Piety », dans W.J. Shiels et D. Wood (éd.), Voluntary Religion, Oxford, 1986 (Studies in Church History 23), p. 97-110.

A. Rudloff Stanton, « Isabelle of France and her Manuscripts », dans K. Nolan (éd.), Capetian Women, New York-Palgrave, 2003, p. 225-252.

The Queen Mary Psalter. A Study of Affect and Audience, Philadelphia, 2001.

E. di Ruggiero, Museo Kircheriano, Roma, 1879.

S

É. de Saint-Phalle, « Les seigneurs de Chappes aux XIe et XIIe siècles », Mémoires de la société académique de l’Aube, 131, 2007, p. 31-65.

L. E. Salzman, Building in England down to 1540. A Documentary History, London, 1952.

L. F. Sandler, Gothic Manuscripts 1285-1385, London, 1986.

— « Reflections on the Construxtion of Hybrids in English Gothic Marginal Illustration » dans Barasch et Sandler (éd.), Art the Ape of Nature, op. cit., p. 51-65.

— « Jean Pucelle and the Lost Miniatures of the Belleville Breviary », The Art Bulletin, 66, 1984, p. 73-96.

L. Sandri, « La “sigillografia universale” di Anton Stefano Cartari », Rassegna degli Archivi di State, 15, 1955, p. 141-188.

G.W. Sante (éd.), Handbuch der historischen Stätten Deutschlands 4: Hessen, Stuttgart, 1960.

— « Siegfried III. von Eppstein. Erzbischof von Mainz 1230 bis 1249 », dans R. Vaupel (éd.), Nassauische Lebensbilder, t. 1, Wiesbaden, 1940, p. 17-32.

C. Sapin (éd.), Le décor retrouvé à Saint-Philibert de Tournus : regards sur la mosaïque médiévale (Actes du colloque du Centre international d’études romanes, 2003), Tournus, 2004.

E Sarret, « Inventaire des collections médiévales du Musée des Beaux-Arts », Archéologie du Midi médiéval, 1983, p. 116-127.

W. Sauerländer, Cathedrals and Sculptures, London, 2000, 2 vol. 

— « Façade ou façades romanes », dans La façade romane (colloque, Poitiers, 1990), Cahiers de civilisation médiévale, 34, 1991, p. 397-398.

A. N. Scagliose, « Di alcuni notevoli sigilli contenuti nella collezione sfragistica della Biblioteca Vaticana », dans Al Somme Pontefice Leone xiii Omaggio Giubilare del Biblioteca Vaticana, Rome, 1886.

M. Schapiro, Les mots et les images, Paris, 2000 (trad. française de Words, Script and Pictures. Semiotic of Visual language, New York, 1996).

R.W. Scheller, Exemplum, Model-Book Drawings and the practice of Artistic Transmission in the Middle Ages (ca. 900-ca. 1450), Amsterdam, 1995.

F. Schevill, Siena. The History of a Mediaeval Commune, London, 1909.

T. Schieder (ed.), Beiträge zur Geschichte des mittelalterlichen deutschen Konigtums, Munich, 1973.

W. Schlink, « The gothic cathedral as Heavenly Jerusalem: a fiction in german art history », Jewish Art, 23-24, 1997-1998, p. 275-285

T. Schmidt, Libri Rationum Camerae Bonifatii Papae viii, Città del Vaticano, 1984 (Littera Antiqua 2).

V.M. Schmidt, « Northern artists and Italian art during the late Middle Ages: Jean Pucelle and the Limbourg brothers reconsidered », dans V. M. Schmidt, G. J. Vander Sman, M. Vecchi, J. van Waadenoijen (éd.), Italy and the Low Countries. Artistic Relations : the Fifteenth Century, Firenze, 1999, p. 21-38.

J.-C. Schmitt, « La musique des images », dans Caille et Challier (dir.), Moyen Age. Entre ordre et désordre... (Cat. exposition), p. 44-51.

Le saint Lévrier : Guinefort, guérisseur d’enfants depuis le XIIIe siècle, Paris, 1979. A. Scufflaire, « L’atelier de restauration des Archives générales du Royaume à Bruxelles », Archives et Bibliothèques de Belgique, 47, 1976, p. 25-30.

H. Sedlmayr, Die Entstehung der Kathedrale, Zürich, 1950.

G. Sello, « Die Siegel der Markgrafen von Brandenburg askanischen Stammes », Märkische Forschungen, 20, 1887, p. 263-300.

W. Semkowicz, Paleografia łaciήska, Krakow, 2002.

A. Serper, « Giraut de Bornelh et Jaufre », dans « Il miglior fabbro ». Mélanges de langue et de littératures occitanes en hommage à Pierre Bec, Poitiers, 1991, p. 531-539.

J. Shepard, « A Cone-seal from Shestovitsy », Byzantion, 56, 1986, p. 252-274. G. Signori (éd.), Das Siegel. Gebrauch und Bedeutung, Darmstadt, 2007.

F. Simader, « Das so genannte Reiner Musterbuch. Notizen zum Forschungsstand », dans A. Schwob et K. Kranich-Hofbauer (éd.), Zisterziensisches Schreiben im Mittelalter. Das Skriptorium der Reiner Mouche. Beitrâge der internationalen Tagung im Zisterzienserstift Rein, mai 2003, Bern, 2005, p. 141-150.

G. Sivéry, Philippe Auguste, Paris, 1993.

E. Skov, « Naestved gråbrødrekloster », Nationalmuseets Arbejdsmarkt, 1959.

M. Spath (éd.), Bildlichkeit korporativer Siegel im Mittelalter. Kunstgeschichte und Geschichte im Gespräch, Köln, 2009 (Sensus. Studien zur mittelalterlichen Kunst 1).

— « Individuum und Gruppe. Zu einem Bildkonzept nord-und ostfranzösischer Stadtsiegel im 12. und 13. Jahrhundert », Francia, 36, 2009, p. 67-90

B. Spencer, « Medieval Seal dies recently found at London », Antiquaries Journal, 64, 1984, p. 376-382.

W. Spiess, Verfassungsgeschichte der Stadt Frankenberg an der Eder im Mittelalter, Heidelberg, 1930.

H. Stehkamper, « Der Kölner Erzbischof Adolf von Altena und die deutsche Konigswahl (1195-1205) », dans T. Schieder (ed.), Beiträge zur Geschichte des mittelalterlichen deutschen Konigtums, München, 1973, p. 5-83.

C. Sterling, La peinture médiévale à Paris 1300-1500, Paris, 1987-1989, 2 vol. 

A. Stieldorf, Siegelkunde. Basiswissen, Hannover, 2004 (Hahnsche Historische Hilfswissenschaften 2).

L.H. Stookey, « The Gothic Cathedral as the Heavenly Jerusalem: Liturgical and Theological Sources », Gesta, 8-1, 1969, p. 35-41.

M. Stourdza-Saucesti, « À propos des armoiries des Corvin de Hunedoara en Transylvanie », Archivum heraldicum, 1976, p. 8-11.

G. Stracke, « Die Kölner Kirchen und ihre mittelalterliche Ausstattung, part 1 », Colonia Romanica, 10, 1995, p. 70-93.

Köln: Sankt Aposteln, Kôln, 1992 (Stadtspuren 19).

N. Stratford, « A Romanesque Marble Altar-frontal in Beaune and Some Cîteaux Manuscripts », dans A. Borg et A. Martindale (éd.), The Vanishing Past: Studies of Medieval Art, Liturgy and Metrology presented to Christopher Hohler, Oxford, 1981 (British Archaeological Reports, International Series 3), p. 223-239 T. Struve, Die Entwicklung der organologischen Staatsauffassung im Mittelalter, Stuttgart, 1978 (Monographien zur Geschichte des Mittelalters 16).

K.E Stump, Die Reichskanzler, vornehmlich des x., XI. und XII. Jahrhunderts. Nebst einem Beitrag zu den Regesten und zur Kritik der Kaiserurkunden dieser Zeit. 11: Verzeichnis der Kaiserurkunden, Innsbruck, 1883.

R. Suckale, « Thesen zum Bedeutungswandel der gotischen Fensterrose », dans K. Clausberc, (dir.), Bauwerk und Bildwerk im Hochmittelalter, Giessen, 1981, p. 259-294.

W. Sun, Carving Authority and Creating History, San Francisco, 2004.

M.-L. Surget, « Les armes d’Evreux-Navarre dans les miniatures des Grandes chroniques de France et des Chroniques de Froissart », RFHS, 76, 2006, p. 97-125.

H. Syer Cuming, « Forged matrices of ancient Seals », Journal of the British ArcheologicalAssociation, 1858, p. 353-355.

T

A. Tcherikover, « Concerning Angoulême. Riders and the Art of the Gregorian Reform », Art History, 13, 1990, p. 425-457.

E. Théodore, « À propos des sceaux des filles de joie », RBNS, 78, 1926, p. 206-211.

A. Thérin, « Notre-Dame de Saint-Omer », Annuaire du diocèse dArras pour 1876, Arras, 1875, p. 212-221.

J. Thiébaut, Le Nord gothique, Paris, 2007.

K.H. Thompson, « William Talvas, count of Ponthieu, and the politics of the Anglo-Norman realm », dans D. Bates et A. Curry (éd.), England and Normandy in the Middle Ages, London, 1994, p. 169-184.

S. Thrupp, The Merchant Class of Medieval London: 1300-1500, Michigan, 1948.

A. Torri, « Carlo Strozzi e la collezione sfragistica del Bargello », dans B. Tomasello, Sigilli ecclesiastici dalle collezioni Strozzi, Firenze, 1989, p. 31-55.

S. B. Tosatti, Trattati medievali di tecniche artistiche, Milano, 2007.

G. de Tournadre, Histoire du comté de Forcalquier (XIIe siècle), Paris, 1930 J. Toynbee et J. Ward Perkins, The Shrine of Saint Peter, Londres, 1956.

C. Tulpinck (dir.), Les arts anciens de Flandre, Brugge, 1904-1912, 6 vol. 

M. Twellenkamp, « Das Haus der Luxemburger », dans S. Weinfurter et H. Kluger (éd.), Die Salier unddas Reich. I: Salier, Adel undReichsverfassung, Sigmaringen, 1991, p. 475-502.

U-V

Fr. Unterkircher, Reiner Musterbuch. Faksimilie-Ausgabe im Originalformat des Musterbuches aus Codex Vindobonensis 507 der Osterreichischen Nationalbibliothek, Graz, 1979.

C. Urseau, « L’anneau découvert dans le tombeau d’Ulger évêque d’Angers », CRAIBL, 24, 1896, p. 411-412.

S. de Vajay, « Eudocie Comnène, l’impératrice des Troubadours », dans S.T. Achen (éd.), Genealogica et Heraldica. Report of the 14th International Congress of Genealogica and Heraldic Sciences in Copenhagen, Copenhagen, 1982, p. 321-338

H.J.E. Van Beuningen, A. M. Koldeweij, D. Kicken (éd.), Heilig en profaan 2. 1200 laatmiddeleeuwse insignes uit openbare en particuliere collecties, Cothen, 2001 (Rotterdam Papers 12).

B. Van den Abeele, « Quinze années de bibliographie sur les bestiaires médiévaux », dans B. vanden Abeele (éd.), Bestiaires médiévaux. Nouvelles perspectives sur les manuscrits et les traditions textuelles (actes du 15e colloque de la Société internationale renardienne, Louvain-la-Neuve, 2003), Louvainla-Neuve, 2005, p. 283-300.

A. Vandenpeereboom, Ypriana, notices, études, notes et documents sur Ypres, 7 vol. , Brugge, 1878-1883 (fac-similé Bruxelles, 1976).

D. Van Overstraeten, « Chartes anciennes et technologies nouvelles. L’archivage sur CD-ROM du chartrier des comtes de Namur », Annales de la Société archéologique de Namur, 69,1995, p. 395-419.

— « Le CD-ROM au service du patrimoine archivistique. À propos d’une réalisation des Archives de l’État à Namur », Archives et bibliothèques de Belgique, 66, 1995, p. 289-292.

D. Vanwijnsberghe, « Moult bons et notables ». L’enluminure tournaisienne à l’époque de Robert Campin (1380-1430), Paris-Leuven-Dudley, 2007 (Corpus of Illuminated Manuscripts, xvii : Low Countries Series 10).

J. Veeckman, « Post-medieval mortuary practices in Antwerp (Belgium) », dans G. De Boes et F. Verhaeghe (éd.), Urbanism in Medieval Europe. Papers of the “Medieval Europe Brugge 1997”. ii: Death and Burial in Medieval Europe, Zellik, 1997, p. 71-75.

P. Verdier, Le couronnement de la Vierge : Les origines et les premiers développements d’un thème iconographique, Paris-Montréal, 1980.

H. Vetters et G. Trathnigg, « Vôrbericht über die Ausgrabungen im Salzburger Dom », Mitteilungen der Gesellschaft für Salzburger Landeskunde, 98, 1958, p. 267-278.

C. De Vic et J. Vaissete, Histoire générale de Languedoc, t. 5, Toulouse, 1875.

H. Vidal, « Un cadet de la famille des seigneurs de Montpellier : Gui Guerregiat », dans Hommages à Gérard Boulvert, Nice, 1987, p. 497-510.

— « Saint Guilhem de Gellone est-il l’ancêtre des Guilhems de Montpellier ? », Bulletin de l’Académie des sciences et lettres de Montpellier, 33, 2002, p. 227-235.

I. Villela-Petit, « “Historié de blanc et de noir” : la tradition du “portrait d’encre” dans l’enluminure parisienne des XIVe-XVe siècle », dans M. Boudon-Machuel, Μ. Brock et P. Charron (éd.), Les rapports des arts monochromes à la couleur (colloque, Tours, 2009), Turnhout (à paraître en 2011).

— « Les techniques de moulage des sceaux du XVe au XIXe siècle », BEC, 152-2, 1994, p. 511-520.

N. Vincent, « Goffredo de Prefetti and the Church of Bethlehem in England », Journal of Ecclesiastical History, 49, 1998, p 213-235.

P. Viollet, Les communes francaises au Moyen Age, Paris, 1900.

J. Voisenet, Bestiaire chrétien : L’imagerie animale des auteurs du Haut Moyen Âge (Ve - XIe s.), Toulouse, 1994.

M. Vleeschouwers-Van Melkebeek, « De officialiteit in het bisdom Doornik tijdens de XIIIe eeuw », dans Sources de l’histoire religieuse de la Belgique. Moyen Age et Temps modernes (colloque, Bruxelles, 1967), Leuven, 1968, p. 181-186. Vocabulaire International de la Sigillographie, Roma, Conseil International des Archives, Comité de Sigillographie, Ministerio per i beni culturali e ambientali, 1990 (Pubblicazioni degli Archivi de Strato, Sussidi 2).

W-Y-Z

T.G. Waldman, « Sigillum sancti Dionysi archiepiscopi, la fabrication d’une légende », BEC, 164, p. 349-370.

M. Walicki, Sztuka polska przedromanska i romanska do schylku XIII wieku, Varsovie, 1971.

Yih-Fen Wang-Hua, « Rilievo » in Malerei und Bildhauerkunst der Frühneuzeit, Köln, dissertation, 1999.

M. Welber, I sigilli nella storia del diritto medievale italiano, Milano, 1984 (vol. 3 de Bascapè, Sigillografia..., op. cit.).

F. Wiggert, « Uber die Begräbnisse des Erzbischöfe im Dom zu Magdebourg », Geschchts-Blätter für Stadt und Land Magdeburg, 2, 1867, p. 201-202.

H. Wijman, « Images de la ville et urbanité des images. Quelques réflexions sur la représentation de l’espace urbain et la fonction des oeuvres d’art aux Pays Bas bourguignons », dans E. Crouzet-Pavan et E. Lecuppre-Desjardin (éd.), Les enseignements d’une comparaison (colloque, Athènes, 2004-Florence, 2006), Turnhout, 2008, p. 247-258.

C. Winterer, « An den Anfängen der Stadtsiegel: Das Volk und seine Anführer zwischen Heiligkeit und feudaler Ordnung », dans SPATH (éd.), Bildlichkeit korporativer Siegel..., op. cit., p. 185-208.

J. Wirth, L’image à l’époque gothique (1140-1280), Paris, 2008.

R. Wittkower, « Marvels of the East. A Study in the History of Monsters », Journal of the Warburg and Courtauld Institutes, 5, 1942, 159-197.

M. de Waha, « La marche impériale de Namur-Luxembourg. Vicissitudes d’un concept géo-politique de 1150 à 1300 », dans M. Margue (dir.), Ermesinde et l’affranchissement de la ville de Luxembourg. Etudes sur la femme, le pouvoir et la ville au XIIIe siècle, Luxembourg, 1994, p. 91-159.

E. Wallet, Description du pavé de l’ancienne cathédrale de Saint-Omer, consistant en dalles gravées et incrustées de mastic de couleurs variées, Douai-SaintOmer, 1847.

E. Warlop, « De adel te Oudenburg voor 1330 », Vlaamse stam, 1, 1965, p. 155-170, 235-247.

G.A. Williams, Medieval London: From Commune to Capital, London, 1963.

E. Winkelmann, Philipp von Schwaben und Otto IV. von Braundschweig. I: Konig Philipp von Schwaben 1197-1208, Leipzig, 1873.

M. Winner, « Federskizzen von Benvenuto Cellini », Zeitschriftfür Kunstgeschichte, 31, 1968, p. 293-304.

A. Winston-Allen, Stories of the Rose: The Making of the Rosary in the Middle Ages, University Park, 1997.

R. Wolff, « Autorität und Authentizität: Zum Verhältnis von Text und Siegel-Bild am Beispiel des Rechtsgutachtens Giovanni d’Andreas vom 9.5.1329 », Rechtsgeschichte-Zeitschrift des Max-Planck-Instituts fiir Europäische Rechtsgeschichte, 13, 2008, p. 60-79 — « Descriptio civitatis. Siegel-Bilder und Siegel-Beschreibungen italienischer Städte des Mittelalters », dans J. Oberste (éd.), Repräsentationen der mittelalterlichen Stadt, Regensburg, 2008, (Forum Mittelalter-Studien Band 4), p. 129-144.

  • « The Sealed Saint: Representations of Saint Francis of Assisi on Medieval Italian Seals », dans Adams, Cherry et Robinson (éd.), Good Impressions... (Cat. exposition), p. 91-99.
  • « Das Siegel im Recht am Beispiel von Christoph Besolds Rechtswörterbuch Thesaurus practicus (1629) », dans G. Wolf (éd.), Bild, Ding, Kunst, München 2010.
  • « Siegel-Bilder: Überlegungen zu Bildformularen und-ebenen am Beispiel italienischer Siegel um 1300 », dans Spath (éd), Die Bildlichkeit korporativer Siegel im Mittelalter..op. cit., p. 149-166.

C. Wolfschläger, Erzbischof Adolf I. von Köln als Fürst und Politiker (1193-1205), Münster in Westfalen, 1905.

T. Woodcock et J. M. Robinson, The Oxford Guide to heraldry, Oxford, 1988.

M. Yamada, « Les mouvements des foires en Flandre avant 1200 », dans Mélanges Georges Despy, Liège, 1991, p. 773-789.

B. Young, « The Monkeys and the Peddler », Metropolitan Museum of Art Bulletin, June 1968, p. 441-454.

A. Zucker, Physiologos. Le bestiaire des bestiaires, Grenoble, 2004.

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540