Version classiqueVersion mobile

Paysages végétaux du domaine méditerranéen

 | 
Claude Tassin

Encarts thématiques

Le fynbos d’Afrique du Sud

Texte intégral

Une diversité et un endémisme floristiques remarquables
Le fynbos de la Région du Cap est un maquis arbustif et buissonnant (a) dont les arbustes sont surtout des Protéacées (b) et les buissons des Éricacées, espèces à 70 % endémiques unies à la faune par des symbioses vitales. Le soui-manga (c) a un bec recourbé, adapté à la forme en tube coudé des fleurs
© M.-H. Prades-David

© M.-H. Prades-David

Le coastal fynbos près du cap de Bonne-Espérance
Le fynbos côtier, qui s’étend en général du bord de mer jusque vers 150 m d’altitude, comprend beaucoup de Protées, d’Éricacées et de Restionacées basses. On y rencontre des autruches et des babouins
© M.-H. Prades-David

Le mountain fynbos près du Cap
Dans le fynbos de montagne, les arbres sont souvent endémiques, tel Leucadendron argenteum, le Silver Tree au feuillage argenté de la péninsule du Cap, visible ici au premier plan. Le genre Leucadendron appartient à la famille des Protéacées, comme Mimetes, Leucospermum et surtout Protea
© M.-H. Prades-David

Protée royale (Protea cynaroides).
Les protées sont des espèces à feuilles coriaces qui peuvent devenir de beaux arbustes de 1 à 3 m. S’ouvrant dès la fin de l’hiver austral, la fleur nationale d’Afrique du Sud peut dépasser 20 cm de diamètre. Elle est parfois plus grosse qu’une tête humaine. Elle se dessèche en été, ici en février, au Jardin botanique du Cap
© M.-H. Prades-David

Protea repens
Arbuste de 1,50 m à feuilles persistantes, allongées comme celles de l’olivier, qui poussent tout autour des rameaux. Ses fleurs, ici pas encore ouvertes, présentent un beau dégradé de couleurs qui passe du jaune au rose
© M.-H. Prades-David

La fleur pincushion de Leucospermum reflexum
Comme le genre Protea, le genre Leucospermum (famille des Protéacées) est également bien représenté dans le mountain fynbos
© M.-H. Prades-David

Leucospermum cuneiforme et sa fleur pincushion
De nombreuses espèces de Leucospermum ont des fleurs en « pelote d’épingles » de diverses couleurs
© M.-H. Prades-David

Leucospermum erubescens
Arbuste à feuilles persistantes qui peut pousser jusqu’à 2 m de haut, en buisson dense à grandes grappes de fleurs
© M.-H. Prades-David

Erica regia
Par son port et ses feuilles entourant les tiges, la bruyère Elim Heath fait penser au daphné garou de Méditerranée. Ses délicates clochettes, blanches à la base, sont rose violet puis rouges
© M.-H. Prades-David

Roseaux, parc de Kirstenbosch
Les Restionacées foisonnent aussi dans le fynbos avec les genres Restio et Elegia.
© M.-H. Prades-David

Astéracées, montagne de la Table (Le Cap)
Avec plus de 1 600 espèces de pâquerettes (« daisies ») et de succulentes (dont les Aizoaicées ou « vygies »), les Astéracées sont la famille la mieux représentée dans le fynbos
© M.-H. Prades-David

Table des illustrations

Légende Une diversité et un endémisme floristiques remarquablesLe fynbos de la Région du Cap est un maquis arbustif et buissonnant (a) dont les arbustes sont surtout des Protéacées (b) et les buissons des Éricacées, espèces à 70 % endémiques unies à la faune par des symbioses vitales. Le soui-manga (c) a un bec recourbé, adapté à la forme en tube coudé des fleurs© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 569k
Légende © M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 417k
Légende Le coastal fynbos près du cap de Bonne-EspéranceLe fynbos côtier, qui s’étend en général du bord de mer jusque vers 150 m d’altitude, comprend beaucoup de Protées, d’Éricacées et de Restionacées basses. On y rencontre des autruches et des babouins© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 430k
Légende Le mountain fynbos près du CapDans le fynbos de montagne, les arbres sont souvent endémiques, tel Leucadendron argenteum, le Silver Tree au feuillage argenté de la péninsule du Cap, visible ici au premier plan. Le genre Leucadendron appartient à la famille des Protéacées, comme Mimetes, Leucospermum et surtout Protea© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 541k
Légende Protée royale (Protea cynaroides).Les protées sont des espèces à feuilles coriaces qui peuvent devenir de beaux arbustes de 1 à 3 m. S’ouvrant dès la fin de l’hiver austral, la fleur nationale d’Afrique du Sud peut dépasser 20 cm de diamètre. Elle est parfois plus grosse qu’une tête humaine. Elle se dessèche en été, ici en février, au Jardin botanique du Cap© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 665k
Légende Protea repensArbuste de 1,50 m à feuilles persistantes, allongées comme celles de l’olivier, qui poussent tout autour des rameaux. Ses fleurs, ici pas encore ouvertes, présentent un beau dégradé de couleurs qui passe du jaune au rose© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 607k
Légende La fleur pincushion de Leucospermum reflexumComme le genre Protea, le genre Leucospermum (famille des Protéacées) est également bien représenté dans le mountain fynbos© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 501k
Légende Leucospermum cuneiforme et sa fleur pincushionDe nombreuses espèces de Leucospermum ont des fleurs en « pelote d’épingles » de diverses couleurs© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 809k
Légende Leucospermum erubescensArbuste à feuilles persistantes qui peut pousser jusqu’à 2 m de haut, en buisson dense à grandes grappes de fleurs© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 695k
Légende Erica regiaPar son port et ses feuilles entourant les tiges, la bruyère Elim Heath fait penser au daphné garou de Méditerranée. Ses délicates clochettes, blanches à la base, sont rose violet puis rouges© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 575k
Légende Roseaux, parc de KirstenboschLes Restionacées foisonnent aussi dans le fynbos avec les genres Restio et Elegia.© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 531k
Légende Astéracées, montagne de la Table (Le Cap)Avec plus de 1 600 espèces de pâquerettes (« daisies ») et de succulentes (dont les Aizoaicées ou « vygies »), les Astéracées sont la famille la mieux représentée dans le fynbos© M.-H. Prades-David
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9813/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 786k

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search