Version classiqueVersion mobile

Histoire et agronomie

 | 
Paul Robin
, 
Jean-Paul Aeschlimann
, 
Christian Feller

Recherche et formation en agronomie : des visions d’avenir

Éléments de réflexion sur la formation agronomique et l’agriculture de demain

An agriculture for tomorrow. Some elements of thinking

Paul Robin et Jean-Paul Aeschlimann

Résumé

Articuler histoire et prospective autour du champ agronomique pose des difficultés tant philosophiques que méthodologiques. Les communautés académiques, qu’elles relèvent des sciences humaines ou des sciences expérimentales, ne peuvent rester indifférentes aux nouveaux défis que nos sociétés affrontent. Face à ces enjeux, l’analyse systémique devient une méthodologie incontournable. Appliquée aux interactions entre organismes vivants et entre écosystèmes, entre espaces naturels et artificialisés, une approche écologique conduit à changer de vision et à remettre en cause les modèles épistémologiques dominants. Les quelque cinquante ans d’évolution de la pensée d’Eugène Odum en témoignent, même si celle-ci n’est qu’un des regards possibles sur la science écologique.

Les défis environnementaux engagent aussi nos sociétés à définir leurs critères éthiques de comportement par rapport aux pratiques scientifique, sociale ou politique. Ce renouvellement de l’éthique interpelle profondément la responsabilité des acteurs et dans des termes inédits. À travers son Principe Responsabilité, Hans Jonas incite à reconquérir, par une « ouverture à l’appel toujours plus immense et incitant à l’humilité », « le respect devant ce que l’homme était et devant ce qu’il est, en reculant d’horreur devant ce qu’il pourrait devenir ». Acquérir un regard écologique et formaliser une éthique de la responsabilité nécessite en premier lieu une prise de conscience qui repose fondamentalement sur le temps long, l’histoire et la diffusion de la pensée d’Aldo Leopold le prouvent abondamment. Les acteurs des sciences rurales et agronomiques comme ceux du monde agricole ne pourront faire l’économie de cette prise de conscience. Aussi la perspective historique constitue-t-elle un élément essentiel de cet éveil et justifie-t-elle que soit mis au plus vite en gestation une nouvelle croisée de chemins.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la croisée des chemins

Le présent ouvrage tente d’amener les regards des historiens et des agronomes à se croiser autour de quelques thèmes méthodologiques (quelles sont nos spécificités épistémologiques respectives ?), commémoratifs (qui donc est ce fils de Saussure, héritier et néanmoins fondateur ?), ruralistes ou scientifiques (quelle était l’opinion des exploitants ou des chimistes du début du 19e siècle sur la gestion des ressources ?), paysagers (que révèle l’aménagement de l’espace rural, de l’antiquité à nos jours, sur les relations entre l’homme et la nature ?), ou pédagogiques (comment concevoir la rationalité expérimentale et sa transmission en tenant compte des exigences sociales ?). Ces questions ne résument pas l’ensemble des contributions, mais en soulèvent une autre, beaucoup plus réaliste et brutale : « à quoi tout cela sert-il, si ce n’est à évoquer benoîtement le passé ? ». Ou, pour reprendre le commentaire désabusé d’un directeur scientifique lors de la rencont...

Auteurs

Jean-Paul Aeschlimann, Agropolis-Museum, 951 av. d’Agropolis, 34394 Montpellier cedex 5

© IRD Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search