Version classiqueVersion mobile

Alimentation et nutrition dans les départements et régions d’Outre-mer/Food and nutrition in the French overseas departments and regions

 | 
Caroline Méjean
, 
Xavier Debussche
, 
Yves Martin-Prével
, 
et al.

Recommandations d’études et recherches

R20. Mieux évaluer les régimes alimentaires locaux,

leurs évolutions et leurs effets sur l’état nutritionnel

Texte intégral

1• L’expertise montre que la transition nutritionnelle, bien qu’avancée, n’est pas terminée et peut avoir pour conséquence une poursuite de l’augmentation des prévalences de l’obésité, diabète et hypertension. Ainsi, il est nécessaire d’actualiser régulièrement les données de consommation alimentaire, d’activité physique et d’état nutritionnel pour analyser les effets possibles des transitions et des crises économiques. Une piste intéressante serait la mise en place d’un suivi des données avec un observatoire de la nutrition. À ce titre, l’exemple de l’observatoire du diabète à La Réunion est intéressant, coordonné par l’ORS océan Indien et réunissant l’ensemble des partenaires et acteurs : établissant un tableau de bord d’indicateurs, pour aider à l’élaboration de priorités et recommandations pertinentes et consensuelles. Il est important d’y intégrer les facteurs sociodémographiques, socioéconomiques et socioculturels afin de repérer aussi les tendances selon les catégories de populations, ainsi que les dynamiques de changements, et notamment les transformations générationnelles. Des baromètres intégrant ces différents aspects sont expérimentés ou en cours et pourraient être utiles dans cette perspective en privilégiant les enquêtes en face-à-face pour éviter la sous-déclaration (Poulain et al., 2015 ; Fournier et al., 2016).

2• Parallèlement aux dispositifs (ou en attendant leur mise en place) permettant d’évaluer les pratiques alimentaires de façon dynamique (enquête à intervalle régulier), des enquêtes qualitatives (entretiens individuels et/ou collectifs, observations) visant à saisir les changements dans les comportements de consommation, d’approvisionnement au sein des familles (parent[s], enfants et autres), mais aussi les perceptions relatives à ces changements seraient utiles. L’analyse des itinéraires de consommation permet notamment de situer ces éléments, en particulier dans les routines familiales dans différents milieux sociaux (Desjeux, 2006).

3• Des enquêtes quantitative et qualitative sur les journées alimentaires, les prises (contenus, structures), les contextes etc. mais aussi les représentations sociales de l’alimentation avec la prise en compte des déterminants socioéconomiques et démographiques permettraient d’avoir des données comparables en tout point.

4• Collecter des données qualitatives sur les perceptions et comportements face aux crises sanitaires serait particulièrement utile pour mieux comprendre les peurs et inquiétudes qui agissent sur les comportements alimentaires et mieux adapter les programmes.

© IRD Éditions, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search