Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Habiter la forêt tropicale au XXIe siècle

 | 
Geneviève Michon
, 
Stéphanie Carrière
, 
Bernard Moizo

Table des matières

Francis Hallé

Préface

L’être humain et les forêts tropicales
Robert Nasi

Avant-propos

Geneviève Michon, Bernard Moizo et Stéphanie M. Carrière

Introduction

La forêt tropicale dans le monde
Le lieu des paradoxes
Des sociétés forestières mises à mal
Des forêts sous influences

Partie 1. Qu’est-ce qu’une forêt ?

Geneviève Michon, Stéphanie M. Carrière et Bernard Moizo

Introduction. L’impossible consensus scientifique sur la forêt

Geneviève Michon

1. Qu’est-ce qu’une forêt ?

Les réponses des sciences humaines

Des mots pour désigner la forêt
Et pour les scientifiques ?
Alors, qu’est-ce qu’une forêt ?
Des définitions multiples
Derrière les définitions, les enjeux
Et la déforestation ?
La forêt tropicale : entre forêt-monde et forêts locales, plusieurs niveaux de définition
Au niveau international
Au niveau des pays
La forêt du quotidien
Conclusion
Jean-François Molino, Daniel Sabatier et Hubert de Foresta

2. Un point de vue d’écologues sur les forêts tropicales « naturelles »

Forêt « vierge » ou forêt « primaire » ?
L’hétérogénéité des structures
À l’échelle locale
À l’échelle des grands massifs forestiers
L’échelle du paysage est la moins étudiée
Des réalités du terrain aux débats théoriques sur la biodiversité
Une théorie dite « neutraliste »
De fortes variations de diversité et de composition floristiques
Un enjeu scientifique majeur

Partie 2. Les « peuples de la forêt », entre intégration et marginalisation

Geneviève Michon, Bernard Moizo et Stéphanie M. Carrière

Introduction. Les « peuples de la forêt » : de qui parle-t-on ?

Dénombrer : l’inextricable forêt des chiffres
Qualifier : dépasser les mythes
Geneviève Michon, Bernard Moizo et Stéphanie M. Carrière

3. Les habitants des forêts tropicales : des mythes aux réalités

Gardiens de la forêt ou menace pour les écosystèmes forestiers ?
Les gardiens de la forêt ?
Une menace pour les écosystèmes forestiers ?
Une gestion réellement adaptative
Des sociétés isolées ou reliées au monde ?
Des contacts anciens
Aujourd’hui, la mondialisation
Des populations mobiles, mais pas nomades
Des populations souvent marginalisées et menacées
Une marginalisation économique, sociale et politique
Des populations sous contrainte
De véritables exactions
Stéphanie M. Carrière, Geneviève Michon et Bernard Moizo

4. Les nouveaux acteurs de la forêt tropicale

Des acteurs multiples aux intérêts variés
Du colon sans terre à l’investisseur international
Des arènes du « développement durable »
Un nouveau tourisme
Des acteurs qui se croisent
Des divergences d’intérêt aux conflits
L’exemple malgache
Opportunités ou menaces pour les forêts et leurs populations ?
Nouvelles activités : des répercussions difficiles à évaluer
Des populations locales souvent perdantes
Quelles opportunités pour un développement différent ?
Edmond Dounias

5. Les derniers peuples chasseurs-cueilleurs des forêts tropicales

Qu’est-ce qu’un mode de vie chasseur-cueilleur ?
Qui sont les derniers chasseurs-cueilleurs des forêts tropicales humides ?
Des peuples « fantasmés »
Des sociétés paupérisées, marginalisées et acculturées
Pourquoi dédier des recherches à ces peuples ?
Quel avenir pour les derniers peuples chasseurs-cueilleurs ?
Edmond Dounias et Alain Froment

6. Se nourrir en forêt

L’alimentation comme fait social total

Habitudes et comportements alimentaires en forêt en Afrique et en Asie
Une assiette équilibrée et bien garnie
Organisation des repas
Fluctuations saisonnières de la consommation alimentaire
Incidence psychoculturelle et nutritionnelle de la modernité
Nutrition et santé
Des pathogènes plus abondants dans les forêts tropicales humides
Bilan épidémiologique des peuples forestiers tropicaux
Des risques sanitaires et nutritionnels différents entre forêt et savane

Partie 3. Penser, représenter, partager la forêt

Bernard Moizo, Geneviève Michon et Stéphanie M. Carrière

Introduction. Représentations, savoirs et droits d’accès. À chacun sa forêt ?

Des représentations multiples, souvent en opposition
Des représentations sources de règles et de droits
Bernard Moizo

7. Les Pwo Karen de Thaïlande, enfants de la forêt

Une identité fondée sur l’harmonie

Les Karen de Thaïlande
Village, essarts et forêt : un monde en harmonie
Un système agraire équilibré mais fragile
Harmonie et complémentarité Homme/Nature
Le dieu du sol et de l’eau : le vrai détenteur du territoire
Stéphanie M. Carrière

8. La forêt dans les dessins d’enfants (Madagascar)

Une représentation du sauvage et du domestiqué

Des marges des forêts tropicales aux paysages ruraux plantés
« Dessine ta nature »
Une nature domestiquée
Une nature sauvage
Geneviève Michon

9. Les savoirs locaux en question

Les savoirs locaux : une « sagesse écologique » ?
Préserver les ressources avant la biodiversité
Rôle des cosmologies et des règles sociales
Une question mal posée
Des savoirs locaux sur la nature artificiellement autonomisés et instrumentalisés
Des éléments de patrimoine magnifiés… et exploités
Des instrumentalisations ambivalentes
Préserver ou transmettre ?
François Verdeaux

10. Une forêt « naturelle » très anthropique

Le café, les hommes et le miel dans le Sud-Ouest éthiopien

Le café, pilier de la gestion forestière ?
Un aperçu historique des rapports entre les keficho et l’État
Non pas une forêt, mais différents espaces de production
Des espaces différenciés
Le miel, produit et protecteur de la biodiversité forestière
De la forêt domestique à usage multiple à la monoproduction caféière privée
Stéphanie M. Carrière

11. Les « orphelins de la forêt »

Miroirs d’une société d’essarteurs du Sud-Cameroun

L’abattage sélectif, une pratique répandue mais pas systématique
Des arbres compagnons de l’agriculture forestière
L’abattage sélectif : un savoir-faire complexe
Des fonctions agroécologiques importantes
Des arbres conservés bien qu’indésirables
Des arbres « orphelins », miroirs d’un peuple forestier
L’abattage, un acte guerrier
Un pacte avec la forêt
Les arbres orphelins : porteurs et marqueurs de droits
Les arbres orphelins comme symboles sociaux
Geneviève Michon

12. Des règles pour gérer la forêt »

Exemples indonésiens

Les États, maîtres et possesseurs des forêts tropicales
L’enchevêtrement des droits dans les systèmes coutumiers
Des droits multiples et superposables
Des règles évolutives, garantes du bon fonctionnement de la société
La forêt, source de conflit entre État et populations locales
Forêt paysanne contre plantation forestière (benjoin contre eucalyptus)
La forêt paysanne dans la redéfinition des rapports sociaux (Autour du damar)
Conquête du marché ou combat politique ? Le caoutchouc des essarteurs

Partie 4. Cueillir, chasser, cultiver la forêt

Geneviève Michon, Stéphanie M. Carrière et Bernard Moizo

Introduction. Les habitants de la forêt : cueilleurs, chasseurs, agriculteurs, éleveurs

L’agriculture forestière : une pratique universelle mais diversifiée
La chasse et la cueillette : des activités toujours d’actualité
Une pluri-activité aujourd’hui nécessaire
Stéphanie M. Carrière, Edmond Dounias et Geneviève Michon

13. L’agriculture itinérante sur brûlis

Idées reçues, logiques et réalités contemporaines

Une agriculture très longtemps décriée
Un système de culture à la rentabilité complexe et largement sous-estimée
Le clairiérage : un système agricole auto-régénérant
Une agriculture qui intègre les processus naturels
Agriculture autochtone versus agriculture de migrants
Une agriculture bouc émissaire face la déforestation
Donner le choix aux agriculteurs pour s’adapter aux changements
Geneviève Michon

14. Cultiver la forêt

Les agroforêts, une tradition porteuse d’avenir

Avant la culture
Les sylvicultures : cultiver la forêt
Les sylvicultures interstitielles : entre forêt et jardin
Les sylvicultures intégrales : du champ à la forêt
Une véritable plantation
Une sylviculture cyclique ou permanente
De véritables « agro » - « forêts »
L’agroforêt : un vrai écosystème forestier
La continuité des fonctions écologiques
L’agroforêt : un espace domestique et agricole approprié
L’agroforêt, voie originale d’intensification des agricultures forestières
Conclusion
Edmond Dounias et Geneviève Michon

15. Le miel en forêt

Les abeilles : d’inégalables altruistes
La chasse au sucre : de l’histoire ancienne
Apicollectes et apicultures forestières
Abeilles, apicollecte et enjeux environnementaux
Edmond Dounias

16. La chasse

Une activité de plus en plus lucrative et de moins en moins durable

L’homme, ce prédateur naturel
La chasse de subsistance
La chasse commerciale
Distinction entre piégeage et chasse
Uniformisation des pratiques sous contrainte économique
Le commerce de viande de brousse : une activité non durable
Comment atténuer la nuisance de la chasse sur la grande faune ?
Alternatives à la chasse commerciale : la chasse domestique et le proto-élevage
Une chasse « domestique » de proximité
Le proto-élevage
Edmond Dounias, Stéphanie M. Carrière et Bernard Moizo

17. La pêche en rivière

Une diversité bioculturelle méconnue et menacée

Un secteur d’activité d’une diversité insoupçonnée
L’art de la pêche
Se concilier les bonnes grâces des forces surnaturelles
Diverses techniques de pêche
Un processus d’apprentissage
Barrage et entonnoir rétenteur
Pêche au carrelet
Pêche à l’épervier
Trouble et abri de bois empilés
La pêche à la nivrée
Piégeage de crocodile-nain
Pêche collective et aménagement piscicole
Conclusion
Geneviève Michon

18. Au-delà du bois

Produits forestiers non ligneux et extractivisme

Les produits de cueillette dans la vie quotidienne des populations forestières au xxie siècle
La forêt, depuis longtemps à la base des échanges commerciaux
Un ancrage plurimillénaire : l’extractivisme en Asie du Sud-Est et en Afrique
Les nouveaux visages de l’extractivisme
Les produits non ligneux : une manne pour les États forestiers
De la collecte à la domestication
Conclusion

Partie 5. La déforestation : d’un constat global à la diversité des dynamiques locales

Stéphanie M. Carrière, Geneviève Michon et Bernard Moizo

Introduction. La déforestation : des processus, des situations, des enjeux

La déforestation : simple à définir, complexe à estimer
Des causes affichées et des causes cachées
Philippe Léna

19. La disparition des forêts tropicales

L’exemple amazonien

L’Amazonie, emblème de la déforestation et laboratoire des instruments de conservation
Les acteurs de la déforestation
Un rythme de défrichement élevé et persistant
Des politiques publiques volontaristes aux effets contrastés
Détecter les défrichements, un enjeu technique et politique
L’expansion de la grande propriété
Les émissions de gaz à effet de serre, un enjeu national et international
Vers un changement de paradigme dans l’agriculture familiale ?
Plinio Sist

20. La gestion des forêts tropicales humides

Le passé, le présent et l’avenir

Introduction
Quelques définitions : gestion durable et sylviculture
Une évolution de la sylviculture tropicale moderne
Bref historique
L’exploitation à faible impact et les résultats de la recherche sylvicole
La sylviculture comme outil de conservation des forêts tropicales
La nécessité de compromis entre les différents services écosystémiques
Une gestion forestière aux multiples acteurs
La gestion paysanne des forêts communautaires toujours mieux reconnue
Les obstacles au développement d’une gestion forestière communautaire et paysanne
Conclusion : de nouveaux impératifs
Développer la recherche sur l’écologie des forêts exploitées
Développer la gestion multi-usages des forêts tropicales
Patrice Levang et Alain Rival

21. Palmier à huile et déforestation en Indonésie

De produit forestier à culture de rente
À la conquête de l’Asie du Sud-Est
Le palmier à huile, véritable moteur de développement
Bonne affaire pour les uns, mauvaise affaire pour les autres
Un développement aux dépens de la forêt primaire
Déforestation = palmier à huile ?
Développer l’huile de palme et protéger la forêt, une utopie ?
François Verdeaux

22. De la forêt disputée à la forêt abolie

L’exemple de la Côte d’Ivoire

« La forêt a toujours été au centre des préoccupations de la Côte d’Ivoire »
L’État forestier, de 1900 aux années 1950
Organiser l’exploitation de la forêt
Concurrence pour la main-d’œuvre entre exploitation forestière et nouvelles plantations indigènes
Un pays de « planteurs » : années 1950-1990
La victoire des planteurs
Les leçons du paradigme ségrégationniste forestier
Stéphanie M. Carrière

23. Forêts et invasions biologiques

L’exemple des Hautes Terres de Madagascar
Le dilemme à propos des espèces introduites

Partie 6. Une forêt très politique

Geneviève Michon, Stéphanie M. Carrière et Bernard Moizo

Introduction. La forêt tropicale : des réalités locales à l’écopolitique mondiale

Des politiques forestières coloniales
Les forêts tropicales, premier « objet environnemental » mondial
Les forêts tropicales au cœur d’une écopolitique mondiale
Quels enjeux pour les populations forestières ?
Un décalage contreproductif entre global et local
Florence Pinton et Valérie Boisvert

24. La construction du lien entre savoirs locaux et diversité biologique

La diversité bioculturelle
Mouvements sociaux identitaires et mouvements environnementaux
Une alliance entre mouvements autochtones et ONG de conservation à l’échelle de l’Amazonie
Le mouvement socio-environnemental, une force politique
L’écologie des savoirs traditionnels
La politisation des savoirs locaux
La consécration du lien : l’apport de la Convention sur la diversité biologique
Un lien controversé mais assumé politiquement
Catherine Aubertin et Florence Pinton

25. Histoire des politiques de conservation en Amazonie brésilienne

La Constitution de 1988 : une reconnaissance des peuples autochtones
Le mouvement socio-ambiental et les politiques d’aires protégées
Une convergence entre luttes sociales et défense de l’environnement
La catégorie de populations traditionnelles
Les réserves extractivistes et le Peuple de la forêt
Les conventions sur la diversité biologique et le changement climatique
Une mosaïque d’aires protégées
Bernard Moizo

26. L’échec emblématique des politiques forestières au Laos

Des populations forestières paupérisées
Des sociétés montagnardes majoritaires pratiquant l’agriculture sur brûlis
Des systèmes culturaux complexes qui préservent la forêt
Des socio-écosystèmes non reconnus et sous-estimés par les politiques nationales
Une loi foncière source de conflits et incomprise des populations
Une classification des forêts déconnectée des systèmes et usages villageois
Un échec politique et environnemental
Stéphanie M. Carrière, Philippe Méral et Florence Pinton

27. Conserver les forêts tropicales : l’outil aires protégées

Des modèles de conservation en prise avec les politiques
Les premières aires protégées : une mise « sous cloche » radicale des espaces et des espèces
Associer valorisation économique et gestion locale pour mieux conserver
Un retour à des formes plus strictes de conservation
Le problème du choix et de la hiérarchisation des aires protégées
Financer les aires protégées aujourd’hui
Des besoins en augmentation
Des financements innovants et parfois contestés
Des aires protégées « hors zone » ?
Catherine Aubertin et Philippe Méral

28. Forêts, changement climatique et carbone

Forêts et changement climatique
Financer le maintien des forêts
L’instauration d’un marché de crédits carbone
De RED à REDD+
Services écosystémiques et instruments de marché
Le développement des dispositifs de PSE
La convergence des agendas biodiversité, forêt, climat
Des problèmes méthodologiques et éthiques non résolus
Un retour des outils régaliens nationaux ?
Geneviève Michon, Bernard Moizo et Stéphanie M. Carrière

Conclusion