Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aires protégées, espaces durables ?

 | 
Catherine Aubertin
, 
Estienne Rodary

Conclusion

Les aires protégées à l’aune de la mondialisation

Hervé Rakoto Ramiarantsoa et Estienne Rodary

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les textes de cet ouvrage mettent en évidence une grande variété de situations découlant de l’expérimentation conduite dans le cadre des aires protégées auxquelles le développement durable a attribué le statut d’unités de conservation. La conduite d’une gestion durable des ressources naturelles attribuée à ces dernières accompagne le courant d’écologisation des politiques de développement (Rodary et Milian). Elle pose de manière centrale la question des échelles qui interfèrent dans la dynamique de ces aires : les échelles spatiales, les échelles temporelles, mais aussi les différents niveaux d’acteurs impliqués (Carrière et al., Méral et al.).

Les études de cas rapportent, certes, des réalités connues, comme les tensions qui continuent de marquer les relations entre gestionnaires de ressources à conserver et populations riveraines des mêmes ressources, mais aussi des situations spécifiques, générées par des interactions d’échelles en Amérique amazonienne (Aubertin et Filoche, Albert...

Auteurs

Hervé Rakoto Ramiarantsoa est géographe, professeur à l’université de Poitiers et en accueil auprès de l’IRD (UR 199) depuis 2007. Ses recherches portent sur la connaissance et la compréhension des relations que les sociétés tissent avec leurs territoires selon trois axes : la gestion des « ressources naturelles », les recompositions spatiales liées aux politiques environnementales, les dynamiques des sociétés rurales. Il a notamment coordonné avec A. Guédez l’ouvrage collectif Représentations de l’environnement et construction des territoires : dialogue des disciplines (MSHS Poitiers, 2005).

Estienne Rodary est géographe, chargé de recherche à l’IRD (UR 199), spécialiste des politiques d’environnement. Ses recherches portent sur la gestion des ressources naturelles et des aires protégées, à la fois dans les cosmopolitiques à l’échelle globale et dans la construction de territoires transnationaux en Afrique australe. Il a notamment co-édité Conservation de la nature et développement. L’intégration impossible ? (Karthala, 2003).

© IRD Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540