Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Habiter la forêt tropicale au XXIe siècle

 | 
Geneviève Michon
, 
Stéphanie Carrière
, 
Bernard Moizo

Partie 4. Cueillir, chasser, cultiver la forêt

17. La pêche en rivière

Une diversité bioculturelle méconnue et menacée

Edmond Dounias, Stéphanie M. Carrière et Bernard Moizo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 10000000000002F3000001ABB9BDC4536D8590F1.jpg

Jeune garçon ntumu chargé du transport du poisson pêché dans sa hotte (sud du Cameroun).

© IRD/S. carrière

Lorsque l’on regarde de près le menu des habitants de la forêt, on constate l’omniprésence des produits issus des rivières. Qu’ils soient végétaux ou animaux, ceux-ci prodiguent une alimentation variée et nutritionnellement riche, mobilisable à tout instant, notamment lorsque la production des autres activités de subsistance diminue. La pêche contribue à assurer la sécurité alimentaire des peuples forestiers. Pourtant, peu d’études se sont penchées sur son importance technologique, sociale et culturelle au sein de sociétés dont la subsistance dépend fortement des ressources forestières.

Un secteur d’activité d’une diversité insoupçonnée

Les peuples des forêts d’Amérique latine et d’Asie du Sud-Est ont une vie quotidienne proche des rivières qui constituent les principales voies de communication. Ce lien à la rivière apparaît moins prégnant en Afrique, où les peuples ont été rapproc...

© IRD Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.