Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Gestion durable des eaux et des sols au Maroc

 | 
Éric Roose
, 
Mohamed Sabir
, 
Abdellah Laouina

Glossaire des termes techniques

Texte intégral

1Banquette d’infiltration

2Aménagement composé d’un talus, d’une bande cultivée perméable et d’un bourrelet de terre en courbe de niveau pour favoriser l’infiltration du ruissellement.

3Banquette de diversion

4Comprend les mêmes dispositifs mais avec une pente légère (de 0,1 à 0,5 %) permettant aux eaux de ruissellement de quitter le versant pour rejoindre un chemin d’eau aménagé.

5Culture en bour

6Culture en sec, c’est-à-dire sans irrigation. Au Maroc, on dit qu’un bour est favorable quand le sol est suffisamment profond pour assurer une récolte satisfaisante : il est potentiellement candidat à l’irrigation dès que l’eau est disponible.

7Douar

8Hameau, groupe d’habitations traditionnelles généralement en terre ou en pierres

9Daya

10Dépression de la surface d’un plateau causée par la dissolution (fonte) de la masse de la roche (un peu comme les donnes sur calcaire).

11Évapo-transpiration (ET)

12Se traduit par la somme (en mm/ha/jour) de l’évaporation de l’eau à la surface du sol et de la transpiration des plantes pendant un intervalle de temps.

13Évapo-transpiration potentielle (ETP)

14Lame d’eau évapotranspirée par un couvert végétal complet, suite à l’énergie du soleil et du vent, sans restriction de disponibilité en eau.

15Évapo-transpiration réelle (ETR)

16Évapo-transpiration réellement mesurée dans les conditions naturelles avec ou sans restriction de disponibilité en eau.

17Fruit

18Le fruit d’un mur ou d’un talus est le pourcentage de distance entre la verticale du lieu et le mur incliné vers l’amont.

19Khettara

20Tunnel drainant la nappe phréatique de certains versants sur piémonts.

21Lessivage

22Le lessivage des sols est l’entraînement des colloïdes des sols (argiles, MO, R203) par les eaux de drainage et leur dépôt dans un horizon plus profond ou plus bas dans la toposéquence.

23Litière

24Lit de feuilles mortes sous les arbres des forêts, ou ht de paille, genêts, fougères sèches posé sous les animaux dans les étables.

25Lixiviation

26L’entraînement des éléments solubles par les eaux de drainage.

27Mulch

28Terme anglo-saxon : couverture de terre pulvérisée, de paille (mulching = paillage) ou de pierres (reg) qui réduit l’évaporation de la surface du sol.

29Paillis ou paillage

30Recouvrement de la surface du sol par une couche de résidus de culture.

31Palatable

32Les herbes palatables sont des herbes dont le goût, l’odeur et diverses qualités (tendreté, richesse en eau et nutriments, etc.) attirent les animaux qui broutent au milieu de l’ensemble de la végétation d’un parcours. Ainsi les chèvres choisissent et cueillent délicatement certaines parties de certains végétaux dispersés dans la brousse.

33Pays naisseur

34Région favorable à la naissance des jeunes animaux qui quittent ensuite la région lorsque celle-ci n’a plus assez de réserve de fourrage pour nourrir l’ensemble du troupeau.

35Poudrette

36Fèces ou déjections animales séchées à l’air, non fermentées mais piétinées par le troupeau au repos dans les parcs de rassemblement.

37Remontées biologiques

38C’est la capture par les racines des nutriments entraînés par les eaux de drainage et des cations libérés par l’altération des roches. Ces nutriments transportés par la sève ascendante dans le feuillage seront restitués à la surface du sol lorsque les feuilles, fruits et branchettes tombés au niveau de la litière seront minéralisés par la microflore.

39SAU

40La SAU est la surface agricole utile d’un terroir : elle comprend les champs cultivés et les surfaces en friche, à l’exclusion des surfaces forestières, des zones rocheuses, nues ou bâties.

41Séguia

42Canaux en terre, pierre ou béton, acheminant les eaux de leur source (neige, source ou oued) vers les champs à irriguer.

43Semis direct

44Plantation des graines directement sous la litière, sans labourer le sol.

45Terrasse en gradins ou terrasse méditerranéenne

46Aménagement des sols en pente comportant un talus en terre, protégé par des herbes, des pierres ou par une murette et une bande cultivée horizontale, aménagée pour être irriguée (plates-bandes, cuvettes ou billons, reliés à une séguia) et éventuellement drainée latéralement.

47Terrasse progressive

48Transformation progressive d’un versant en une série de segments concaves moins inclinés, s’appuyant sur un microbarrage perméable (haie vive, cordon de pierres ou bande enherbée). L’évolution de la pente se fait par les techniques culturales et l’érosion en nappe.

© IRD Éditions, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540