Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Effervescence patrimoniale au Sud

 | 
Dominique Juhé-Beaulaton
, 
Marie-Christine Cormier-Salem
, 
Pascale de Robert
, 
et al.

Les effets du global, le retour du local

Marchandisation ou patrimonialisation ? L’économie de la biodiversité en perspective

Valérie Boisvert

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L'invention du terme de biodiversité et son accession au rang de préoccupation environnementale majeure au milieu des années 1980 ont témoigné d'un tournant dans la conception des politiques de protection de la nature. Alors que le modèle qui prévalait jusqu'alors était fondé sur la mise en défens d'espaces et la prohibition de l'exploitation et du commerce des espèces menacées, un changement radical de perspective s'est opéré, au profit de l'utilisation durable de la biodiversité.

Progressivement s'est imposée l'idée qu'il fallait cesser d'exclure les populations locales des politiques de conservation et qu'il était à la fois injuste et peu efficace d'interdire une exploitation raisonnée des ressources et des milieux, aussi fragiles et menacés soient-ils. La valorisation de ceux-ci a été présentée comme le seul moyen de fédérer l'ensemble des intérêts autour de la conservation (WRI, UICN et UNEP, 1992).

Tandis que cette valorisation aurait pu s'opérer selon des modalités et des voies...

Auteur

Économiste des ressources naturelles
Institut de géographie et de durabilité.
Université de Lausanne
valerie.boisvert@unil.ch

© IRD Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540