Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Brasília, ville fermée, environnement ouvert

 | 
Marcia Regina De Andrade Mathieu
, 
Ignez Costa Barbosa Ferreira
, 
Dominique Couret

Le devenir urbain de l'environnement régional

Introduction

Testo integrale

  • 1 Rio de Janeiro : 3 281 903 habitants et São Paulo : 3 781 446, conformément au recensement général (...)

1Au moment de l'inauguration de Brasília en 1960, rares étaient les capitales des États brésiliens dont la population atteignait 500 000 habitants. Les villes de Rio de Janeiro et de São Paulo étaient les seules à avoir plus d'un million d'habitants1 et moins de la moitié des Brésiliens vivaient dans les villes.

  • 2 De 1950 à 1960, la population urbaine du Brésil a connu une croissance de l´ordre de 60 %.

2Brasília a cependant été implantée à un moment où le développement urbain et économique du Brésil s'intensifie2, les villes les plus importantes se transforment alors en vraies métropoles. Elles sont le lieu principal de l'accumulation du capital, tendent à concentrer tout à la fois les sièges des entreprises, les infrastructures, le marché consommateur, la production industrielle, le marché du travail et la masse laborieuse. À cette époque, la croissance démographique est forte et désordonnée, essentiellement approvisionnée par des migrants en provenance du monde rural brésilien ou de villes secondaires. Ils alimentent de vastes espaces nouvellement urbanisés qui se développent en périphérie de ces métropoles et où la carence en infrastructures est de règle. Les planificateurs de Brasília avaient clairement manifesté leur intention d'éviter la reproduction dans cette ville des problèmes propres à la métropolisation des autres grandes villes brésiliennes. Pourtant, 45 ans après son implantation, Brasília s'est aussi déployée dans le territoire comme n'importe quelle autre métropole brésilienne, dépassant les limites fixées pour la construction du Plano Piloto. Avant même que ce dernier ait été entièrement édifié, des noyaux urbains se sont développés à l'intérieur du Distrito Federal, comme dans les communes de l'État limitrophe de Goiás. Aujourd'hui, celles-ci et Brasília constituent un ensemble urbain de presque trois millions d'habitants, une agglomération dispersée dans l'espace, qui s'étale sur le territoire avoisinant indépendamment des limites administratives qui lui étaient assignées.

Tabl. XX - Composition de l'agglomération de Brasília en 2003.

Tabl. XX - Composition de l'agglomération de Brasília en 2003.

Note

1 Rio de Janeiro : 3 281 903 habitants et São Paulo : 3 781 446, conformément au recensement général du Brésil de 1960.

2 De 1950 à 1960, la population urbaine du Brésil a connu une croissance de l´ordre de 60 %.

Indice delle illustrazioni

Titolo Tabl. XX - Composition de l'agglomération de Brasília en 2003.
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/390/img-1.jpg
File image/jpeg, 725k

© IRD Éditions, 2006

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540