Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des sources du savoir aux médicaments du futur

 | 
Jacques Fleurentin
, 
Jean-Marie Pelt
, 
Guy Mazars

3. Autres thèmes

L’histoire de la botanique comme source de l’ethnopharmacologie. L’exemple de Tabernaemontanus

H Christoph et Ekkehard Schröder

Texte intégral

  • 1 Dt. Hierouymus-Bock-Gesellschaft Kreuthfelastr..18 91608 Geslan (Allemagne)

1Note portant sur l’auteur1

  • 2 Dotzheimer Str.19 65185 Wiesbaden (Allemagne)

2Note portant sur l’auteur2

3Jacob Dietter/Diether, connu sous le nom de Tabernaemontanus, naquit en 1522 à Bergzabern, à proximité de l’Alsace : École à Strasbourg, études de médecine à Padoue et à Montpellier et plus tard à Heidelberg. Il est médecin et pharmacien à Wissembourg, après ses contacts et études chez Hieronymus Bock. Il vécut aussi à Metz, Sarrebrück et Heidelberg où il mourut. Il est surtout connu par son œuvre : le Neu Kräuterbuch, (Basel, 1731), une somme du savoir botanique et de la thérapeutique, une bible de son époque, une source pour les études ethnopharmacologiques actuelles. Comme enfant d’une ancienne région européenne entre Moselle et Rhin, il est aussi intéressant par ses témoignages sur cette région. Une exposition sur sa vie et son œuvre s’est tenue à Heidelberg en 1999 et prévue dans d’autres villes (contacter Mr Christoph). L’organisation régionale des médecins du Palatinat (Bezirksärstekammer Pfalz) donne une médaille d’appréciation (Tabernaemontanus- médaille) aux médecins méritants (voir le portrait).

Notes de fin

1 Dt. Hierouymus-Bock-Gesellschaft Kreuthfelastr..18 91608 Geslan (Allemagne)

2 Dotzheimer Str.19 65185 Wiesbaden (Allemagne)

© IRD Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.