Version classiqueVersion mobile

Paysages végétaux du domaine méditerranéen

 | 
Claude Tassin

Encarts thématiques

La forêt relique de Fray Jorge (Norte Chico chilien)

Texte intégral

Patches de forêt hygrophile et sempervirente
Au sud de Coquimbo, sur les premières pentes de la Cordillera de la Costa, les bosquets de Fray Jorge n’occupent que 85 ha environ, mais ils sont loin de décliner malgré la proximité du matorral costero
© A. Maldonado, Ceaza

Nouvelles pousses et fleurs de canelo (Drymis winteri)
Sur les versants frais et humides exposés au sud, le canelo ou boique forme les plus gros bosquets de Fray Jorge, au bord des cours d’eau et dans les quebradas (les ravines). Espèce hygrophile de la pluvisilve tempérée du Sud, il atteint 25 m dans le « Petit Nord », grâce aux brouillards générés par le courant froid de Humboldt
© A. Maldonado, Ceaza

Olivillo (Aextoxicon punctatum)
Cet arbre qui peut atteindre 20-25 m et que l’on observe en continu depuis la pluvisilve tempérée, où il abonde, aurait de meilleures chances de survie et de croissance que le petrillo et surtout le canelo. Il apparaît seulement sur la façade ouest de Fray Jorge. Remarquer le brouillard côtier
© A. Maldonado, Ceaza

Petrillo (Myrceugenia correifolia)
Cet arbuste (6 m au maximum), qui pousse dans la zone centrale « méditerranéenne », est sans doute le plus résistant de la rain forest relictuelle de Fray Jorge : il s’observe plutôt sur la façade est, moins tributaire des brouillards, mais il peut former la strate inférieure de l’olivillo ou du canelo
© A. Maldonado, Ceaza

Yelmo
Le Yelmo est une autre espèce hygrophile de la forêt relique de Fray Jorge, un magnifique arbuste de 2 m maximum, aux feuilles alternes, oblongues et brillantes
© A. Maldonado, Ceaza

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search