Version classiqueVersion mobile

La pêche aux Antilles

 | 
Gilles Blanchet
, 
Bertrand Gobert
, 
Jean-Alfred Guérédrat

Propos liminaires

Alfred Marie-Jeanne

Texte intégral

  • 1 Désencayer : néologisme signifiant renflouer un navire échoué sur un récif corallien ou « caye », (...)

1Notre mot d’ordre « désencayer1 la Martinique » a une portée générale et s’applique, de toute évidence, à l’économie de la pêche.

2Depuis 1992, notre action dans ce domaine a été soutenue par Sylvain Bolinois, président de la Commission de développement de la pêche du Conseil régional. Pour asseoir notre politique et faire aboutir nos projets, nous avons resserré nos liens avec les organismes de recherche en halieutique et leur avons apporté notre appui dans la vulgarisation de leurs résultats comme dans le transfert de leurs innovations technologiques.

3C’est donc tout naturellement que nous avons encouragé l’initiative de l’IRD et l’avons aidé à réaliser cet ouvrage de synthèse sur la pêche, qui fait le point de la situation et se penche sur ses avancées en direction d’un développement durable de l’activité.

Notes

1 Désencayer : néologisme signifiant renflouer un navire échoué sur un récif corallien ou « caye », mot d’origine à la fois espagnole (cayo) et anglaise (cay).

Auteur

Fort-de-France, août 2002
Président du Conseil régional de la Martinique

© IRD Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search