Version classiqueVersion mobile

Paysages végétaux du domaine méditerranéen

 | 
Claude Tassin

Encarts thématiques

La végétation azonale de la sansouire (Camargue)

Texte intégral

La sansouire en avril près des Saintes-Maries-de-la-Mer
Sur ces sols limoneux plus ou moins inondés en hiver, craquelés et recouverts d’efflorescences salines en été, se développe une végétation dite halophile – capable de filtrer l’eau salée – qui n’est pas caractéristique du domaine méditerranéen : salicornes, saladelles, soudes ou encore obione
© C. Tassin

Salicorne au printemps
Les salicornes ressemblent à des plantes grasses avec leurs tiges faites d’articles charnus. Tolérant encore mieux le sel que les autres espèces, elles constituent l’essentiel des sansouires. En Camargue, la prairie plus ou moins continue de salicornes est appelée « engane »
© C. Tassin

Soude en buisson (Suaeda vera)
Les légers reliefs de la sansouire déterminent souvent des zones végétales distinctes. Cet arbrisseau toujours vert affectionne les bordures riches en matières organiques et en nitrates
© C. Tassin

Obione faux-pourpier (Halimione portulacoides)
Avec la soude en buisson, l’obione forme des massifs denses à rameaux couchés ou ascendants (de 20 à 50 cm de hauteur), sur les bourrelets qui bordent les étangs
© C. Tassin

Table des illustrations

Légende La sansouire en avril près des Saintes-Maries-de-la-MerSur ces sols limoneux plus ou moins inondés en hiver, craquelés et recouverts d’efflorescences salines en été, se développe une végétation dite halophile – capable de filtrer l’eau salée – qui n’est pas caractéristique du domaine méditerranéen : salicornes, saladelles, soudes ou encore obione© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9815/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 457k
Légende Salicorne au printempsLes salicornes ressemblent à des plantes grasses avec leurs tiges faites d’articles charnus. Tolérant encore mieux le sel que les autres espèces, elles constituent l’essentiel des sansouires. En Camargue, la prairie plus ou moins continue de salicornes est appelée « engane »© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9815/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 296k
Légende Soude en buisson (Suaeda vera)Les légers reliefs de la sansouire déterminent souvent des zones végétales distinctes. Cet arbrisseau toujours vert affectionne les bordures riches en matières organiques et en nitrates© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9815/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 523k
Légende Obione faux-pourpier (Halimione portulacoides)Avec la soude en buisson, l’obione forme des massifs denses à rameaux couchés ou ascendants (de 20 à 50 cm de hauteur), sur les bourrelets qui bordent les étangs© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9815/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 677k

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search