Version classiqueVersion mobile

Paysages végétaux du domaine méditerranéen

 | 
Claude Tassin

Encarts thématiques

Le Redwood des Coast Ranges de Californie

Texte intégral

Futaie de Sequoia sempervirens
Associés à d’autres grands conifères et bon nombre de feuillus, les Coast Redwoods à écorce rouge vivent souvent la tête dans le brouillard. Ils relaient dès le nord de la Californie la gigantesque pluvisilve océanique du Pacifique.
© S. Camus

Sapins de Douglas dans les Muir Woods (au nord de San Francisco)
Associé au Redwood, le Douglas-fir n’est pas un vrai sapin mais un « faux Hemlock » (Pseudotsuga menziesii) parfois gigantesque (50-100 m), qui fournit le principal bois de construction d’Amérique du Nord. Introduit en France au XIXe siècle, il y est devenu la première essence de reboisement.
© S. Blanchard

Feuilles et cônes du Coast Redwood
Les feuilles ne dépassent guère 2 cm de long, mais elles forment de petits bouquets aplatis. Elles ont deux bandes de stomates blanchâtres en dessous. Très petits cônes (2 à 3 cm), mais protégés par des écailles boursouflées et ridées.
© C. Tassin

Coast Live Oak (Quercus agrifolia)
Ce chêne côtier sclérophylle de la durisilve à grands Live Oaks (the oak woodland) s’associe également au redwood dans la mixed evergreen forest. À cause de sa taille (20-25 m de haut) et de sa large couronne (30 à 40 m), il est parfois appelé « chêne vert de Californie ».
© C. Tassin

Feuilles du Coast Live Oak
Quercus agrifolia ressemble aussi au chêne vert du bassin méditerranéen par ses feuilles ovales et plus ou moins dentelées, brillantes sur le dessus, vert pâle en dessous

Table des illustrations

Légende Futaie de Sequoia sempervirensAssociés à d’autres grands conifères et bon nombre de feuillus, les Coast Redwoods à écorce rouge vivent souvent la tête dans le brouillard. Ils relaient dès le nord de la Californie la gigantesque pluvisilve océanique du Pacifique.© S. Camus
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9806/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Légende Sapins de Douglas dans les Muir Woods (au nord de San Francisco)Associé au Redwood, le Douglas-fir n’est pas un vrai sapin mais un « faux Hemlock » (Pseudotsuga menziesii) parfois gigantesque (50-100 m), qui fournit le principal bois de construction d’Amérique du Nord. Introduit en France au XIXe siècle, il y est devenu la première essence de reboisement.© S. Blanchard
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9806/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 655k
Légende Feuilles et cônes du Coast RedwoodLes feuilles ne dépassent guère 2 cm de long, mais elles forment de petits bouquets aplatis. Elles ont deux bandes de stomates blanchâtres en dessous. Très petits cônes (2 à 3 cm), mais protégés par des écailles boursouflées et ridées.© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9806/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 319k
Légende Coast Live Oak (Quercus agrifolia)Ce chêne côtier sclérophylle de la durisilve à grands Live Oaks (the oak woodland) s’associe également au redwood dans la mixed evergreen forest. À cause de sa taille (20-25 m de haut) et de sa large couronne (30 à 40 m), il est parfois appelé « chêne vert de Californie ».© C. Tassin
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9806/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Légende Feuilles du Coast Live OakQuercus agrifolia ressemble aussi au chêne vert du bassin méditerranéen par ses feuilles ovales et plus ou moins dentelées, brillantes sur le dessus, vert pâle en dessous
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/9806/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 165k

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search