Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aires protégées, espaces durables ?

 | 
Catherine Aubertin
, 
Estienne Rodary

Introduction

Le développement durable, nouvel âge de la conservation

Catherine Aubertin, Florence Pinton et Estienne Rodary

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis l’avènement du développement durable, la place des aires protégées dans les politiques d’environnement nourrit des débats animés et parfois violents. Principal objet des politiques de conservation tout au long du xxe siècle, alors que la protection de la nature restait un enjeu marginal relégué à des réserves périphériques, les aires protégées du Nord et du Sud se sont retrouvées récemment au centre d’un enjeu qui les dépasse et qui concerne désormais la gestion de l’ensemble des territoires de la planète. Il s’agit d’évaluer si l’environnement s’impose comme référentiel global des politiques publiques, ou s’il reste au contraire secondaire face aux nécessités du développement économique et de l’exploitation des ressources. Appliqué aux aires protégées, le débat revient à apprécier si celles-ci ont vocation à devenir l’outil des politiques de développement durable, ou si elles doivent au contraire se cantonner à un rôle plus restreint de protection d’une biodiversité « remarq...

Auteurs

Catherine Aubertin économiste, directrice de recherche à l’IRD, responsable du pôle Politiques de l’environnement d’Orléans (UR 199). Ses recherches portent sur la mobilisation des concepts et théories économiques dans le cadre du développement durable. Elle a publié de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels : Les enjeux de la biodiversité (avec F.-D. Vivien, Economica, 1998), et comme éditrice : Représenter la nature ? ONG et biodiversité (IRD Éditions, 2005), Les marchés de la biodiversité (avec F. Pinton et V. Boisvert, IRD Éditions, 2007).

Florence Pinton est sociologue de l’environnement, professeure à AgroParisTech, chercheuse associée au pôle Politiques de l’environnement d’Orléans (UR 199). Elle s’intéresse aux dispositifs d’action collective et de construction de territoires et de normes liées à l’application des politiques publiques. Elle a notamment édité La construction du réseau Natura 2000 en France (La Documentation Française, 2006) et, avec C. Aubertin et V. Boisvert, Les marchés de la biodiversité (IRD Éditions, 2007).

Estienne Rodary est géographe, chargé de recherche à l’IRD (UR 199), spécialiste des politiques d’environnement. Ses recherches portent sur la gestion des ressources naturelles et des aires protégées, à la fois dans les cosmopolitiques à l’échelle globale et dans la construction de territoires transnationaux en Afrique australe. Il a notamment co-édité Conservation de la nature et développement. L’intégration impossible ? (Karthala, 2003).

© IRD Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540