Version classiqueVersion mobile

Niakhar, mémoires et perspectives

 | 
Valérie Delaunay
, 
Alice Desclaux
, 
Cheikh Sokhna

Préface

Awa Marie Coll Seck

Texte intégral

1Au lendemain des indépendances, le Sénégal a très tôt porté un intérêt particulier pour la recherche sur la population, la santé et l’environnement. Par la volonté politique, la détermination des acteurs et l’aide des premiers partenaires, le site de Niakhar, un lieu de recherche actif, a vu le jour.

2Ce site de renommée mondiale, par les multiples recherches et productions scientifiques importantes qui ont servi le continent africain et au-delà, témoigne de l’histoire sanitaire démographique et humaine de notre pays dont il a contribué à bâtir les fondements.

3À travers une approche pluridisciplinaire regroupant les analyses et récits d’historiens, de démographes, d’anthropologues, et de médecins, ce livre retrace les origines de la création d’un dispositif de recherche construit en ce lieu qui fête ses cinquante ans d’existence ayant inspiré les politiques dans de multiples domaines tels que la santé, la démographie, la migration, le climat, etc.

4Pour notre pays, le Sénégal, Niakhar a été à la fois un site sentinelle, un observatoire, un lieu de recherche et un centre de formation de professionnels et de cadres de la santé, des sciences sociales et de l’environnement. Tout cela a contribué au développement global de notre pays, en particulier à travers les connaissances scientifiques sur les maladies infectieuses comme le paludisme, la méningite et les hépatites. Les travaux importants qui y ont été effectués ont permis également le développement de vaccins particulièrement efficaces.

5Aujourd’hui, heureux et fiers sont d’autres comme moi, pour les moments forts vécus en ce lieu durant notre vie de chercheurs, d’enquêteurs dans des domaines divers et variés, dont les résultats font encore référence. En plus, le souci de consolider les exigences éthiques adaptées à notre contexte socioculturel a été constant.

6À l’heure où le Sénégal met en œuvre le Plan Sénégal Émergent, cadre national de référence pour une politique de développement durable, en phase avec les ODD, le site de Niakhar est un modèle d’interdisciplinarité entre divers champs de connaissances et de compétences. Il pourrait servir de lieu d’évaluation et d’innovation d’une approche intégrée entre la santé animale, humaine et les écosystèmes, telle que promue par l’approche One Health à laquelle notre pays a adhéré, pour le bien-être de nos populations.

7L’intégration de Niakhar à d’autres sites d’observation que sont Mlomp, Bandafassi, Dielmo, Ndiop dans le projet d’Observatoire Population, santé, environnement (OPSE) va offrir à de nombreuses institutions universitaires et de recherche (ANSD, IPD, ISRA, ANACIM, etc.) la possibilité d’y développer des activités de recherche et de formation pour les jeunes chercheurs.

8Au sein des sous-ensembles régionaux comme la CEDEAO, et à l’échelle du continent africain, le renforcement de la collaboration inter-pays des sites d’observation et de recherche devrait favoriser les échanges d’expertise, l’innovation et l’amélioration des processus d’harmonisation des politiques pour le développement durable de notre continent.

Auteur

Professeur. Ministre d’État auprès du Président de la République du Sénégal.

© IRD Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

IRD Éditions
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search