Version classiqueVersion mobile

Biodiversités en partage

 | 
Hervé Rakoto Ramiarantsoa
, 
Chantal Blanc-Pamard

Partie 3. Ruralité et environnement : liaison et déliaison

Introduction de la troisième partie

Texte intégral

1Dans les deux premières parties, l’effet des politiques environnementales a été évalué d’abord à travers les redéfinitions territoriales, puis avec les réorganisations d’activités et les recompositions de pouvoirs. Mais pour autant, la ruralité se trouve-t-elle ressourcée ? Autrement dit, dans quelle mesure la conservation de la biodiversité à travers ses dispositifs, ses projets, ses réglementations renouvelle-t-elle la dynamique des terroirs et des producteurs ? L’action cible-t-elle des objectifs de développement en fonction de la pauvreté économique ambiante, ou répond-elle à des décisions qui ne tiennent pas compte de ce contexte et qui ne font, selon Agrawal et Redford (2006), que « tirer dans l’obscurité » ?

2La liaison ou la déliaison du monde rural avec la protection environnementale sera saisie par une analyse de l’enjeu du contrôle foncier et des nouvelles ruralités. La question foncière permet ou empêche l’inscription territoriale de tout projet local et/ou exogène ; elle fonde l’évolution des campagnes. Les nouvelles ruralités, quant à elles, pérennisent l’articulation locale avec l’extérieur, ce qui est vital pour les dynamismes ruraux ; une articulation tant sur un plan matériel avec la ville et les marchés, qu’immatériel à l’exemple des savoirs non profanes.

© IRD Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search