Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Nouvelle-Calédonie

 | 
Claude E. Payri

Partie 4. Paroles, pratiques et représentations autour des récifs

Chapitre 31. Les récifs et leurs invertébrés, une manne durable pour les Calédoniens ?

Pascal Dumas, Marc Léopold y Loïc Bourgine

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Image

La « toutoute » (Charoni atritonis), instrument utilisé en Nouvelle-Calédonie pour rassembler ou avertir les habitants d’un village. © ADCK/CCT/P.-A. Pantz

Poulpes, coquillages et crustacés… la grande diversité des ressources récifales

L’utilisation des espèces récifales par les populations insulaires du Pacifique n’est certes pas récente, comme l’attestent l’abondance et la variété des artefacts liés à la pêche (hameçons, pirogues, outils, coquillages, etc.) retrouvés dans les strates géologiques associées à l’installation des peuplades Lapita de la région. Bien que le régime alimentaire des populations côtières se soit considérablement diversifié depuis l’Antiquité, ces ressources demeurent une composante essentielle de la sécurité alimentaire des îles du Pacifique et un élément central de leurs traditions culturelles.

Si la diversité des espèces récifales potentiellement capturées est élevée – elle pouvait atteindre près d’une centaine d’espèces dans une île type du Pacifique sud il...

Autores

Filière pêche
Direction du développement économique et de l’environnement de la province Nord
BP 41
98860 Koné, Nouvelle-Calédonie

© IRD Éditions, 2018

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540