Version classiqueVersion mobile

Brasília, ville fermée, environnement ouvert

 | 
Marcia Regina De Andrade Mathieu
, 
Ignez Costa Barbosa Ferreira
, 
Dominique Couret

L’agglomération capitale de Brasília

Brasília : l’histoire urbaine d’une ville nouvelle dans le contexte d’un pays en plein essor économique

Marcia Regina De Andrade Mathieu et Ignez Costa Barbosa Ferreira

Texte intégral

1De 1960 à 1970, la croissance de l'économie brésilienne a été forte. Durant la décade qui suivit, les grandes villes brésiliennes dites « métropoles nationales » connurent une croissance significative et d'autres centres urbains se « métropolisèrent », dans la continuité de cette période économique faste. Le « miracle économique » qui marqua cette décade amplifia les grands mouvements migratoires interrégionaux et aggrava les coûts économiques et sociaux que la concentration excessive de populations engendre dans les grandes villes, notamment à São Paulo. Les grands centres urbains brésiliens de cette décade n'étaient pas en mesure d'offrir toutes les infrastructures de base à toute la population. Le développement des villes de taille moyenne était alors considéré par les planificateurs urbains comme une solution possible. Durant la décade des années 1980, cette option perdit de son importance malgré la création en 1976, du Programme national des villes de taille moyenne. Dans les années 1990, avec l'adoption du Plano Real (plan de redressement économique) et la stabilisation économique résultante, l'investissement dans les infrastructures reprend et a pour effet un essor de ces villes moyennes. Parallèlement durant la période 1980-1996 les flux migratoires vers les grandes villes augmentent, produisant des soldes migratoires positifs pour celles-ci. Ces soldes furent encore plus significatifs dans la région Centro-Oeste et en grande partie issus de flux entre villes.

Tabl. I - Brasilia et les plus grandes villes brésiliennes, 1960-2000.

Tabl. I - Brasilia et les plus grandes villes brésiliennes, 1960-2000.

Source des données : IBGE, recensements démographiques de 1960 et 2000

2Avec le transfert de la capitale de Rio de Janeiro à Brasilia débuta un processus rapide d'occupation de la région Centro-Oeste, basé sur l'expansion de la frontière agricole. L'incorporation de nouvelles terres au processus productif fut alors facilitée par l'ouverture de plusieurs nouveaux axes routiers Brasilia/Cuiabá, Brasilia/Bélem, Brasilia/Belo Horizonte, Brasilia/Salvador. Le rôle régional de la nouvelle capitale a surtout été de favoriser le développement de l'activité agricole, dans la mesure où la croissance industrielle n'y fut jamais significative par rapport à d'autres régions brésiliennes. La valeur de la production industrielle (VPI) de la région Centro-Oeste ne représentera jamais plus de 2 % du total de celle du pays. Par contre l'administration publique participe au PIB du Distrito Federal à hauteur de presque 40 %, en 1996.

Tabl. II -Emploi de la population par secteur économique -Distrito Federal.

Tabl. II -Emploi de la population par secteur économique -Distrito Federal.

* Y compris Administration publique - Source des données : PED/DF, Codeplan

3Entre 1960 et 1970, la population du Distrito Federal fut multipliée par quatre, passant de 140 000 à 537 000 habitants. Cette augmentation rapide s'explique d'une part par l'arrivée des employés de toutes les institutions publiques nationales transférées de l'ancienne capitale à Brasilia et d'autre part par la présence de nombreux ouvriers, techniciens et ingénieurs employés sur les chantiers de construction. À cette époque de l'édification de Brasilia, l'urbanisation du Brésil s'intensifiait grâce aux flux des populations rurales qui venaient se concentrer dans les villes les plus dynamiques. Dans les années 1960, ce sont les ouvriers agricoles, originaires de plusieurs régions, qui viennent chercher du travail dans les chantiers de Brasilia. La ville se consolidant et l'agriculture du pays se modernisant, d'autres vagues de migrants ont continué à affluer.

  • 1 Pour plus de données sur la croissance démographique du Distrito Federal et des municipalités de l' (...)

4À partir de 1970, les municipalités de l'État de Goiás limitrophe, à la périphérie du Distrito Federal, commencèrent aussi à recevoir de nouveaux habitants et durant la période 1970-1980 la population du Distrito Federal augmente elle-même avec un taux d'accroissement de 8,2 % par an1.

5Durant la décade des années 1980 le transfert de l'appareil d'État arrive à son terme et l'augmentation de la population faiblit avec la diminution des migrations spontanées mais aussi en raison d'une baisse de la natalité, générale au Brésil. Cependant, la situation de Brasilia se renverse ensuite durant la décade des années 1990 et la population passe de 1,6 million en 1991 à 1,9 million en 1996. L'agglomération urbaine de Brasilia est actuellement la huitième concentration de population urbaine du pays (fig. 4).

Tabl. III - Croissance urbaine naturelle et migratoire -Distrito Federal.

Tabl. III - Croissance urbaine naturelle et migratoire -Distrito Federal.

Source des données : Secrétariat de santé du DF - Estimation : Ana Maria Nogales Vasconselos

FIG. 4 -Les plus grandes villes brésiliennes en 1960 et leur évolution en 2000.

FIG. 4 -Les plus grandes villes brésiliennes en 1960 et leur évolution en 2000.

Notes

1 Pour plus de données sur la croissance démographique du Distrito Federal et des municipalités de l'État de Goiás, voir infra le tableau IV du chapitre Déploiement de l'agglomération et dispersion de la population urbaine.

Table des illustrations

Titre Tabl. I - Brasilia et les plus grandes villes brésiliennes, 1960-2000.
Légende Source des données : IBGE, recensements démographiques de 1960 et 2000
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/365/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 232k
Titre Tabl. II -Emploi de la population par secteur économique -Distrito Federal.
Légende * Y compris Administration publique - Source des données : PED/DF, Codeplan
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/365/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 240k
Titre Tabl. III - Croissance urbaine naturelle et migratoire -Distrito Federal.
Légende Source des données : Secrétariat de santé du DF - Estimation : Ana Maria Nogales Vasconselos
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/365/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
Titre FIG. 4 -Les plus grandes villes brésiliennes en 1960 et leur évolution en 2000.
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/365/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 679k

Auteurs

Géographe, spécialisation à l'université de Paris-I Sorbonne, ex-professeur à l'université de Brasília et chercheur associé du Bureau d'études urbaines et régionales de l'université de Brasília NEUR/CEAM.

© IRD Éditions, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search