Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aires protégées, espaces durables ?

 | 
Catherine Aubertin
, 
Estienne Rodary

Présentation des auteurs

Texte intégral

Bruce Albert

1mailto:bruce.albert@ird.fr
anthropologue, directeur de recherche à l’IRD, travaille depuis 1975 sur divers domaines de l´ethnographie des Indiens Yanomami au Brésil (organisation sociale et rituelle, ethnogéographie et changement social). Il s’intéresse aux associations amérindiennes et aux politiques de développement durable local en Amazonie. Il a publié de nombreux articles et ouvrages sur les Yanomami, la situation des Indiens d´Amazonie brésilienne et l´éthique de la recherche anthropologique.

Fano Andriamahefazafy

2mailto:fanoandriamahefazafy@yahoo.fr
économiste, chercheur au Centre d’économie et d’éthique pour l’environnement et le développement – Madagascar (C3ED-M). Ses travaux portent sur l’évaluation des actifs et projets environnementaux, les méthodes d’aide à la décision, l’analyse des politiques publiques environnementales dans le contexte de l’aide au développement et l’application de l’économie de proximité à l’analyse de la structuration paysanne.

Catherine Aubertin

3mailto:catherine.aubertin@ird.fr
économiste, directrice de recherche à l’IRD, responsable du pôle Politiques de l’environnement d’Orléans (UR 199). Ses recherches portent sur la mobilisation des concepts et théories économiques dans le cadre du développement durable. Elle a publié de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels : Les enjeux de la biodiversité (avec F.-D. Vivien, Economica, 1998), et comme éditrice : Représenter la nature ? ONG et biodiversité (IRD Éditions, 2005), Les marchés de la biodiversité (avec F. Pinton et V. Boisvert, IRD Éditions, 2007).

Marie Bonnin

4mailto:marie.bonnin@ird.fr
juriste, est chargée de recherche à l’IRD. Ses travaux portent sur la dimension juridique des politiques de corridors écologiques à l’échelle internationale, notamment en l’Europe et en Amérique latine. Elle a publié le rapport sur l’état d’avancement du réseau écologique paneuropéen aux éditions du Conseil de l’Europe (Coll. Sauvegarde de la nature, 2007).

Jean Boutrais

5mailto:jeanboutrais@hotmail.com
est géographe de l’IRD (UR 200), spécialiste des sociétés pastorales en Afrique de l’Ouest. Ses recherches principales ont porté sur les éleveurs des plateaux du Cameroun (Hautes terres d’élevage au Cameroun, 1996). Il a également effectué des recherches en Centrafrique (Des Peuls en savanes humides ; développement pastoral dans l’Ouest centrafricain, 1988) et, récemment, au Niger. Il a été co-responsable du Greful (Groupe de recherches comparatives sur les sociétés peules) à l’EHESS (Figures peules, 1999). Il a co-édité plusieurs ouvrages collectifs : L’homme et l’animal dans le bassin du lac Tchad (IRD Éditions, 1999), Patrimonialiser la nature tropicale ; dynamiques locales, enjeux internationaux (IRD Éditions, 2002), Patrimoines naturels au Sud ; territoires, identités et stratégies locales (IRD Éditions, 2005).

Ambroise Brenier

6mailto:brenier@lafiba.org
poursuit une spécialisation en océanologie. Accueilli par l’équipe de recherche de l’UR 128 de l’IRD, il réalise un doctorat en cotutelle entre l’université de Paris VI et l’université de Tuléar (Madagascar). L’objectif de cette recherche est d’évaluer le potentiel des suivis participatifs à fournir des informations utiles pour une gestion durable des ressources halieutiques en milieu corallien. Il a réalisé de nombreux stages dans des organismes internationaux (WWF, UNEP) ou nationaux (ONF, Diren). Il travaille depuis 2008 au sein de la Fondation internationale du Banc d’Arguin en Mauritanie.

Stéphanie Carrière

7mailto:stephanie.carriere@ird.fr
est écologue à l’IRD (UR 199). Elle étudie l’influence des pratiques agricoles traditionnelles sur la dynamique des paysages en forêts tropicales, principalement en Afrique centrale et à Madagascar. Son travail sur le terrain porte également sur les savoirs et les usages locaux et sur la pertinence des concepts écologiques qui président à la construction des actions de conservation de la nature dans les pays en voie de développement. Elle a publié des articles et ouvrages sur ce sujet, notamment Les orphelins de la forêt (IRD Éditions, 2003).

Christian Chaboud

8mailto:christian.chaboud@ird.fr
est économiste du développement à l’IRD, membre du Centre de recherche halieutique méditerranéenne et tropicale de Sète. Il a été coordinateur du programme soutenu par l’IFB « Enjeux économiques et sociaux de la biodiversité dans un contexte de grande pauvreté : le sud-ouest de Madagascar » et responsable de la composante économique du programme national de recherche crevettière à Madagascar. Il a co-édité plusieurs ouvrages collectifs sur les usages et la gestion des ressources renouvelables et de l’environnement : Du bon usage des ressources renouvelables (IRD Éditions, 2000), La ruée vers l’or rose (IRD Éditions, 2002), Madagascar face aux enjeux du développement durable (Karthala, 2007). Ses travaux de recherche portent en particulier sur les enjeux d’exploitation et de conservation des ressources et des écosystèmes marins.

Gilbert David

9mailto:gilbert.david@la-reunion.ird.fr
géographe de la mer et des îles, est chargé de recherche à l’IRD, en affectation à la Réunion. Habilité à diriger des recherches, il est co-responsable de l’axe « Approche intégrée milieux/sociétés » de l’unité « Expertise et spatialisation des connaissances en environnement ». Ses travaux portent sur la gestion et la conservation de la biodiversité littorale, étudiée selon une perspective territoriale, dans l’océan Indien (Comores, Madagascar, Réunion) et en Mélanésie (Vanuatu).

Pascale de Robert

10mailto:probert@mnhn.fr
anthropologue et écologue, est chargée de recherche à l’IRD. Elle s’intéresse à l’évolution des rapports nature/société dans les Andes et en Amazonie et travaille plus spécifiquement avec les Kayapó depuis 1998. Elle a mené des recherches sur les recompositions sociales et territoriales liées à l’exploitation ou à la conservation des ressources dans les terres indigènes, et participe actuellement à des programmes de recherche concernant l’agro-biodiversité et le développement durable chez les Kayapó.

Jocelyne Ferraris

11mailto:jocelyne.ferraris@ird.fr
est directrice de recherche à l’IRD, responsable de l’UR128-CoReUs « Communauté récifales et usages des écosystèmes coralliens de l’Indo-Pacifique ». Spécialisée en analyse de données en écologie, ses travaux portent sur les interactions entre les ressources marines vivantes, leur environnement et leurs usages, notamment la pêche. Elle s’intéresse aux stratégies des acteurs par la typologie des activités et de leur impact sur les ressources et aux indicateurs de perturbations naturelles et anthropiques, telles que les aires marines protégées, en tant qu’outils d’aide à la gestion.

Geoffroy Filoche

12mailto:geoffroy.filoche@ird.fr
juriste, est chargé de recherche à l’IRD (UR 199). Dans une démarche d’anthropologie juridique, il analyse les enjeux, modalités et limites de la participation des communautés autochtones à l’élaboration de normes locales de gestion des ressources naturelles. Il a notamment publié Ethnodéveloppement, développement durable et droit en Amazonie, Bruylant, 2007.

Géraldine Froger

13mailto:geraldine.froger@c3ed.uvsq.fr
économiste, est maître de conférences HDR à l’université de Versailles SaintQuentin-en-Yvelines, et chercheure au C3ED, UMR-IRD 063. Ses travaux portent sur l’interface entre économie et développement durable. A publié de nombreux articles dans des revues et ouvrages, a récemment coordonné La mondialisation contre le développement durable ? (PIE, Peter Lang, 2006) ainsi que deux numéros de la revue Mondes en Développement, le premier avec F. Galletti, consacré aux regards croisés sur les aires protégées marines et terrestres (2007), le second, avec Ph. Méral, consacré à l’environnement et à la décentralisation dans les pays en développement (2008).

Florence Galletti

14mailto:florence.galletti@ird.fr
est juriste à l’IRD. Affectée à Madagascar, elle est responsable du programme « Gouvernance environnement et développement durable en interdisciplinarités », et particulièrement du volet « Gouvernance et droit des ressources naturelles dans l’océan Indien » de ce programme développé par l’UMR C3ED 063.

Dominique Hervé

15mailto:dominique.herve@ird.fr
est agronome. Chercheur à l’IRD, il a travaillé une vingtaine d’années sur l’agriculture andine de montagne et la dynamique des systèmes de culture à jachère. À Madagascar, ses recherches portent sur une autre transition agraire, de la forêt à l’agriculture, en utilisant des outils de modélisation. Il est responsable du programme MEM à Madagascar depuis 2007.

Anne-Élisabeth Laques

16mailto:anne-elisabeth.laques@univ-avignon.fr
est géographe, maître de conférences à l’université d’Avignon et détachée auprès de l’IRD depuis 2004. Spécialiste en analyse du paysage, elle utilise les images de satellite à différentes échelles pour définir les indicateurs de dynamiques socio-environnementales et les mettre en carte. Elle travaille notamment sur des territoires peu renseignés, comme les terres indigènes, ou soumis à des transformations rapides, comme les fronts de colonisation.

François-Michel Le Tourneau

17mailto:fmltosny@gmail.com
géographe, chargé de recherche au CNRS, travaille au Credal (UMR 7169) et est actuellement chercheur invité à l’université de Brasilia. Il est spécialisé dans l’étude des dynamiques territoriales de l’Amazonie brésilienne et travaille principalement sur les populations traditionnelles et leurs pratiques spatiales.

Philippe Méral

18mailto:philippe.meral@ird.fr
économiste, est chercheur à l’IRD (UR 199). Spécialisé en économie de l’environnement et des ressources naturelles, il a été en charge d’un programme de recherche portant sur la politique environnementale et la gestion locale de l’environnement à Madagascar (2001-2005). A récemment publié avec C. Chaboud et G. Froger, Madagascar face aux enjeux du développement durable (Karthala, 2006) ainsi qu’avec C. Castellanet et R. Lapeyre, La gestion concertée des ressources naturelles : l’épreuve du temps (Karthala/Gret, 2007).

Johan Milian

19mailto:milian@univ-tlse2.fr
est géographe et chargé d’études à l’université de Toulouse-le Mirail. Ses travaux portent principalement sur les interfaces entre enjeux de gestion de l’environnement, gouvernance territoriale et dynamiques du développement dans les zones de montagne. Il est l’auteur de plusieurs articles sur les problématiques de la mise en œuvre et de l’intégration territoriale des politiques de conservation en France, en Espagne et au Maroc.

Florence Pinton

20mailto:florence.pinton@ird.fr
est sociologue de l’environnement, professeure à AgroParisTech, chercheuse associée au pôle Politiques de l’environnement d’Orléans (UR 199). Elle s’intéresse aux dispositifs d’action collective et de construction de territoires et de normes liées à l’application des politiques publiques. Elle a notamment édité La construction du réseau Natura 2000 en France (La Documentation Française, 2006) et, avec C. Aubertin et V. Boisvert, Les marchés de la biodiversité (IRD Éditions, 2007).

Ando Rabearisoa

21mailto:andolandi@yahoo.fr
est doctorante en économie à l’université de Versailles Saint-Quentin. Ses recherches portent sur la problématique de l’évaluation économique des ressources naturelles, en particulier les ressources au sein des aires protégées, dans des contextes où l’économie rurale est faiblement monétarisée. Elle s’intéresse particulièrement au rôle des communautés locales dans la gestion des ressources naturelles.

Hervé Rakoto Ramiarantsoa

22mailto:herve.rakoto@ird.fr
est géographe, professeur à l’université de Poitiers et en accueil auprès de l’IRD (UR 199) depuis 2007. Ses recherches portent sur la connaissance et la compréhension des relations que les sociétés tissent avec leurs territoires selon trois axes : la gestion des « ressources naturelles », les recompositions spatiales liées aux politiques environnementales, les dynamiques des sociétés rurales. Il a notamment coordonné avec A. Guédez l’ouvrage collectif Représentations de l’environnement et construction des territoires : dialogue des disciplines (MSHS Poitiers, 2005).

Estienne Rodary

23mailto:estienne.rodary@ird.fr
est géographe, chargé de recherche à l’IRD (UR 199), spécialiste des politiques d’environnement. Ses recherches portent sur la gestion des ressources naturelles et des aires protégées, à la fois dans les cosmopolitiques à l’échelle globale et dans la construction de territoires transnationaux en Afrique australe. Il a notamment co-édité Conservation de la nature et développement. L’intégration impossible ? (Karthala, 2003).

© IRD Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540