Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Femmes, printemps arabes et revendications citoyennes

 | 
Gaëlle Gillot
, 
Andrea Martinez

Partie 2. Géopolitique de la citoyenneté, pratiques urbaines et atteintes au corps des femmes

Chapitre 9

La féminisation des espaces publics en Iran

Mina Saidi-Sharouz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’espace public est appréhendé dans cette recherche dans le sens philosophique, d’une part, où l’on rend publics l’opinion privée ou l’espace de rencontre des personnes qui ne se ressemblent pas (Harendt, 1983), et, d’autre part, dans sa dimension spatiale et architecturale. Ces deux lectures se superposent dans la ville. La dimension politique marque les espaces publics urbains et se réalise à travers eux. Nous pouvons donc d’une part considérer les espaces urbains comme marqueurs de politiques publiques et d’autre part comme le lieu de mise en scène des dynamiques sociales (Goffman, 1973).

En partant de l’idée que l’espace public est étroitement lié à la démocratie, comment peut-on définir l’espace public dans les pays connus comme « non démocratiques » ? Surtout si l’on se réfère à des définitions de l’espace public telle celle de Ghorra-Gobin, qui considère que : « Les espaces publics ne sont pas des espaces communautaires dans la mesure où ne se retrouvent pas uniquement des gen...

Auteur

Chargée de cours, architecture et anthropologie, École nationale supérieure d’architecture Paris La Villette, Mosaïque/UMR LAVUE.

© IRD Éditions, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540