Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aires protégées, espaces durables ?

 | 
Catherine Aubertin
, 
Estienne Rodary

Partie 3. Les nouveaux territoires de la conservation

Chapitre 6. La création du parc amazonien de Guyane : redistribution des pouvoirs, incarnations du « local » et morcellement du territoire

Catherine Aubertin et Geoffroy Filoche

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La réforme législative des parcs nationaux français de 2006 a pris acte des nouvelles conceptions du développement durable, permettant la présence des populations locales dans les aires protégées et promouvant leur participation à la gestion du patrimoine naturel1. Toutefois, ces conceptions sous-tendent des projets si variés qu’elles n’impliquent pas toujours une rupture claire avec la tradition centralisée et protectionniste qui a prévalu jusqu’ici. La réforme française des parcs nationaux pose alors la question des limitations de l’occupation humaine des espaces protégés et des modalités de l’association des populations locales aux mesures de gestion.

Nous étudions ces questions à partir de l’exemple du parc amazonien de Guyane dont la création en février 2007 fait suite à la nouvelle loi sur les parcs nationaux2. Nous retraçons d’abord comment le mouvement international d’intégration des objectifs de conservation et de développement s’est traduit localement par la création du par...

Auteurs

Catherine Aubertin économiste, directrice de recherche à l’IRD, responsable du pôle Politiques de l’environnement d’Orléans (UR 199). Ses recherches portent sur la mobilisation des concepts et théories économiques dans le cadre du développement durable. Elle a publié de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels : Les enjeux de la biodiversité (avec F.-D. Vivien, Economica, 1998), et comme éditrice : Représenter la nature ? ONG et biodiversité (IRD Éditions, 2005), Les marchés de la biodiversité (avec F. Pinton et V. Boisvert, IRD Éditions, 2007).

Geoffroy Filoche juriste, est chargé de recherche à l’IRD (UR 199). Dans une démarche d’anthropologie juridique, il analyse les enjeux, modalités et limites de la participation des communautés autochtones à l’élaboration de normes locales de gestion des ressources naturelles. Il a notamment publié Ethnodéveloppement, développement durable et droit en Amazonie, Bruylant, 2007.

© IRD Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540