Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Migrants des Suds

 | 
Virginie Baby-Collin
, 
Geneviève Cortes
, 
Laurent Faret
, 
et al.

Présentation des auteurs

Testo integrale

1Virginie Baby-Collin
virginie.baby-collin@univ-provence.fr
géographe, maître de conférence à l’université de Provence, membre de l’UMR Telemme (UMR 6570, « Temps, espaces et langages en Europe méridionale et méditerranéenne », Aix-en-Provence). Ses recherches portent sur les métropoles latino-américaines et méditerranéennes, les pratiques citadines, la construction de l’urbanité et les territorialités des groupes de migrants internationaux, entre Amérique latine et Europe méridionale (Espagne et France méditerranéenne).

2Alain Bonnassieux
alain.bonnassieux@univ-tlse2.fr
sociologue, chercheur/ingénieur de recherche au laboratoire Dynamiques rurales (UMR 1926, MEN et MAP) à Toulouse (UTM, Enfa, Ensat). Il travaille sur les constructions identitaires et territoriales, les mobilités spatiales et la gestion des ressources (notamment l’eau) en Afrique de l’Ouest.

3Chantal Bordes-Benayoun
chantal.bordes@univ-tlse2.fr
directrice de recherche au CNRS, elle enseigne la sociologie à l’université de Toulouse II-le Mirail et à l’EHESS. Membre du Centre d’anthropologie sociale du laboratoire interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (Lisst), elle conduit des travaux croisant la sociologie des migrations et des relations interethniques, la sociologie des religions et l’étude du fait juif contemporain. Elle a fondé et dirigé le laboratoire Diasporas à Toulouse et avec Patrick Cabanel la revue Diasporas, histoire et sociétés (Presses universitaires du Mirail).

4Sylvie Bredeloup
sylvie.bredeloup@univ-provence.fr
directrice de recherche à l’IRD (UMR laboratoire Population-Environnement-Développement de l’université de Provence). Elle explore les relations entre mobilités spatiales, identités sociales et territoires urbains. Elle travaille dans le champ de la sociologie des migrations africaines en interrogeant notamment les figures de l’aventurier dans la migration, les nouvelles migrations entre la Chine et l’Afrique (Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, RPC). Elle coordonne l’équipe « Circulations migratoires entre l’Afrique et le monde arabe et recompositions socio-spatiales » au sein du LPED.

5Tristan Bruslé
tristan.brusle@free.fr
chargé de recherche au CNRS (UPR 299, « Milieux, Sociétés et Cultures en Himalaya »). Il s’intéresse aux migrations internationales de travail, à partir de l’exemple népalais. Ses principaux terrains de recherche sont le Népal, l’Inde et le Qatar.

6Luc Cambrézy

7Luc.Cambrezy@ird.fr

8géographe, directeur de recherche à l’IRD (UMR Ceped, université Paris-Descartes, Ined, IRD). Il travaille sur les migrations et mobilités en milieu rural ; les questions d’accès à la terre et les conflits de territoires ; les crises, conflits, asile et accueil des réfugiés en Afrique et en Amérique latine.

9Geneviève Cortes
Geneviève.cortes@univ-montp3.fr
géographe, maître de conférence habilitée à diriger des recherches à l’université Paul-Valéry de Montpellier. Ses recherches portent sur les migrations et les mobilités spatiales dans leurs liens avec les constructions territoriales et les enjeux du développement en Amérique latine et en Europe. Elle est directrice du laboratoire MTE « Mutations des territoires en Europe », unité mixte de recherche du CNRS et de l’université de Montpellier-III.

10Stéphane De Tapia
stephane.detapia@misha.fr
directeur de recherche au CNRS, chargé de cours au département d’Études turques de l’université de Strasbourg et chargé d’une mission pour l’enseignement du turc à l’Inspection générale de l’Éducation nationale. Il travaille sur la définition et le fonctionnement des champs migratoires turcs entre l’Europe occidentale, la Turquie et l’Asie centrale.

11Alberto del Rey
adelrey@usal.es
docteur en démographie (UAB, Espagne), chercheur au Centre d’études démographiques (CED) de l’Université autonome de Barcelone (UAB). Il a travaillé plusieurs années sur les questions de famille et migration au Mexique. Il mène actuellement des travaux concernant l’impact de la migration sur la fécondité en Espagne.

12Hervé Domenach
domenach@wanadoo.fr
démographe-économiste, directeur de recherches à l’IRD (UMR laboratoire Population Environnement et Développement de l’université de Provence), il étudie les processus migratoires, les distributions spatiales de population et les mutations territoriales. Membre du comité de rédaction de la Revue européenne des migrations internationales, co-directeur de la collection « Populations » aux éditions L’Harmattan, il est enseignant associé à l’IAR (université d’Aix-Marseille-III) et consultant pour l’Amérique latine de l’Organisation internationale des migrations (OIM).

13Jorge Durand
jdurand@princeton-edu
professeur d’anthropologie à l’université de Guadalajara et spécialiste de la migration mexicaine aux États-Unis. Depuis 1982, il co-dirige, avec Douglas Massey, de l’université de Princeton, le programme de recherches « Mexican Migration project ».

14Laurent Faret
faret@univ-paris-diderot.fr
géographe, professeur à l’université Paris-Diderot. Ses recherches portent sur les dynamiques migratoires et les transformations territoriales en Amérique latine. Il est directeur de la revue L’Ordinaire latino-américain et responsable de l’axe « Circulations, réorganisations des territoires et gouvernance » de l’UMR Sedet « Sociétés en développement dans l’espace et dans le temps ».

15David Giband
giband@univ-perp.fr
maître de conférences en géographie, université Via Domitia Perpignan, UMRFRE 302. Il travaille dans les champs de la géographie urbaine et sociale, l’éducation, les questions de gouvernance, des minorités, dans les contextes métropolitains étasuniens (Philadelphie, New York, Chicago, Minenapolis, Saint Paul).

16Hélène Guetat-Bernard
phguetat@aol.com
géographe et socio-économiste, maître de conférence habilitée à diriger des recherches à l’université Toulouse-le Mirail. Ses recherches portent sur les rapports de genre et le développement rural et agricole, les mobilités spatiales et les modes d’habiter en France, au Brésil et en Afrique centrale. Elle est directrice adjointe du laboratoire Dynamiques rurales (UMR 1926, MEN et MAP), coresponsable de l’axe « Construction sociale du territoire et modes d’habiter » et de la collection « Ruralités nord-sud » aux Presses universitaires du Mirail.

17Kira Kaurinkoski
kaurinkoski@yahoo.fr
anthropologue, membre associé à l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (UMR 6591, Aix-en-Provence). Ses recherches portent sur les diasporas grecques post-soviétiques et les migrations transnationales de l’ex-Union soviétique vers les pays méditerranéens (la Grèce et Chypre), l’intégration culturelle, les constructions identitaires et les appartenances.

18Seydou Keïta
seydml@yahoo.fr
anthropologue, attaché de recherche au Centre national de la recherche scientifique et technologique, à Bamako au Mali. Il mène des recherches dans les domaines des « Migrations et développement », « Institutions et gouvernance des ressources naturelles » au Mali.

19Maud Laëthier
laethier.maud@wanadoo.fr
anthropologue, elle a soutenu en 2007 une thèse intitulée « Être haïtien et migrant en Guyane française » (EHESS-Paris). Elle poursuit ses recherches sur les réseaux migratoires haïtiens entre Haïti, le Suriname et la Guyane dans le cadre d’un post-doctorat à l’IRD. Elle collabore au programme de recherche « Dynamiques des circulations migratoires et mobilités transfrontalières entre Guyane, Surinam, Brésil, Guyana et Haïti » (ANR-AIRD, Les Suds, aujourd’hui, 2007).

20Françoise Lestage
francoise.lestage@univ-paris-diderot.fr
anthropologue, professeur à l’université Paris-Diderot/Paris-VII et chercheur à l’Urmis, unité de recherche Migrations et Société (UMR 7032). Ses recherches portent sur l’ethnicité, en particulier l’indianité dans les Amériques hispaniques, sur les dynamiques familiales, sociales et étatiques induites par les situations migratoires des Mexicains ainsi que sur les usages de la mort et le rapport à la mort en milieu migrant mexicain. Depuis 2007, elle est directrice de l’UFR de sciences sociales de Paris-Diderot/Paris-VII.

21Boris Marañón
bolin88@servidor.unam.mx
économiste, docteur en études latino-américaines et chercheur à l’Institut de recherche en économie de l’Université nationale autonome de Mexico (Unam). Ses travaux portent sur l’insertion des populations mexicaines dans l’économie et les marchés du travail, l’économie sociale ainsi que sur la gestion des ressources naturelles.

22Lucile Médina-Nicolas
lucile.medina@univ-montp3.fr
maître de conférences en géographie à l’université Paul-Valéry Montpellier-III et chercheur au sein du laboratoire Mutations des territoires en Europe (Montpellier). Elle consacre ses travaux aux dynamiques transfrontalières, qu’il s’agit de l’analyse des interactions sociales et économiques (migrations, constructions identitaires) ou de la mise en place par le politique de processus de développement transnationaux (coopérations transfrontalières), sur des terrains centraméricains.

23Cristóbal Mendoza
cristobalmendozaperez@yahoo.com.mx
lecteur et chercheur en géographie à l’Université autonome métropolitaine-Iztapalapa de la ville de Mexico. Il travaille sur les migrations transnationales entre les États-Unis et le Mexique dans une perspective comparative internationale avec d’autres contextes, notamment africains.

24Francis Mestries
mestries@yahoo.com.mx
professeur de sociologie, il coordonne le groupe de recherche en sociologie rurale à l’Universidad Autónoma Metropolitana, Mexico. Ses recherches au Mexique (Zacatecas, Veracruz, Chiapas) portent sur la crise agricole et la migration internationale au Mexique, les unités domestiques paysannes et les réseaux migratoires, les mouvements paysans et les politiques agricoles, et les agro-industries.

25Honoré Mimche
h_mimche@yahoo.fr
enseignant-chercheur en sociologie. Il travaille à l’Iford (Institut de formation et de recherche démographique) de l’université de Yaoundé-II au Cameroun. Ses champs de recherche concernent les liens entre migration, famille, éducation et santé en Afrique noire.

26Raffaele Poli
raffaele.poli@unine.ch

27docteur en géographie des universités de Neuchâtel et de Franche-Comté, collaborateur scientifique au Centre international d’étude du sport et maître-assistant à l’Institut des sciences du sport et de l’éducation physique de l’université de Lausanne.

28André Quesnel
Andre.quesnel@ird.fr
démographe, directeur de recherche à l’IRD, UMR 201 Développement et Sociétés, université Paris-I/Ledes-IRD. Il a travaillé principalement sur les questions de peuplement, migration et développement en milieu rural en Afrique et en Amérique latine. Il travaille actuellement sur les questions de mobilité et relations intergénérationnelles au sud du Mexique.

29Catherine Quiminal
catherine.quiminal@univ-paris-diderot.fr
professeure émérite à Urmis (Unité de recherche migrations et sociétés) de l’université Paris-Diderot. Elle travaille sur les transformations induites par la migration tant au niveau du politique dans les pays d’origine et d’installation qu’au niveau économique. Elle s’intéresse aux rapports de genre en situation migratoire. Les flux étudiés concernent les migrants et migrantes d’origine subsaharienne en direction de l’Europe mais aussi de l’Afrique du Sud.

30Luis Miguel Rionda
riondal@gmail.com
professeur à l’université de Guanajuato au Mexique et membre du Système national de chercheurs (SNI) depuis 1991. Il est spécialiste en études de la migration internationale des travailleurs mexicains depuis 1982. Il a travaillé parmi des migrants indigènes (Oaxaca) et métisses (Michoacan, Guanajuato). Il étudie aussi la dynamique régionale de la politique mexicaine.

31Susana M. Sassone
susana_sassone@yahoo.com.ar
docteur en géographie (Universidad Nacional de Cuyo), chercheuse au Conicet (Consejo Nacional de Investigaciones CientíÌficas y Técnicas).
Elle travaille au Imhicihu (Instituto Multidisciplinario de Historia y Ciencias Humanas) de Buenos Aires. Ses champs de recherche en géographie humaine portent plus particulièrement sur les migrations nationales argentines (entre la région métropolitaine de Buenos Aires et les régions du Nordeste et de Patagonie). Elle travaille aussi à l’échelle internationale sur les migrations entre la Bolivie et l’Espagne.

32Giovanni Semi
giovanni.semi@unimi.it
sociologue, maître de conférences à l’université de Milan. Il s’intéresse aux dynamiques spatiales des mondes marchands, à l’ethnographie urbaine et à l’entreprenariat ethnique.

33Zenabou Tourère
zenabou@yahoo.fr
économiste, chercheuse au CNE (Centre national d’éducation) du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation du Cameroun. Ses recherches s’inscrivent plus particulièrement dans le champ de l’économie du développement et des rapports de genre et développement en Afrique centrale.

© IRD Éditions, 2009

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540