Version classiqueVersion mobile

Des taurins et des hommes

 | 
Christian Seignobos
, 
Éric Thys

Les taurins de l'ouest du Cameroun, bœufs de chefferie

Les taurins du Sud-Ouest (Cameroun)

Données zootechniques disponibles

Éric Thys

Texte intégral

Introduction

1L’intérêt pour les races taurines du sud-ouest du Cameroun (Bakosi et Introduction Muturu) a été relativement limité jusqu’à présent. Cela s’explique certainement par le nombre réduit des animaux (au maximum quelques centaines) et la dispersion d’une partie du cheptel dans les îlots de mangrove. L’enquête de la FAO sur les races taurines d’Afrique occidentale et centrale (FAO, 1980) donne quelques indications. En 1988, Martin Nzanteh Mekwi, un étudiant du Centre national de formation zootechnique et vétérinaire de Maroua, a mené une étude sur ces animaux dans le cadre d’un mémoire de fin de formation. Ce sont les Informations les plus récentes disponibles (Nzanteh Mekwi, 1988).

2Un inconvénient néanmoins est que ce dernier auteur n’a pas fait de différence entre les deux races distinguées par la FAO, ce qui empêche de vérifier s’il s’agit de groupes bien distincts ou simplement de variétés.

3On s’est efforcé, à partir de ces deux documents, de restituer les principales données. Il faut toutefois être conscient qu’elles devront être complétées et affinées ultérieurement.

Les races

Caractéristiques générales

4La FAO (1980) distingue :

  • le Bakosi, qu’elle classe parmi les taurins à courtes cornes et dont la hauteur au garrot est celle des Kapsiki. La robe est pie-noire ou noire-pie, mais la moitié des animaux sont noirs ou bruns ;
  • le Muturu du Cameroun, ou Bakweri, qui ressemble fortement au Muturu du Nigeria. Il est classé parmi les races taurines naines à courtes cornes, comme les races lagunaires.

Taureau adulte du Sud-Ouest (variété bakweri).

Vache taurine du Sud-Ouest suitée (variété bakweri).

5Epstein (1971) ne fait pas de distinction entre les deux. Nzanteh Mekwi (1988) les décrit également globalement. Ce sont, dit-il, des animaux de petite taille à tête courte et large. Les cornes sont courtes et dirigées, chez la femelle, vers l’extérieur, en avant et vers le bas. Le taureau porte des cornes plus courtes et dirigées vers l’extérieur. Le mufle est noir, parfois entouré d’un anneau de poils fauves. Le fanon est pratiquement inexistant, la queue est longue et la mamelle de la vache est petite. L’animal est reconnu comme relativement sauvage.

6Il donne la distribution de robe suivante : noire : 74 % ; fauve : 20 % ; brun-café : 4,5 % ; noire-pie : 1 % ; pie-noire : 0,5 %.

7Il constate une majorité de robes noires. Contrairement à ce qui ressort des observations de la FAO (1980), la robe pie est très peu représentée.

Mensurations

8Nzanteh Mekwi (1988) a établi les mensurations reprises dans les tableaux i Mensurations et ii sur un total de 42 mâles et de 117 femelles.

Tabl. i — Mensurations moyennes avec écart-type des taurins mâles du Sud-Ouest (en cm).

Tabl. i — Mensurations moyennes avec écart-type des taurins mâles du Sud-Ouest (en cm).

9La moyenne de la hauteur au garrot des mâles de 4 à 6 ans est de 114,8 cm et celle des femelles de plus de 4 ans de 115,3 cm. Compte tenu de cette importante hauteur au garrot et des valeurs élevées en périmètre thoracique, on peut supposer qu’il s’agit vraisemblablement plutôt de Bakosi que de Muturu. Domingo (1980) indique une hauteur au garrot moyenne de 89,5 à 104 cm pour les Muturu du Nigeria.

Éléments démographiques

Aire géographique

10Le bétail bakosi est élevé dans les montagnes de l’ouest de la province (Bangem) près de la région de Nkongsamba dans la province du Littoral. Le Muturu est élevé plus au sud, près de la côte. On en trouve sous les palmeraies (FAO, 1980).

Tabl. ii — Mensurations moyennes avec écart-type des taurins femelles du Sud-Ouest (en cm).

Tabl. ii — Mensurations moyennes avec écart-type des taurins femelles du Sud-Ouest (en cm).

11Nzanteh Mekwi (1988) indique que l’on trouve ce genre de bétail également dans les provinces avoisinantes : à Bali dans le Nord-Ouest, à Nkongsamba même et également dans la province de l’Ouest, plus au nord.

Effectifs

12Nzanteh Mekwi a effectué un recensement dans la région.

  • Zone des Muturu : département du Faro : 40 ; département du Ndian : 348.
  • Zone des Bakosi : département de Même : 217.

13Soit un total de 605 têtes. Même en tenant compte d’une marge de 10 % d’omission due à la dispersion des animaux, cela représente moins que les deux races du nord du pays prises individuellement.

Techniques d’élevage et motivation socio-économique

14Les possesseurs de Bakosi et de Muturu entretiennent leur bétail pour des motifs de prestige et de constitution de dot (Nzanteh Mekwi, 1988).

15Les techniques d’élevage et la protection sanitaire de ce cheptel sont très sommaires, comme dans le cas du bétail namchi. Le danger de voir ce cheptel disparaître progressivement n’en est que plus à craindre.

Bibliographie

Références

Domingo (A. M.), 1980 — Contribution à l’étude de la population bovine des États du Golfe du Bénin. Paris, Agence de coopération culturelle et technique, 2e édit.

Epstein (H.), 1971 — The origin of the domestic animals of Africa. New York, Africana Publishing Corporation, vol. 1.

FAO, 1980 — Trypanotolerant livestock in West and Central Africa. Rome, Country studies, Anim. Prod. Hlth Papers, 20, vol. 2.

Nzanteh Mekwi (M.), 1988 — The Muturu Cattle in the South West Province. Mémoire, CNFZV, Maroua.

Table des illustrations

Légende Taureau adulte du Sud-Ouest (variété bakweri).
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/5420/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 557k
Légende Vache taurine du Sud-Ouest suitée (variété bakweri).
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/5420/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 394k
Titre Tabl. i — Mensurations moyennes avec écart-type des taurins mâles du Sud-Ouest (en cm).
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/5420/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 383k
Titre Tabl. ii — Mensurations moyennes avec écart-type des taurins femelles du Sud-Ouest (en cm).
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/5420/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 766k

© IRD Éditions, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search