Version classiqueVersion mobile

Géopolitique et environnement

 | 
Hervé Rakoto Ramiarantsoa
, 
Chantal Blanc-Pamard
, 
Florence Pinton

Avertissement

Texte intégral

1Cet ouvrage est issu de deux manifestations scientifiques internationales. La première, un atelier Géopolitique et environnement à Madagascar s’est tenue à Orléans à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) en décembre 2009 – La seconde, un colloque international Internationalisation de l’environnement : normes, acteurs, territoires à Madagascar s’est déroulée à Antananarivo en octobre 2010 sur le site de l’École supérieure des sciences agronomiques (Essa). Il a été conduit par l’Institut de recherche pour le développement, en partenariat avec deux institutions malgaches, l’Essa/université d’Antananarivo et le Fofifa (Centre national de la recherche appliquée au développement rural). Il a bénéficié du soutien de l’Agence universitaire de la francophonie, de l’université d’Antananarivo, de l’université d’Orléans et de l’université de Poitiers. Ces deux manifestations ont été organisées par Hervé Rakoto Ramiarantsoa.

2L’objectif a été de traiter la problématique environnementale à partir de situations précises et complémentaires sur le thème des relations entre pouvoir et territoire dans un contexte marqué par l’emprise croissante de politiques environnementales élaborées au niveau mondial. Ce processus d’internationalisation de l’environnement se traduit sur le terrain par une recomposition des relations entre pouvoir et territoire. Madagascar, par la richesse de sa biodiversité, offre un champ d’études particulièrement intéressant. Des chercheurs de disciplines variées et des acteurs de la politique environnementale malgache ont rendu compte des situations d’où émergent leurs questionnements. Les interventions ont traité plus spécifiquement des interfaces entre nature, sociétés et politiques publiques. Trois types de regards ont été retenus et confrontés : celui de chercheurs, celui d’acteurs institutionnels et celui de représentants de la société civile.

3Le comité scientifique réunit cinq chercheurs français et malgaches : Chantai Blanc-Pamard, CNRS/CEAf, Paris ; Florence Pinton, AgroParisTech, Paris ; Hervé Rakoto Ramiarantsoa, IRD-Orléans/ université de Bordeaux-3 ; Bruno Ramamonjisoa, Établissement des sciences supérieures agronomiques, Antananarivo ; Lala Razafinjara, Centre national de recherche appliquée au développement rural, Antananarivo.

4Les trois chercheurs coordinateurs de l’ouvrage étaient associés au sein de l’UR Dynamiques socio-environnementales et gouvernance des ressources de l’IRD (devenue l’UMR Gred Gouvernance, Risque, Environnement, Développement, IRD, université Paul-Valéry Montpellier-3, dirigée par Francis Laloë.) et membres de l’équipe Politiques de l’environnement, équipe pluridisciplinaire en sciences sociales qui s’intéresse à l’institutionnalisation des questions d’environnement. Cette équipe avait pour objectif de comprendre comment se construisent les grands problèmes environnementaux et en quoi ceux-ci constituent un champ de référence pour l’action politique aux échelles internationale, régionale, nationale ou locale.

© IRD Éditions, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search