Desktop versionMobile Version

Le Tchad des lacs

Préface

Philippe Lacoste

Volltext

1Les écosystèmes lacustres concentrent de nombreux enjeux socioéconomiques et de biodiversité associés à de multiples services rendus : eau potable, irrigation, régulation hydrologique et bactériologique, ressources minérales, végétales et animales…

2Ces zones humides sont aujourd’hui clairement menacées par les changements climatiques, l’intensification de l’agriculture, les pollutions diverses, les aménagements hydrauliques inadaptés et la forte pression anthropique. Une meilleure compréhension de leur fonctionnement complexe apparaît donc nécessaire, quasi vitale. Surtout au Sahel en général et au Tchad en particulier où elles représentent l’espoir à l’image des oasis surgissant du désert. S’agissant d’espaces plurifonctionnels, la démarche à suivre ne peut être que multidisciplinaire et combiner les apports des sciences dites dures et des sciences humaines. Telle avait été déjà l’approche retenue pour l’expertise collégiale réalisée par l’Institut de recherche pour le développement (IRD) dans le cadre du projet Préservation du lac Tchad et publiée en 2014. C’est tout l’intérêt du programme de recherche multidisciplinaire « Grands écosystèmes lacustres tchadiens » alias Gelt, financé par la coopération française pendant quatre ans, de l’avoir étendu à d’autres lacs de dimensions plus modestes. Après de nombreuses missions de terrain, ce projet s’est clôturé à N’Djamena du 25 au 27 avril 2017 par un colloque international dont les riches interventions sont rassemblées dans le présent ouvrage.

3Dans cette somme imposante, les savoirs traditionnels ne sont pas oubliés, eux qui ont permis, depuis des millénaires, à des populations riveraines de ces lacs et aux nomades de s’adapter à un environnement en perpétuelle évolution. Ils ont en effet toute leur place à côté des modélisations mathématiques ou des analyses physicochimiques. Tel est notamment le message d’un magnifique ouvrage publié en 2006 par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture intitulé Le futur est un ancien lac. Un appel poignant à des mesures scientifiques adaptées et à des politiques régionales adéquates. Le Gelt fournit, pour sa part, une contribution pour répondre à la première partie de ce diptyque.

4Au-delà du recueil et de la formalisation des connaissances, ce programme Gelt a eu aussi des effets structurants et il a, en particulier, facilité la constitution d’écoles doctorales au Tchad. Forte des relations nouées entre chercheurs du Sud et du Nord, du dialogue des disciplines, de l’association recherche/formation à la recherche, du terrain avec le laboratoire, une communauté scientifique tchadienne est en train d’émerger. Cette évolution est porteuse d’espoir pour l’avenir au Tchad, terre de connaissance et berceau de l’humanité.

Autor

Ambassadeur de France au Tchad

© IRD Éditions, 2019

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Lesen

Open access

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search