Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des sources du savoir aux médicaments du futur

 | 
Jacques Fleurentin
, 
Jean-Marie Pelt
, 
Guy Mazars

1. Origine des pharmacopées traditionnelles et élaboration des pharmacopées savantes

Plantes antipaludiques. Enquêtes auprès des tradipraticiens dans trois régions du Gabon

Maroufath Lamidi, Célestin Eyele Mve Mba, Lucienne Nze-Ekekang et Guy Balansard

Texte intégral

  • 1 IPHAMETRA (Cenarest) BP 1935 Libreville (Gabon)

1Note portant sur l'auteur1

  • 2 IPHAMETRA (Cenarest) BP 1935 Libreville (Gabon)

2Note portant sur l'auteur2

  • 3 IPHAMETRA (Cenarest) BP 1935 Libreville (Gabon)

3Note portant sur l'auteur3

  • 4 Laboratoire de Pharmacognosie, Faculté de Pharmacie 27, Bd Jean Moulin 13385 Marseille Cedex (Fran (...)

4Note portant sur l'auteur4

Introduction

5Cette enquête avait pour but d'établir une liste préliminaire des plantes susceptibles d'être actives sur le paludisme.

6Le paludisme, la maladie la plus meurtrière en Afrique, constitue 9 % de la morbidité et est responsable d'un décès sur quatre chez les enfants avant l'age de 5 ans, selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

7Dix-neuf tradipraticiens dont la moyenne d'âge est de 55 ans, de huit ethnies différentes, ont été interviewés dans les régions de l'Estuaire (Libreville), du Moyen Ogooué (Lambaréné) et de l'Ogooué Ivindo (Makokou).

8Vingt-sept plantes ont été décrites et la fréquence de description est assez faible pour la plupart d'entre elles, mises à part Enantia chlorantha et Alstonia congensis.

L'enquête

Recueil des informations

9Une approche préliminaire a été entreprise auprès des tradipraticiens pour les aviser de notre enquête et de la date de notre passage.

10Au Gabon, les tradipraticiens sont appelés "Nganga" ce qui veut dire guérisseur. Il y en a toujours un dans chaque village.

11Les consultations, les soins aux malades se passent dans le "Banja", case où se déroulent également les cérémonies d'initiation et les réunions de famille.

Méthodologie

12Les questions suivantes ont été posées aux tradipraticiens :

  • Comment diagnostique-t-il le paludisme ?
  • Le choix des plantes
  • Le nom vernaculaire
  • Les parties utilisées
  • Les quantités
  • La préparation du remède
  • Le mode d'emploi
  • La posologie

13Chaque tradipraticien avait déjà récolté les plantes. Chaque échantillon avec son nom vernaculaire a été identifié grâce au livre "Les plantes utiles du Gabon" de Raponda Walker et une fois à Libreville, les échantillons ont été soumis et l'identification confirmée par les botanistes de l'Herbier National du Gabon.

Résultats

14Parmi les dix-neufs tradipraticiens, deux nous ont dit qu'ils ne soignaient pas le paludisme.

15Pour le diagnostic du paludisme, en général, ils reconnaissent les malades qui en souffrent grâce aux signes suivants :

16fièvre accompagnée de maux de tête

17douleurs générales

18palpitations

19frissons

20Nous présentons les recettes de certains tradipraticiens dans le tableau I.

21Dans la région de Lambaréné, deux tradipraticiens nous ont indiqué que, quand un malade perd connaissance, des feuilles de Kalanchoe crenata Haw. (Crassulaceae) sont associées, soit aux feuilles de Rauwolfia vomitoria Afz., soit aux feuilles de Pachylobus edulis G. Don (Burseraceae), soit aux feuilles de Emilia sagittata D.C. (Asteraceae). Les feuilles sont ramollies au feu et on presse le jus dans les narines du malade.

Discussion

22La présente étude révèle la grande connaissance des plantes médicinales par les tradipraticiens et la richesse botanique de ces régions.

23Vingt-sept plantes ont été décrites au cours de cette enquête et d'autres n'ont pu être identifiées par nos botanistes.

Eléments de bibliographie de quelques plantes décrites au cours de l'enquête

24Enantia chlorantha Oliv a été étudié sur le plan chimique et l'activité antipaludique.

25Plusieurs alcaloïdes ont été isolés : berberine (I), palmatine (II), jatrorrhizine (III), columbamine, pseudopalmatine (Samir et al., 1961) et les composés (I), (II), (III) ont été testés in vitro sur le Plasmodium falciparum et in vivo sur le Plasmodium berghei. Ces composés ont montré une activité in vitro comparable à celle de la quinine et n'ont pas été actifs in vivo (Vennerstrom et al., 1988 ; Moody et al., 1995).

26Deux nouveaux alcaloïdes aporphine ont été isolés des écorces (Wafo et al., 1998) et un autre alcaloïde de type protoberberine : 7,8-dihydro-8-hydroxypalmatine (Wafo et al., 1998).

27Alstonia cogensis Harms : 15 alcaloïdes ont été isolés des écorces de racine, de tige et des feuilles : échitamine, échitamidine, angustiboline A et B (Caron, 1989). Des triterpénoïdes (Lupeol benzoate) ont été isolés dans les écorces de la tige (Ferreira et al., 1968) ainsi qu'un composé nommé rhazine (Banerji et al., 1986).

28Polyalthia suaveolens Engl. et Diels : des alcaloïdes : oliveridine, oliveroline, guatterine ont été isolés des écorces (Cave et ai, 1978) et des alcaloïdes indolosesquiterpènes, polyvéoline (Hocquemiller et ai, 1981), isopolyalthenol et neopolyalthenol (Kunesch et al., 1985).

29Mitragyna ciliata Aubr. et Pellegr. : les alcaloïdes de type oxindoles de série A (Mitraphylline) ont été isolés des feuilles et les oxindoles de série B dans les écorces des racines et de la tige (Shellard et al., 1970).

30Cylicodiscus gabunensis Harms : des saponosides triterpéniques ont été identifiés à partir des écorces (Pambou et al., 1990 ; Pambou et al., 1991 ).

31Les recettes obtenues auprès des tradipraticiens, vont permettre d'entreprendre des investigations chimiques et pharmacologiques, pour prouver l'efficacité de ces traitements.

32Cette enquête a été réalisée dans le cadre de la Convention entre la Faculté de Pharmacie de Marseille (Université de la Méditerranée) et l'institut de Pharmacopée et de Médecine traditionnelle (IPHAMETRA, Gabon).

33Nous remercions tous les tradipraticiens qui ont bien voulu nous recevoir ainsi que les techniciens et les chauffeurs de l'IRET (Institut de Recherche Ecologique) de Makokou et de l'IPHAMETRA, sans oublier le chauffeur M. Mabale de la Direction des Eaux et des Forêts du Moyen Ogooué (Lambaréné).

Tableau I : Recettes de certains praticiens dans trois régions du Gabon

Tableau I : Recettes de certains praticiens dans trois régions du Gabon

Bibliographie

Références

WALKER A., SILANS R. (1961) Les plantes utiles du Gabon, Paris, Edition Paul Lechevalier.

SAMIR A.R., MAKBOUL A.M., MOSES O.F., GABRIEL O., ZAC G. (1989) Bull. Fac. Sci, 18 (2), 21-9.

VENNERSTROM J.L., KLAYMAN D.L. (1988) J. Med. Chem., 31 (6), 1084-7

MOODY J.O., HYLANDS P.J., BRAY D.H. (1995) J. Pharmacol. Lett., 5 (2), 80-2.

WAFO, P., NYASSE B., FONTAINE C., SONDENGAM B.L. (1999) Fitoterapia, 70 (2), 157-160.

WAFO P., NYASSE B., FONTAINE C. (1998) Phytochemistry, 50 (2), 279-81.

CARON C., GRAFTIEAUX A., MASSIOT G., LE MEN-OLIVIER L., DELAUDE C. (1989) Phytochemistry, 28 (4), 1241-4.

FERREIRA M.A., ALVES A.C., PRISTA L.N., CRUZ M.A. (1968) Port de Garcia de Orta, 16(1), 31-40.

BANERJI A., JANA S. (1986) J. Indian. Chem. Soc., 63 (4), 449-50.

CAVE A., GUINAUDEAU H., LEBOEUF M., RAMAHATRA A., RAZAFIN- DRAZAKA J. (1978) Planta Med., 33 (3), 243-50.

HOCQUEMILLER R., DUBOIS G., LEBOEUF M., CAVE A., KUNESCH N., RICHE C., CHIARONI A. (1981) Tetrahedron Lett., 22 (50), 5057-60.

KUNESCH N., CAVE A., LEBOEUF M., HOCQUEMILLER R., DUBOIS G., GUITTET E., LALLEMAND J.Y. (1985) Tetrahedron Lett., 26 (40), 4937-40.

SHELLARD E.J., SARPON K. (1970) J. Pharmacol, 22 (Suppl.), 34S-39S.

PAMBOU T.H., KODOUGBO B., TABET J.C., CASADEVALL E. (1990) Phytochemistry, 29 (8), 2723-5.

PAMBOU T.H., KOUDOGBO B., BESACEY., CASADEVALL E. (1991) Phytochemistry, 30 (8), 2711-16.

Notes de fin

1 IPHAMETRA (Cenarest) BP 1935 Libreville (Gabon)

2 IPHAMETRA (Cenarest) BP 1935 Libreville (Gabon)

3 IPHAMETRA (Cenarest) BP 1935 Libreville (Gabon)

4 Laboratoire de Pharmacognosie, Faculté de Pharmacie 27, Bd Jean Moulin 13385 Marseille Cedex (France)

Table des illustrations

Titre Tableau I : Recettes de certains praticiens dans trois régions du Gabon
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/7243/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M

© IRD Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540