Version classiqueVersion mobile

Audit des décès maternels dans les établissements de santé

 | 
Alexandre Dumont
, 
Mamadou Traoré
, 
Jean-Richard Dortonne

Les auteurs

Texte intégral

1Fatoumata Diénépo est médecin au Mali. Elle a participé à la collecte des informations sur les coûts de mise en œuvre de l’intervention de l’essai Quarité.

2Jean-Richard Dortonne est médecin et diplômé en santé communautaire. Il est gestionnaire de projet à la SOGC (Société des obstétriciens et gynécologues du Canada). Il a une grande expérience dans la gestion de projet au niveau international (plusieurs pays d’Afrique et Caraïbes). Il a été le gestionnaire du volet intervention de l’essai Quarité.

3Alexandre Dumont est gynécologue-obstétricien et directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement. Il a travaillé pendant plus de 20 ans dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, au Canada et en France. Il a été l’investigateur principal de l’essai Quarité qui a été mis en œuvre entre 2007 et 2011 dans 46 hôpitaux de référence au Sénégal et au Mali.

4Pierre Fournier est doyen de l’École de santé publique et professeur titulaire à l’université de Montréal au Canada. Il est directeur de l’Axe de recherche en santé mondiale du centre de recherche du Centre universitaire hospitalier de Montréal. Il a coordonné avec Alexandre Dumont l’essai Quarité au Mali et au Sénégal.

5Slim Haddad est professeur au Département de médecine sociale et préventive de l’université de Montréal. Il a développé le protocole et coordonné l’analyse économique de l’essai Quarité.

6Georges Kone est économiste. Il a participé à la collecte des informations sur les coûts de mise en œuvre de l’intervention de l’essai Quarité.

7Geneviève Màk est économiste de la santé et a participé à l’évaluation économique de l’essai Quarité de 2009 à 2012 en collaboration avec l’équipe du Dr Haddad de l’université de Montréal. Elle travaille depuis plus de 4 ans à l’évaluation d’interventions en santé en Afrique de l’Ouest, notamment au Sénégal, au Mali et au Cameroun.

8Catherine Pirkle est stagiaire postdoctorale en santé publique et épidémiologie à l’université Laval à Québec. Elle a travaillé 7 ans au Mali et au Sénégal. Elle y a œuvré, entre autres, comme chercheuse pour l’étude Quarité pour laquelle elle a évalué plus de 1 000 dossiers dans le cadre de l’audit des soins obstétricaux basé sur les critères explicites.

9Mamadou Traoré est professeur de gynécologie obstétrique à l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako. Il est chercheur associé à l’Institut de recherche pour le développement, président de l’Unité de recherche et de formation en santé de la mère et de l’enfant à Bamako, secrétaire général de la Société africaine des gynécologues et obstétriciens et membre d’honneur de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Il a 17 ans d’expérience de terrain comme médecin-chef de district sanitaire. Il a coordonné la mise en œuvre et la supervision des audits de décès maternels dans 11 structures sanitaires au Mali dans le cadre de l’essai Quarité. Il a aussi participé à la mise en place des audits de décès maternels dans 12 structures sanitaires au Sénégal dans le cadre du même essai Quarité.

© IRD Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search