Version classiqueVersion mobile

Paysages végétaux du domaine méditerranéen

 | 
Claude Tassin

Encarts thématiques

Le chaparral californien et les marges semi-arides

Texte intégral

Un maquis semi-naturel

Le chaparral dans les Peninsular Ranges
Hard chaparral bien représenté en versant sud à l’étage méso-californien : formation dense qui ressemble au maquis, comprenant surtout des chênes buissonnants sclérophylles (Shrub Live Oaks), du chamise et des manzanitas (au premier plan)
© C. Tassin

Chaparral à chamise (chamisal)
Arbuste aux aiguilles toujours vertes et collantes, très commun dans tous les chaparrals, mais très présent aux adrets, Adenostoma fasciculatum émet des substances toxiques qui gênent la germination des autres espèces. La photo de juin montre ses pyramides de petites fleurs blanches
© C. Tassin

Scrub Oak en fleur (Quercus berberidifolia)
Ce chêne buissonnant à feuilles persistantes de 2 à 5 m de haut a une large distribution, il pousse entre 300 m et 1 500 m sur les pentes sèches et les sols peu profonds
© C. Tassin

Leather Oak (Quercus durata)
Cet autre Shrub Live Oak à large distribution porte des feuilles convexes particulièrement coriaces, parfois bordées de petites dents plus ou moins pointues
© C. Tassin

Desert Scrub Oak (Quercus turbinella)
Ses feuilles sont dentelées et piquantes comme celles de Quercus berberidifolia, mais de couleur vert grisâtre sur le dessus. Cette espèce subdésertique très xérophile ne supporte pas l’ombre, d’où sa répartition limitée en Californie (désert Mojave)
© C. Tassin

Toyon en fleur (Heteromeles arbutifolia)
Cet arbuste sempervirent (Rosacée) doit son nom scientifique à ses feuilles oblongues et à bords dentés comme celles de l’arbousier. Seule espèce du genre Heteromeles, le toyon, appelé aussi Christmas-berry à cause de ses nombreux fruits rouges, pousse en dessous de 1 200 m dans le chaparral et les espaces boisés
© C. Tassin

Acajou de montagne (Cercocarpus betuloides)
Le Birchleaf Mountain-mahogany n’a de rapport avec le véritable acajou des tropiques que par la couleur de son bois. Ses « feuilles de bouleau » sont dentelées et ses fruits sont des akènes ornés de magnifiques plumets ondulants, qui se remarquent sur les piémonts comme sur les versants (ici, près de la frontière mexicaine, dans le sud du San Diego County)
© C. Tassin

Céanothe ou lilas de Californie
Les Ceanothus sont des arbustes ou petits arbres généralement sempervirents qui peuplent les chaparrals et les espaces boisés, et que l’on cultive souvent comme plantes d’ornement
© C. Tassin

Chaparral à manzanitas (piémont sud de la Sierra Nevada)
Très résistants à la sécheresse, les manzanitas sont nombreux dans les chaparrals méridionaux. Ils appartiennent au genre Arctostaphylos, dont 56 espèces sur 60 sont originaires de Californie
© C. Tassin

Bigberry manzanita (Arctostaphylos glauca)
Poussant du niveau de l’océan jusque vers 1 400 m, le grand manzanita de Los Angeles (5-7 m) a des feuilles ovales vert grisâtre et, comme les autres espèces, des branches et des tiges rouges et lisses. Manzanita vient de l’espagnol manzana, qui désigne les drupes semblables à de petites pommes
© C. Tassin

Soft chaparral côtier (arrière-pays d’Oceanside)
Formation basse et ouverte appelée aussi coastal sage scrub, formant parfois une mosaïque avec le hard chaparral. La présence d’espèces pionnières post-incendies comme la sauge noire (Black Sage, ici au premier plan) témoigne de l’importance des perturbations
© C. Tassin

Hard chaparral incendié et soft chaparral (Peninsular Ranges)
Probablement climacique sur les versants secs et ensoleillés, le chaparral s’est étendu à des zones boisées plus humides lors des incendies. Une trop grande fréquence des feux, naturels ou provoqués, a sans doute abouti à la formation ouverte de type soft chaparral, d’ailleurs plus largement répandue à l’est et au sud de Los Angeles
© C. Tassin

Des steppes et des semi-déserts

Joshua Tree (Yucca brevifolia)
Ce magnifique yucca, qui peut atteindre 12 m, est ainsi nommé parce qu’il rappelait aux Mormons le prophète Josué suppliant Dieu tout en guidant les Hébreux dans le désert. En Californie, on rencontre de vastes populations dans le Joshua Tree National Monument, à 200 km à l’est de Los Angeles
© C. Tassin

Formations présteppiques à chollas et yuccas
Les chollas sont des cactus opuntias dont les guirlandes d’épines dorées et argentées s’illuminent sous la lumière rasante. Le Teddy Bear Cholla (Opuntia bigelovii) qui peut harponner les passants jusqu’à détacher une branche est connu sous le nom de « cholla sauteur »
© C. Tassin

Steppe à armoise du Grand Bassin (Nevada)
Malgré son nom, le Big Sagebrush n’est pas une sauge mais une armoise à feuilles trilobées (Artemisia tridentata) qui couvre des millions d’hectares dans le Grand Bassin et sur le plateau du Colorado, marquant la limite nord des vrais déserts. En Californie, on la trouve à l’est de la Sierra Nevada, associée au Singleleaf Pinyon (le pin à une aiguille, unique au monde) et à des genévriers
© N. Scellier

Formations subdésertiques à Creosote Bush (Larrea tridentata)
Cet arbuste est si fréquent dans les semi-déserts américains qu’on a parlé d’un « Larrea tridentata biome ». En Californie, il est très présent dans le Mojave Desert, associé au Joshua Tree, et dans le Colorado Desert qui prolonge le Sonora, où il s’associe au cactus saguaro
© C. Tassin

Feuillage et fleurs du créosote
Très résistants, les créosotes, régulièrement espacés, luttent pour l’eau. Des floraisons, ainsi qu’un renouvellement des tiges et des feuilles peuvent se produire en dehors du printemps après une pluie suffisante
© M.-A. Coudray-Tassin

Fruits du créosote
Les petits fruits sphériques qui couvrent l’arbuste pendant la sécheresse sont totalement enveloppés de poils blanc rouillé
© M.-A. Coudray-Tassin

Mesquite (Prosopis glandulosa)
Abondante dans le Sud-Ouest étatsunien, cette Mimosacée phréatophyte possède de très longues racines capables de prélever l’eau des nappes. Les « haricots » du mesquite sont comestibles et son bois très dur est recherché pour la construction
© C. Tassin

Ocotillo (Fouquiera splendens)
Très abondant dans le sud-est de la Californie, ce « cône à l’envers » peut dépasser 6 m de hauteur. Dans le désert Mojave, il s’associe au créosote, et dans le Sonora, il côtoie plutôt le Palo Verde et le cactus saguaro
© M.-A. Coudray-Tassin

Rameaux feuillés et fleur d’ocotillo
Les feuilles apparaissent à l’aisselle des grosses épines en mars-avril, en même temps que les bouquets rouge vif au bout des tiges, mais aussi après les gros orages. Elles peuvent vivre environ cinq semaines
© C. Tassin

Semi-désert à cactus saguaro et Blue Palo Verde
Le saguaro (Carnegiea gigantea) est un « cierge » qui peut atteindre 12-15 m, peser 9 tonnes et vivre deux cents ans. Endémique au désert du Sonora, il est protégé dans le Saguaro National Park près de Tucson. Arbre décidu épineux à l’écorce lisse bleu vert, le Blue Palo Verde (Cercidium floridum) a donné son nom à une bourgade et des montagnes du désert du Colorado
© C. Tassin

Cardon (Basse-Californie)
Souvent confondu avec le saguaro, Pachycereus pringlei, qui craint le gel, se rencontre surtout en Basse-Californie, notamment dans la vallée des Géants, au sud de San Felipe. C’est le cactus le plus grand et le plus lourd du monde (jusqu’à 20 m et 25 tonnes). Ses branches partent près de la base du tronc
© N. Scellier

Cactus orgue et cactus tonneau (Arizona)
L’Organ Pipe Cactus (Stenocereus thurberii) est formé de nombreuses tiges qui sont moins hautes que le tronc unique du saguaro (5 ou 6 m au maximum). Le California Barrel Cactus (Ferocactus acanthodes) porte ses fleurs en couronne au sommet de sa tige
© C. Tassin

Table des illustrations

Légende Le chaparral dans les Peninsular RangesHard chaparral bien représenté en versant sud à l’étage méso-californien : formation dense qui ressemble au maquis, comprenant surtout des chênes buissonnants sclérophylles (Shrub Live Oaks), du chamise et des manzanitas (au premier plan)© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 519k
Légende Chaparral à chamise (chamisal)Arbuste aux aiguilles toujours vertes et collantes, très commun dans tous les chaparrals, mais très présent aux adrets, Adenostoma fasciculatum émet des substances toxiques qui gênent la germination des autres espèces. La photo de juin montre ses pyramides de petites fleurs blanches© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 543k
Légende Scrub Oak en fleur (Quercus berberidifolia)Ce chêne buissonnant à feuilles persistantes de 2 à 5 m de haut a une large distribution, il pousse entre 300 m et 1 500 m sur les pentes sèches et les sols peu profonds© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 686k
Légende Leather Oak (Quercus durata)Cet autre Shrub Live Oak à large distribution porte des feuilles convexes particulièrement coriaces, parfois bordées de petites dents plus ou moins pointues© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 507k
Légende Desert Scrub Oak (Quercus turbinella)Ses feuilles sont dentelées et piquantes comme celles de Quercus berberidifolia, mais de couleur vert grisâtre sur le dessus. Cette espèce subdésertique très xérophile ne supporte pas l’ombre, d’où sa répartition limitée en Californie (désert Mojave)© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 542k
Légende Toyon en fleur (Heteromeles arbutifolia)Cet arbuste sempervirent (Rosacée) doit son nom scientifique à ses feuilles oblongues et à bords dentés comme celles de l’arbousier. Seule espèce du genre Heteromeles, le toyon, appelé aussi Christmas-berry à cause de ses nombreux fruits rouges, pousse en dessous de 1 200 m dans le chaparral et les espaces boisés© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 470k
Légende Acajou de montagne (Cercocarpus betuloides)Le Birchleaf Mountain-mahogany n’a de rapport avec le véritable acajou des tropiques que par la couleur de son bois. Ses « feuilles de bouleau » sont dentelées et ses fruits sont des akènes ornés de magnifiques plumets ondulants, qui se remarquent sur les piémonts comme sur les versants (ici, près de la frontière mexicaine, dans le sud du San Diego County)© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 458k
Légende Céanothe ou lilas de CalifornieLes Ceanothus sont des arbustes ou petits arbres généralement sempervirents qui peuplent les chaparrals et les espaces boisés, et que l’on cultive souvent comme plantes d’ornement© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 623k
Légende Chaparral à manzanitas (piémont sud de la Sierra Nevada)Très résistants à la sécheresse, les manzanitas sont nombreux dans les chaparrals méridionaux. Ils appartiennent au genre Arctostaphylos, dont 56 espèces sur 60 sont originaires de Californie© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 640k
Légende Bigberry manzanita (Arctostaphylos glauca)Poussant du niveau de l’océan jusque vers 1 400 m, le grand manzanita de Los Angeles (5-7 m) a des feuilles ovales vert grisâtre et, comme les autres espèces, des branches et des tiges rouges et lisses. Manzanita vient de l’espagnol manzana, qui désigne les drupes semblables à de petites pommes© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 592k
Légende Soft chaparral côtier (arrière-pays d’Oceanside)Formation basse et ouverte appelée aussi coastal sage scrub, formant parfois une mosaïque avec le hard chaparral. La présence d’espèces pionnières post-incendies comme la sauge noire (Black Sage, ici au premier plan) témoigne de l’importance des perturbations© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 650k
Légende Hard chaparral incendié et soft chaparral (Peninsular Ranges)Probablement climacique sur les versants secs et ensoleillés, le chaparral s’est étendu à des zones boisées plus humides lors des incendies. Une trop grande fréquence des feux, naturels ou provoqués, a sans doute abouti à la formation ouverte de type soft chaparral, d’ailleurs plus largement répandue à l’est et au sud de Los Angeles© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 577k
Légende Joshua Tree (Yucca brevifolia)Ce magnifique yucca, qui peut atteindre 12 m, est ainsi nommé parce qu’il rappelait aux Mormons le prophète Josué suppliant Dieu tout en guidant les Hébreux dans le désert. En Californie, on rencontre de vastes populations dans le Joshua Tree National Monument, à 200 km à l’est de Los Angeles© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 508k
Légende Formations présteppiques à chollas et yuccasLes chollas sont des cactus opuntias dont les guirlandes d’épines dorées et argentées s’illuminent sous la lumière rasante. Le Teddy Bear Cholla (Opuntia bigelovii) qui peut harponner les passants jusqu’à détacher une branche est connu sous le nom de « cholla sauteur »© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 468k
Légende Steppe à armoise du Grand Bassin (Nevada)Malgré son nom, le Big Sagebrush n’est pas une sauge mais une armoise à feuilles trilobées (Artemisia tridentata) qui couvre des millions d’hectares dans le Grand Bassin et sur le plateau du Colorado, marquant la limite nord des vrais déserts. En Californie, on la trouve à l’est de la Sierra Nevada, associée au Singleleaf Pinyon (le pin à une aiguille, unique au monde) et à des genévriers© N. Scellier
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 465k
Légende Formations subdésertiques à Creosote Bush (Larrea tridentata)Cet arbuste est si fréquent dans les semi-déserts américains qu’on a parlé d’un « Larrea tridentata biome ». En Californie, il est très présent dans le Mojave Desert, associé au Joshua Tree, et dans le Colorado Desert qui prolonge le Sonora, où il s’associe au cactus saguaro© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 561k
Légende Feuillage et fleurs du créosoteTrès résistants, les créosotes, régulièrement espacés, luttent pour l’eau. Des floraisons, ainsi qu’un renouvellement des tiges et des feuilles peuvent se produire en dehors du printemps après une pluie suffisante© M.-A. Coudray-Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 491k
Légende Fruits du créosoteLes petits fruits sphériques qui couvrent l’arbuste pendant la sécheresse sont totalement enveloppés de poils blanc rouillé© M.-A. Coudray-Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 675k
Légende Mesquite (Prosopis glandulosa)Abondante dans le Sud-Ouest étatsunien, cette Mimosacée phréatophyte possède de très longues racines capables de prélever l’eau des nappes. Les « haricots » du mesquite sont comestibles et son bois très dur est recherché pour la construction© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Légende Ocotillo (Fouquiera splendens)Très abondant dans le sud-est de la Californie, ce « cône à l’envers » peut dépasser 6 m de hauteur. Dans le désert Mojave, il s’associe au créosote, et dans le Sonora, il côtoie plutôt le Palo Verde et le cactus saguaro© M.-A. Coudray-Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 575k
Légende Rameaux feuillés et fleur d’ocotilloLes feuilles apparaissent à l’aisselle des grosses épines en mars-avril, en même temps que les bouquets rouge vif au bout des tiges, mais aussi après les gros orages. Elles peuvent vivre environ cinq semaines© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 608k
Légende Semi-désert à cactus saguaro et Blue Palo VerdeLe saguaro (Carnegiea gigantea) est un « cierge » qui peut atteindre 12-15 m, peser 9 tonnes et vivre deux cents ans. Endémique au désert du Sonora, il est protégé dans le Saguaro National Park près de Tucson. Arbre décidu épineux à l’écorce lisse bleu vert, le Blue Palo Verde (Cercidium floridum) a donné son nom à une bourgade et des montagnes du désert du Colorado© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-22.jpg
Fichier image/jpeg, 418k
Légende Cardon (Basse-Californie)Souvent confondu avec le saguaro, Pachycereus pringlei, qui craint le gel, se rencontre surtout en Basse-Californie, notamment dans la vallée des Géants, au sud de San Felipe. C’est le cactus le plus grand et le plus lourd du monde (jusqu’à 20 m et 25 tonnes). Ses branches partent près de la base du tronc© N. Scellier
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-23.jpg
Fichier image/jpeg, 403k
Légende Cactus orgue et cactus tonneau (Arizona)L’Organ Pipe Cactus (Stenocereus thurberii) est formé de nombreuses tiges qui sont moins hautes que le tronc unique du saguaro (5 ou 6 m au maximum). Le California Barrel Cactus (Ferocactus acanthodes) porte ses fleurs en couronne au sommet de sa tige© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9811/img-24.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search