Version classiqueVersion mobile

Biodiversités en partage

 | 
Hervé Rakoto Ramiarantsoa
, 
Chantal Blanc-Pamard

Partie 1. Un rapport centre-périphérie inversé

Introduction de la première partie

Texte intégral

1Au cœur de la politique environnementale malgache, la dimension territoriale distingue nettement les aires de production économique des zones de protection de la nature.

2Elle accompagne une diversification de la taille et des formes des composantes du système des aires protégées de Madagascar (Borrini-Feyerabend et Dudley, 2005).

3Elle sous-tend également le découpage des espaces de conservation contractualisée suivant les principes de développement durable (Rakoto Ramiarantsoa et Rodary, 2008).

4Cette politique de conservation a promu le corridor forestier betsileo tanàla en une entité territoriale essentielle. Une perspective historique éclaire cette mise en position centrale. Elle dévoile aussi les acteurs et pouvoirs à l’œuvre pour le contrôle des espaces et des sociétés du corridor.

5L’approche s’appuie sur les terrains de référence indiqués en introduction, régulièrement étudiés entre 2003 et 2008 et revisités en 2011.

© IRD Éditions, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search