Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le peuple des villes dans l’Europe du Nord-Ouest (fin du Moyen Âge-1945). Volume I

 | 
Philippe Guignet

Vie religieuse et éducation dans les milieux populaires: quelques aperçus

Gemeiner Mann et réformes religieuses dans les villes du Saint Empire (xvie siècle)

Gérald Chaix

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le sujet choisi relève tout autant de l’enquête historique que du bilan historiographique1. Dès la mise en récit des changements – avant tout liturgiques (organisation de la prédication, chant des cantiques, usage de la langue vernaculaire, communion sous les deux espèces...) – survenus dans les « communes » et les « paroisses » (Gemeindereformation), rurales et urbaines, le rôle du « peuple » (gemeiner Mann) a été souligné. Trois siècles plus tard, s’érigeant en science, en même temps qu’elle proposait de faire de la Réformation l’entrée de l’Allemagne dans la modernité - une entrée avortée à cause (selon l’interprétation « conservatrice ») ou malgré (selon l’interprétation « démocratique ») cette intervention du gemeiner Mann -, l’historiographie allemande s’est efforcée de préciser qui étaient les individus ou les groupes sociaux qui ressortissaient à cette catégorie. Proposant ainsi tout à la fois une analyse et une interprétation du processus réformateur.

Rouvrant ce dossier, c’...

© Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540