Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Habiter la forêt tropicale au XXIe siècle

 | 
Geneviève Michon
, 
Stéphanie Carrière
, 
Bernard Moizo

Partie 1. Qu’est-ce qu’une forêt ?

2. Un point de vue d’écologues sur les forêts tropicales « naturelles »

Jean-François Molino, Daniel Sabatier et Hubert de Foresta

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 10000000000002F4000001ABBECCDED5F2A29730.jpg

Forêt basse à Cochlospermum sur affleurements granitiques (monts d’Arawa, sud de la Guyane).

© IRD/D. Sabatier

Forêt « vierge » ou forêt « primaire » ?

Après des siècles d’une exploration essentiellement tournée vers l’inventaire du vivant et quelques décennies d’études écologiques, les forêts tropicales, et surtout les forêts tropicales humides, restent encore très mal connues. Pourtant, les informations disponibles suffisent pour affirmer que ces dernières sont les écosystèmes terrestres les plus diversifiés de la planète, et par conséquent que leur destruction ou leur transformation rapide aura un impact majeur sur la diversité du vivant.

Cette biodiversité extrême est encore associée, y compris chez nombre de scientifiques, à une image de milieux stables – voire immuables – et de structures homogènes à l’échelle du paysage, du massif forestier ou du continent. Il faut probablement voir là l’effet de la persistance du mythe de la forêt « vierge », « enfer vert » hostile à l’Homme, do...

© IRD Éditions, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.