Version classiqueVersion mobile

Terres d’altitude, terres de risque

 | 
Georges De Noni
, 
Marc Viennot
, 
Jean Asseline
, 
et al.

Remerciements

Georges De Noni

Texte intégral

1Ce livre est l'aboutissement d'un travail de recherche qui s'est déroulé durant plusieurs années dans les Andes d'Équateur. Une recherche de conception pionnière, tant par sa localisation géographique dans une région du monde tropical nouvelle pour l'institut que par son contexte en coopération. Pour répondre à ce point essentiel, une large place a été accordée à la valorisation pratique et appliquée des résultats scientifiques et au partage des « savoir-faire » au profit des partenaires et de la population paysanne par une démarche permanente formative et participative. Nous dirions aujourd'hui que nous étions « avant la lettre » dans l'esprit des unités de service que vient de créer l'institut.

2Ce livre a donc bénéficié des compétences de nombreuses personnes qu'il nous est agréable de pouvoir rappeler et remercier ici. Le premier regard va d'abord vers nos collègues et amis équatoriens, à Quito : Edmundo Custode, Carlos Lopez, Ana Lopez, Carlos Luzuriaga, Ediltrudis Mendoza et les directeurs Nelson Penafiel, Enrique Suarez, Oswaldo Guevara, Marcelo Sarmiento, Raul Escobar, Eduardo Mayacela ; à Riobamba : René Ponton et Cesar Benitez ; à Cuenca : Florencio Calle ; à Loja : Rafael Morales et à Babahoyo : Bolivar Bravo.

3Pour l'institut, nombreux sont aussi les collègues et amis qui ont favorisé la réalisation de cette recherche. Trois responsables de mission (Michel Portais, Pierre Pourrut et René Marocco) se sont succédé durant la période de notre étude, ils ont soutenu et facilité avec une égale détermination l'accomplissement de nos objectifs. Alain Plenecassagne a tenu un rôle actif de relais entre le terrain et le laboratoire ainsi que Jean-François Nouvelot pour les liaisons utiles et nécessaires avec l'hydrologie, et Pierre Peltre a contribué à la publication des premières synthèses. L'énumération serait longue encore, aussi, que tous ceux qui ont aidé sous une forme ou une autre trouvent ici l'expression de la profonde reconnaissance de l'équipe. En évoquant les membres de la mission Orstom de Quito de cette époque, ce n'est pas sans une émotion immense que nous pensons à nos amis Claude Zebrowski et Henri Barrai, disparus trop rapidement.

4Pour terminer, nos remerciements très reconnaissants vont aux commissions scientifiques de Géographie et de Pédologie de l'époque, qui ont assuré les relectures du document initial ; aux responsables scientifiques et chercheurs de la base arrière de Montpellier, où s'est effectuée la rédaction : Roland Moreau, Jean-François Vizier, Eric Roose, Christian Feller et Jean-Claude Leprun ; à Anne-Lise Viala, pour de multiples tâches de secrétariat toujours réalisées avec promptitude et gentillesse et aux professeurs d'université Yvette Veyret, Jean-Jacques Barathon, Anne Collin Delavaud et Michel Mietton. Ces mêmes remerciements s'adressent au service des Éditions de l'institut, ainsi qu'à la responsable de la collection « Latitudes 23 », Marie-Christine Cormier Salem, et pour le travail d'édition, réalisé avec savoir-faire, disponibilité et gentillesse, à Corinne Lavagne pour le texte et à Pierre Lopez pour les illustrations.

Les auteurs

5Les auteurs ont consacré une partie importante de leur carrière à l'étude de l'érosion des sols et de la lutte antiérosive en milieu tropical. Ils représentent des disciplines scientifiques très complémentaires :

6Georges De Noni, géographe physicien, IRD, 911 av. Agropolis, BP 5045, 34032 Montpellier cedex 1, denoni@mpl.ird.fr.

7Marc Viennot, pédologue, IRD, 911 av. Agropolis, BP 5045, 34032 Montpellier cedex 1, viennot@mpl.ird.fr.

8Jean Asseline, pédologue (hydrodynamique), IRD, 911 av. Agropolis, BP 5045, 34032 Montpellier cedex 1, asseline@mpl.ird.fr.

9German Trujillo, agronome, ministerio de Agricultura y Ganaderia, Avenida Amazonas e Eloy Alfaro, Quito, Ecuador.

© IRD Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search