Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Nouvelle-Calédonie

 | 
Claude E. Payri

Partie 2. Les récifs coralliens, un réservoir de vie

Chapitre 19. Le lagon, abri ou résidence des dauphins

Marc Oremus

Texte intégral

Le grand dauphin de l’Indo-Pacifique (Tursiops aduncus) présente une couleur assez uniforme, dans les tons gris ou marron clair selon la lumière. © M. Oremus

1Sur les 12 espèces de dauphins identifiées à ce jour dans les eaux de Nouvelle-Calédonie, deux en fréquentent quotidiennement les lagons : le dauphin à long bec (Stenella longirostris) et le grand dauphin de l’Indo-Pacifique (Tursiops aduncus).

Un refuge à mi-temps pour certains

2La journée des dauphins à long bec est réglée comme du papier à musique. La nuit, ils arpentent les eaux du large à la recherche de petits poissons qui remontent des profondeurs. Au lever du jour, ils rejoignent les zones récifales où ils peuvent socialiser et se reposer à l’abri des grands prédateurs océaniques. Là, ils forment généralement de grands groupes de 15 à 60 dauphins. Le soir venu, ils entament un ballet acrobatique qui renforce les liens du groupe avant de regagner l’océan.

Une résidence permanente pour d’autres

3La vie des grands dauphins de l’Indo-Pacifique est en revanche pleinement associée aux lagons car ils s’y nourrissent, s’y reproduisent et s’y reposent. Plusieurs petites populations résidentes, distinctes socialement et génétiquement, ont été décrites autour de la Grande Terre. Souvent en petits groupes de deux à dix dauphins, ils sont moins acrobates que leurs congénères à long bec mais ils peuvent être curieux ; il n’est d’ailleurs pas rare de les rencontrer aux étraves des bateaux.

Groupe de dauphins à long bec (Stenella longirostris) se reposant en zone récifale peu profonde. © M. Oremus

Des acteurs importants pour les récifs

4Le rôle joué par les dauphins en milieu corallien reste peu connu, mais il fait peu de doute que celui-ci est majeur. Les grands dauphins sont des prédateurs supérieurs des écosystèmes récifaux et participent donc activement à en réguler la chaîne alimentaire. Si les dauphins à long bec ne se nourrissent pas dans les lagons, ils transfèrent en revanche une quantité importante de matière organique en provenance du large via leurs déjections. L’ampleur de ce phénomène reste à préciser, mais il est établi que cette matière bénéficie aux poissons des récifs.

Table des illustrations

Légende Le grand dauphin de l’Indo-Pacifique (Tursiops aduncus) présente une couleur assez uniforme, dans les tons gris ou marron clair selon la lumière. © M. Oremus
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/28070/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 956k
Légende Groupe de dauphins à long bec (Stenella longirostris) se reposant en zone récifale peu profonde. © M. Oremus
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/28070/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M

Auteur

Génétique (spécialité mammifères marins)
WWF-France en Nouvelle-Calédonie
Rue du Mont-Té
BP 692
98845 Nouméa, Nouvelle-Calédonie

© IRD Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

open access

Offert par L’éditeur de ce site