Version classiqueVersion mobile

50 ans de recherche pour le développement en Polynésie

 | 
Philippe Lacombe
, 
Fabrice Charleux
, 
Corinne Ollier
, 
et al.

Préface

Michel Laurent

Texte intégral

1Depuis la création du premier centre de recherche à Papeete en 1964, cinq décennies de recherche en Polynésie sont l’occasion de dresser un panorama des différents domaines scientifiques investis par l’IRD dans l’archipel polynésien.

2Du fait de sa situation géographique particulière dans l’océan Pacifique, de sa spécificité culturelle et environnementale, l’archipel a été le creuset de recherches scientifiques originales. La Polynésie, qui représente à elle seule la moitié de l’espace maritime français, est en effet caractérisée par un exceptionnel taux d’endémisme végétal et une micro-insularité particulièrement exposée aux changements climatiques et aux altérations de l’environnement. Les recherches ont donc tout naturellement porté sur ces thématiques sensibles au regard du développement de cet espace insulaire.

3Depuis plusieurs décennies, les équipes scientifiques de l’IRD ont ainsi développé des programmes en biologie marine, sur les coraux et les substances naturelles, en halieutique, notamment sur les thons, et dans le domaine de la perliculture. Les recherches ont également été très actives en entomologie médicale sur la dengue et le chikungunya, en partenariat avec l’Institut Malardé. Les programmes en sciences humaines et sociales ont porté sur l’archéologie des îles Marquises, l’ethnologie, l’habitat, le domaine foncier et les études de géographie urbaine, sans oublier la linguistique. L’Atlas de Polynésie, publié en 1993 par l’IRD, a rassemblé l’ensemble des connaissances de l’époque sur la Polynésie.

4C’est sur ce substrat scientifique que l’IRD construit actuellement un partenariat fort avec les principaux acteurs locaux, comme l’université de Polynésie française ou l’Institut Louis-Malardé, engagés avec l’IRD dans une unité mixte de recherche dédiée à l’environnement insulaire océanien.

5En relation avec le contexte économique et social du pays, le campus du Centre polynésien de recherche et de valorisation de la biodiversité insulaire, inauguré en 2010, et le Grand Observatoire de recherche du Pacifique Sud, qui fédère 17 universités et organismes de recherche autour des questions environnementales, constituent les axes structurants auxquels s’ajoute, à travers le Centre de valorisation technologique, une dimension innovation.

6Le cinquantenaire de l’IRD en Polynésie est ainsi l’occasion d’affirmer la volonté de l’Institut de maintenir son investissement scientifique et de renforcer le partenariat pour conforter le développement avec le souci de préservation de l’environnement exceptionnel de l’archipel.

Table des illustrations

Crédits © F. Charleux
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/44328/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 29k
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/44328/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 69k

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont sous Licence OpenEdition Books, sauf mention contraire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search