Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Habiter la forêt tropicale au XXIe siècle

 | 
Geneviève Michon
, 
Stéphanie Carrière
, 
Bernard Moizo

Partie 4. Cueillir, chasser, cultiver la forêt

Introduction. Les habitants de la forêt : cueilleurs, chasseurs, agriculteurs, éleveurs

Geneviève Michon, Stéphanie M. Carrière et Bernard Moizo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 10000000000003FC000006180D67B2E2B46E73EE.jpg

Pêche au bord du fleuve Riozinho (Amazoniebrésilienne).

© IRD/P. de Robert

Au xxie siècle, la forêt tropicale et ses ressources demeurent essentielles pour les populations riveraines.

L’agriculture forestière : une pratique universelle mais diversifiée

Contrairement aux idées reçues, une grande partie des activités forestières est plus proche de l’agriculture ou de l’élevage que de la simple collecte de végétaux ou de la chasse. S’il est une évidence qu’il faut établir, c’est bien celle-ci : les peuples des forêts tropicales cultivent des végétaux variés et conduisent des troupeaux, même si ces activités peuvent prendre des formes très variées et souvent totalement atypiques par rapport aux canons actuels de l’agriculture et de l’élevage.

Quelles sont ces formes ?

La plus répandue est l’agriculture sur abattis-brûlis, qui est détaillée par Stéphanie M. Carrière, Edmond Dounias et Geneviève Michon (chap. 13) : un mode d’exploitation imposé par les conditions écologiques du milieu forestier...

© IRD Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.