Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aires protégées, espaces durables ?

 | 
Catherine Aubertin
, 
Estienne Rodary

Partie 2. De nouveaux outils ?

Chapitre 5. Le financement des aires protégées à Madagascar : de nouvelles modalités

Philippe Méral, Géraldine Froger, Fano Andriamahefazafy et Ando Rabearisoa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La problématique du financement des aires protégées dans les pays en développement a suscité ces dernières années un intérêt sans précédent. Elle illustre la marchandisation croissante de la nature, le rôle d’intermédiation des ONG internationales et l’émergence d’approches de conservation à grande échelle, toutes tendances mentionnées en introduction de cet ouvrage.

À la fois lors du Ve Congrès mondial sur les parcs (Durban, septembre 2003) et lors de la 7e conférence des Parties de la Convention sur la diversité biologique (Kuala Lumpur, février 2004), l’insuffisance des financements traditionnels des aires protégées a été relevée ; cet état de fait laisse place à de nombreuses initiatives, quel que soit le continent (Asie, Afrique…) ou l’écosystème concernés (marin ou forestier) (Emerton et al., 2006).

En effet, dans les pays en développement, les aires protégées reçoivent en moyenne moins de 30 % du financement jugé nécessaire pour assurer la gestion de base des actions de conserv...

Auteurs

Philippe Méral économiste, est chercheur à l’IRD (UR 199). Spécialisé en économie de l’environnement et des ressources naturelles, il a été en charge d’un programme de recherche portant sur la politique environnementale et la gestion locale de l’environnement à Madagascar (2001-2005). A récemment publié avec C. Chaboud et G. Froger, Madagascar face aux enjeux du développement durable (Karthala, 2006) ainsi qu’avec C. Castellanet et R. Lapeyre, La gestion concertée des ressources naturelles : l’épreuve du temps (Karthala/Gret, 2007).

Géraldine Froger économiste, est maître de conférences HDR à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, et chercheure au C3ED, UMR-IRD 063. Ses travaux portent sur l’interface entre économie et développement durable. A publié de nombreux articles dans des revues et ouvrages, a récemment coordonné La mondialisation contre le développement durable ? (PIE, Peter Lang, 2006) ainsi que deux numéros de la revue Mondes en Développement, le premier avec F. Galletti, consacré aux regards croisés sur les aires protégées marines et terrestres (2007), le second, avec Ph. Méral, consacré à l’environnement et à la décentralisation dans les pays en développement (2008).

Fano Andriamahefazafy économiste, chercheur au Centre d’économie et d’éthique pour l’environnement et le développement – Madagascar (C3ED-M). Ses travaux portent sur l’évaluation des actifs et projets environnementaux, les méthodes d’aide à la décision, l’analyse des politiques publiques environnementales dans le contexte de l’aide au développement et l’application de l’économie de proximité à l’analyse de la structuration paysanne.

Ando Rabearisoa est doctorante en économie à l’université de Versailles Saint-Quentin. Ses recherches portent sur la problématique de l’évaluation économique des ressources naturelles, en particulier les ressources au sein des aires protégées, dans des contextes où l’économie rurale est faiblement monétarisée. Elle s’intéresse particulièrement au rôle des communautés locales dans la gestion des ressources naturelles.

© IRD Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540