Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le décor sur bois dans l’architecture de Fès

 | 
Catherine Cambazard-Amahan

Introduction

Texte intégral

“Le travail du bois est indispensable à la vie civilisée”
Ibn Ḫaldūn Al-Muqqadima

1C’est en assumant les fonctions de Conservateur du Musée du Batha à Fès depuis janvier 1980 que notre intérêt pour cette recherche est né. Ces nouvelles responsabilités nous ont amenés à évaluer l’importance de la collection de bois d’architecture de ce musée et nous ont permis de l’étudier dans les conditions les meilleures. Il est aisé de concevoir telle abondance lorsqu’il s’agit du musée d’une ville comme Fès.

2Le bois a particulièrement attiré notre attention à bien des égards : la richesse quantitative et qualitative de la collection, la souplesse de ce matériau tendre à l’outil du sculpteur, sa fragilité ; en effet, bien souvent, des incendies ont provoqué la disparition de maint témoin architectural.

3Aucune étude approfondie portant exclusivement sur le décor architectural sur bois n’a été jusque là réalisée, bien que des ouvrages d’histoire de l’art hispano-mauresque ou encore des monographies de monuments lui aient réservé une place modeste parmi d’autres matériaux.

4Nous avons tenté, dans ce travail, de présenter l’évolution du décor architectural sur bois à Fès depuis les réalisations les plus anciennes connues à ce jour jusqu’à la fin du xiiie siècle. Dans le chapitre II de ce travail, nous avons abordé l’analyse des bois et bronzes almoravides, précédée d’un premier chapitre consacré aux réalisations antérieures. Dans le chapitre II, nous avons traité les bois d’époque almoravide. Si nous disposions au Maroc, pour cette période, avec les plâtres sculptés notamment, d’importants documents architecturaux mis au jour par les fouilles archéologiques ou les travaux de dégagement, en revanche, le bois sculpté à usage architectural n’occupait qu’une place réduite. Notre propos a été, en outre, de dégager l’apport complémentaire de ces pièces en matière de décor et de mettre l’accent sur leur valeur singulière. Une présentation de la bronzerie médiévale de Fès, dans le chapitre II, a mis en évidence l’intérêt qu’elle présente pour l’étude des bois contemporains.

5Du règne des Almohades, qui nous léguait encore moins de témoins, nous sont parvenues de rares pièces. Celles-ci traitées dans le chapitre III, marquent les jalons de l’évolution du décor architectural sur bois durant cette période.

6Enfin dans le chapitre IV consacré à l’étude des bois mérinides, nous avons signalé la principale innovation qui est le large emploi du bois sculpté qu’en font les maîtres d’œuvre. Nous avons également dégagé les caractéristiques du style décoratif de cette époque à travers divers spécimens dont certains en situation ont été étudiés dans des conditions malaisées.

7Nous sommes reconnaissants au ministère des Affaires Culturelles du Maroc de nous avoir apporté le soutien nécessaire pour mener à bien cette recherche.

8Nous tenons à remercier particulièrement Madame le professeur Janine Sourdel-Thomine qui a bien voulu nous guider dans ce travail et qui nous a toujours réservé un accueil courtois et cordial. Nous ne saurions dire dans ces quelques lignes, tout ce que cette recherche lui doit.

9Nous exprimons toute notre gratitude à Monsieur le professeur Michel Terrasse qui, dans un climat d’amitié bienveillante, a suivi avec beaucoup d’attention l’élaboration de cette étude et qui nous a prodigué de judicieux conseils.

10Nos remerciements vont aussi à Monsieur le professeur Lucien Golvin qui a bien voulu revoir le manuscrit et préfacer ce travail.

11Enfin, toute notre reconnaissance s’adresse à Monsieur le professeur André Raymond, directeur de l’I.R.E.M.A.M. dont l’aide et l’encouragement ont été déterminants pour la publication de cet ouvrage, et Monsieur Daniel Panzac, directeur du G.R.E.P.O. qui a pris cette publication dans les collections de son laboratoire.

© Institut de recherches et d'études sur les mondes arabes et musulmans, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540