Version classiqueVersion mobile

Places fortes des Hauts-de-France –1–

 | 
Thomas Byhet
, 
Christine Aubry

Préface

Jean-Luc Collart

Texte intégral

  • 1 Conseil national de la recherche archéologique, Programmation nationale de la recherche archéologiq (...)

1Les premières journées d'études sur Les places fortes des Hauts-de-France, organisées par Thomas Byhet (Service régional de l’Archéologie Hauts-de-France) et Christine Aubry (Institut de recherches historiques du Septentrion, UMR 8529, Univ. Lille, CNRS), à Villeneuve d'Ascq, les 6 et 7 octobre 2016, ont été soutenues par l'Université de Lille-SHS et la Direction régionale des Affaires culturelles Hauts-de-France. En effet, cette initiative contribue à l'effort de synthèse scientifique poursuivi conjointement par les Ministères de la Culture et de la Recherche, tel qu'exposé par le Conseil national de la recherche archéologique (CNRA, la commission consultative placée auprès de ces deux ministères qui propose les axes de la recherche archéologique nationale) dans sa Programmation nationale de la recherche archéologique (2016)1.

2Depuis un demi-siècle, l'archéologie nationale a connu un essor remarquable. Les fouilles programmées et, plus encore, les fouilles préventives (liées à l'aménagement du territoire) se sont multipliées, renouvelant profondément les connaissances. Les bénéfices scientifiques de cette information foisonnante n'ont pas été complètement tirés. La masse documentaire est telle qu'un travail solitaire n'est pas dimensionné à la tâche. C'est pourquoi les deux Ministères précités et le CNRA encouragent vivement les travaux collectifs.

3L'étude des places fortes dans les Hauts-de-France est favorisée par la multiplicité des sites : notre région est profondément marquée, pour la période qui nous occupe, par la frontière entre le royaume de France et le Saint-Empire romain germanique. Le roi de France, qui contrôle la partie méridionale de cet espace dès le xiiie siècle, les grands féodaux (comte de Flandre, duc de Bourgogne) et les puissances étrangères (Angleterre et Habsbourg) se sont souvent affrontés et les places fortes ont joué un rôle majeur dans ces conflits.

4Au semis des places fortes médiévales, illustrées par des sites emblématiques (Boulogne, Coucy-le-Château, Ham, Pierrefonds) bien connus des spécialistes de l'archéologie militaire, car objets de nombreuses études, y compris récentes, s'ajoute la « ceinture de fer », le célèbre réseau mis en place par Vauban, qui a bénéficié d'une attention croissante (cf. l'année Vauban en 2007 et l'inscription de 12 sites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008). En revanche, la période du premier développement des fortifications bastionnées (du début du xvie siècle à la mi-xviie siècle), pourtant illustrée dans la région par de nombreux ouvrages, reste un peu dans l'ombre et c'est l'un des intérêts de ces journées d'études que de la mettre aussi en lumière.

5Ces journées d'études sur les places fortes des Hauts-de-France, par la variété des sujets étudiés, liée au large champ chronologique retenu, constituent une initiative heureuse, comme l'attestent le nombre élevé de participants et la richesse des communications faites lors de cette première session. Il est certain que la rapidité de la publication en ligne des actes (12 mois) et leur qualité, qui doivent aussi être saluées, contribueront à assoir la réputation de cette manifestation scientifique dont le renouvellement est attendu.

Notes

1 Conseil national de la recherche archéologique, Programmation nationale de la recherche archéologique, Ministère de la culture et de la communication, Direction générale des patrimoines, sous-direction de l'archéologie, 2016, p. 21.

Auteur

Conservateur régional de l’Archéologie
Direction régionale des Affaires culturelles Hauts-de-France
Pôle Patrimoines et Architecture
Service régional de l’Archéologie
jean-luc.collart@culture.gouv.fr

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search