Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Population et développement durable

 | 
Pierre Peltre

La distribution des populations dans l'espace

Les densités de population rurale

Texte intégral

  • * ce qui n’aurait pas eu de sens à petite échelle ; ce n’est qu’aux échelles détaillées que l’on par (...)
  • ** au sens strict, les densités rurales ne devraient pas être représentées sur un fond de carte par an (...)

1La densité globale de la population inclut les populations urbaines ; par définition concentrées, ces dernières ont été exprimées dans cet ouvrage en pourcentage de la population totale, et non en nombre d’habitants par km2 (voir p. 16)*. En-dehors des zones urbaines, de taille négligeable à petite échelle, l’occupation de l’espace s’exprime par la densité de la population rurale **. L’existence de fortes densités rurales en expansion souligne une diversité des modes de développement.

  • *** il suffit pour s’en convaincre de constater que les densités rurales 2000 pour l’ensemble Pakistan (...)

2Les cartes de densités rurales représentent à grands traits un « négatif » de celles des taux d’urbanisation ; dans le détail, cette apparente correspondance est cependant loin d’être parfaite du fait de la diversité des rythmes d’accroissement des populations urbaines***. Les densités rurales modulent donc les densités globales de population par l’urbanisation, et permettent de voir où sont les sociétés fortement ancrées dans les modes de vie ruraux.

3Globalement, les très fortes densités rurales —au-dessus de 100, voire de 200 habitants/km2 ou plus en 2000— sont massivement situées en Asie (Pakistan, Inde, Bangladesh, Viêt Nam, Philippines) ; en-dehors de l’Asie, seuls de très petits pays atteignent ces valeurs : Rwanda et Burundi en Afrique ; Porto Rico, Haïti, Salvador en Amérique centrale et Caraïbes, Comores, Réunion, Maurice dans l’océan Indien.

4L’analyse des rythmes d’évolution permet de distinguer trois groupes de pays :

  • ceux dont les densités rurales diminuent sur l’ensemble de la période : toute l’Europe, la Russie, le Japon, la Corée du Sud ;
  • ceux dont les densités rurales augmentent entre 1950 et 1975, pour se stabiliser ensuite ou diminuer légèrement, par exemple la Chine, l’Indonésie, les Philippines, le Sri Lanka ;
  • ceux qui voient augmenter leurs densités rurales sur l’ensemble de la période : une grande partie des pays du Sud. Dix pays devraient connaître des augmentations spectaculaires de leur densité rurale, qui dépasserait en 2025 les 100 habitants/km2, et cinq pays dépasseraient même 300 habitants/km2 : Burundi, Rwanda, Comores, Maurice ; le Bangladesh présente les densités rurales les plus élevées au monde, avec plus de 450 habitants/km2 dès 1975, plus de 700 habitants/km2 en 2000 et plus de 800 en 2025...

Population rurale et population urbaine
La définition de la population rurale dépend directement de la manière de compter la population urbaine. La division de la population des Nations Unies reprend en fait les définitions nationales des populations urbaines. Ces définitions sont extrêmement variables selon les pays ; il peut s’agir d’une définition administrative, d’un seuil de population (souvent plus de 2 000 habitants, parfois plus de 1 000, ou de 5 000, voire beaucoup plus), d’une définition fonctionnelle par les services urbains, ou encore de l’appréciation d’une continuité du bâti. On voit que la question est loin d’être simple.
Les projections de population rurale, tout comme celles de population urbaine, ne sont établies que jusqu’en 2030.

Notes

* ce qui n’aurait pas eu de sens à petite échelle ; ce n’est qu’aux échelles détaillées que l’on parlera de densités de population urbaine en nombre d’habitants par km2 ou par hectare.

** au sens strict, les densités rurales ne devraient pas être représentées sur un fond de carte par anamorphose à la population totale, qui inclut l’ensemble rural + urbain. On a cependant maintenu la même méthode pour permettre la comparaison avec les densités globales et les taux d’urbanisation.

*** il suffit pour s’en convaincre de constater que les densités rurales 2000 pour l’ensemble Pakistan, Inde..., jusqu’aux Philippines, sont beaucoup plus diverses que ne le sont les taux d’urbanisation des mêmes pays.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/7770/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 69k

© IRD Éditions, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540