Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Brasília, ville fermée, environnement ouvert

 | 
Marcia Regina De Andrade Mathieu
, 
Ignez Costa Barbosa Ferreira
, 
Dominique Couret

Le rôle des utopies fondatrices dans la formation de l’agglomération urbaine de Brasília

Conclusion. Quand le dessein national bloque le destin régional

Texte intégral

1Le projet politique de Brasília loin d'être monolithique était donc multiple. L'utopie collective à la fois urbanistique et nationale n'a pas permis la structuration du territoire régional. Les principes du projet inadaptés à la réalité de l'espace régional, contenaient en germe l'urbanisation hors limite effective et les dysfonctionnements de l'environnement du Distrito Federal qui en résultent. La force de l'identité pionnière au sein de la société brésilienne a aussi joué un rôle important dans la mobilisation des populations migrantes. D'une part en tant que support idéologique du front de colonisation agricole régional, et d'autre part comme raison d'une transformation à succès de Brasília en nouveau front pionnier urbain. Enfin, le poids du destin préfabriqué de capitale nationale de Brasília a été déterminant. Si Brasília a bien émergé en tant que capitale du Brésil, sa réussite dans son rôle de pôle régional a été beaucoup moins bien planifiée et gérée, voire empêchée par la priorité de protection de ses fonctions nationales. Aussi n'est-ce pas à un développement régional cohérent qu'elle a amené mais bien plutôt à la concentration et la centralisation des populations en une agglomération imprévue et surcentralisée.

2Ce qui émerge de cette analyse des fondements du projet et de ses modifications au moment de sa matérialisation est une prise en compte très secondaire des éléments des contextes régional et environnemental au-delà d'une organisation de l'exploitation des ressources naturelles du site au profit de la ville. Tout semble converger pour poser les limites de la réalisation de l'utopie de ville capitale et pionnière aux portes du Plano Piloto comme s'il s'était agi d'une construction hors sol, sans continuité spatiale avec l'environnement local et régional… Là se situe le grand dysfonctionnement de par le quiproquo qui s'installe entre planificateurs et populations pionnières urbaines, dans la façon de se représenter ces espaces hors la ville. Ce que les premiers conçoivent comme ceinture verte de protection et plus loin zones agricoles est avant tout interprété par les seconds comme des terres vides à prendre et à habiter, un nouveau front pionnier dans la conquête de l'intérieur et de l'accès au développement …

3Il paraît donc nécessaire d'analyser plus finement comment a été conçue la gestion territoriale de cet environnement local et régional. Y a-t-il vraiment eu dès le départ une lacune de la planification première ? Ou s'agit-il d'un dysfonctionnement plus tardif issu d'un déficit de gestion postérieur ? Comment s'explique donc l'absence de mise en place d'une politique de redressement adaptée ? Ces questions sont l'objet de la partie qui suit.

Bibliographie

Références

Aubertin C., Peluso M. L., 1990 – Du symbole au lot semi-urbanisé. Les politiques de l'habitat dans le District fédéral. Paris, Orstom, Cah. Sci. Hum. v. 26, n° 4 : 731–747.

Chaui M., 2000 – O mito fundador do Brasil. Folha de São Paulo Caderno Mais, 26 de março, Brasil : 4-11.

Costa L., 1965 – « Relatório de Lúcio Costa sobre o Plano Piloto de Brasília ». In : Leituras de planejamento e urbananismo, Rio de Janeiro, Instituto de Administração Municipal, Brasil : 343-354.

Diario Oficial (le Journal Officiel), 25 mars 1957 – Les procès-verbaux des réunions du jury du Plan pilote de Brasília, Brésil, Feuilles 6951–2.

Farret R.L., 1985 – « O Estado, a questão territorial e as bases de implantação de Brasília ». In Paviani A. (ed.) : Brasília, Ideologia e Realidade – Espaço Urbano em Questão, Ed. Projeto/CNPq, São Paulo, Brasil.

Freyre G., 1968 – « Brasis, Brasil e Brasília, Rio de Janeiro : Gráfica Record Editora ». In : A Terra eo Homem, 1re edição brasileira e 2e en língua portuguesa vol. II, São Paulo, CEN.

GDF, Governo do Distrito Federal, 1976 – Seminário de Planejamento Governamental (1er Seplag), Brasília, Brasil.

Holston J., 1993 – A cidade modernista. São Paulo, Companhia das Letras, Brésil.

IPEA – Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada, NEUR – Núcleo de Estudos urbanos e regionais/UnB, 1997 – Gestão do uso do solo e disfunções do crescimento urban. Relatório nº 2, Brasília, julo de 1997, Brasil, mimeo.

Malagutti C. J., 1998 – « Loteamentos clandestinos no Distrito Federal : caminos alternativos para sua aceitação ». In Paviani A. (org.) : Brasília – gestão urbana : conflitos e cidadania, Editora Univeresidade de Brasília, Brasil : 55–84.

Metzger P., 1994 – Contribution à une problématique urbaine. Paris, Orstom, Cah. Sci. Hum. 30 (4) : 595–619.

Modulo, Revue d'architecture et arts plastiques, 1957 – Rio de Janeiro, Brésil, julho 1957, ano 3, n° 8.

Morais A.C.R., 1997 – Meio ambiente e ciências humanas. São Paulo, Brasil, Hucitec : 14.

Moscovici S., 1978 –. A representação social da psicanálise. Rio de Janeiro, Zahar Editores, Brésil.

Moscovici S., 1998 – « Apresentação ». In Arruda A. (org.) : Representando a alteridade, Petrópolis, Vozes, Brasil : 7–9.

Nouveau Dictionnaire Aurélio, 1975 – Éditeur Nova Fronteira, Rio de Janeiro, Brésil.

Oliveira De J. K., 1957 – A fundação de Brasília é a fundação do equilibrio da nação brasileira. Brasil, Revista Brasília 1(3), mars 1957 : 2.

Oliveira De J. K., 1974 – Porquê construí Brasília. Rio de Janeiro. Bloch Editores : 8.

Oliveira De J. K., Peluso M. L., 1983 – O mercado imobiliário urbano na periferia do Distrito Federal ; um estudo de caso : a Cidade Ocidental. Dissertação (Mestrado em Planejamento Urbano), Instituto de Arquitetura e Urbanismo, Universidade de Brasília, Brasil.

Peluso M. L., 1998 – O morar na constituição subjetiva do espaço urbano. As representações sociais da moradia na cidade-satélite de Samambaia/DF. Tese (Programa de Psicologia Social), Pontifícia Universidade Católica de São Paulo (PUC/SP), Brasil.

Pinheiro Da Silva I. (pdt), 1957 – Projet Lucio Costa, Premier prix décerné par le Jury du Plan Pilote de la Nouvelle Capitale. Rapport du Plan Pilote de Brasília, présidé par Israël Pinheiro da Silva, Brasil.

Portas N., 1996 – « Urbanismo e sociedade ». In Machado D.B.P, Vasconcellos E.M. (orgs.) : Cidade e imaginaçã, Rio de Janeiro, UFRJ/FAU/PROPURB : 30–42.

Ragon M., 1986 – Histoire de l'architecture et de l'urbanisme modernes. Paris, Casterman.

Schmidt V. V., 1985 – « Brasília Como Centro Político ». In Paviani A. (ed.) : Brasília Ideologia e Realidade. Espaço Urbano em Questão, Projeto/CNPq, Brasília, Brasil.

Silva E. (éd.), 1971 – História de Brasília. Brasília.

Sinhoroto K. A., 2001 – Recursos hídricos no Distrito Federal. Escassez de água de água ou de consenso ? Dissertação (Mestrado em Gestão Ambiental), Departamento de Geografia, Universidade de Brasília.

Terracap, 1982 - Exposição sobre a situação fundiária do Distrito Federal. Brasília, Governo do Distrito Federal, Brésil, mimeo.

Université de Brasília, 1984 – Brasília, Ideologia e Realidade – Espaço Urbano em questão. Ed. Projeto/CNPq, Brasília, Brésil.

Vesentini J. W., 1987 – A capital da geopolítica. Editora Ática, Coleção, Ensaios, Primeira edição em 1987, 5e edição em 1996, 240 p.

© IRD Éditions, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540