Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Nouvelle-Calédonie

 | 
Claude E. Payri

Partie 2. Les récifs coralliens, un réservoir de vie

Chapitre 11. La biodiversité exceptionnelle des mollusques en Nouvelle-Calédonie

Philippe Bouchet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

Endémique de Nouvelle-Calédonie, le nautile Nautilus macromphalus appartient à un groupe de céphalopodes que l’on qualifie souvent de « fossiles vivants », représentés dans la nature actuelle par cinq espèces. Les animaux vivent en eau profonde et remontent la nuit le long de la pente externe du récif-barrière, Chesterfield, 2015. © IRD/C. E Payri

On compare souvent les récifs coralliens aux forêts tropicales : ce sont les deux grands écosystèmes de la planète les plus riches en espèces. Numériquement, ces espèces sont pour l’essentiel des invertébrés. À ce jour ce ne sont pas moins de 9 000 espèces d’invertébrés qui ont été inventoriées dans les écosystèmes marins côtiers de Nouvelle-Calédonie. Cette exceptionnelle biodiversité peut être abordée à travers quelques mots-clés : richesse, rareté, singularité et endémisme.

Richesse de la biodiversité

À l’exception des coraux, ce sont sans aucun doute les mollusques et les crustacés décapodes qui ont donné lieu aux études les plus soutenue...

Auteur

Malacologie
MNHN
UMR ISYEB (CNRS, MNHN, UPMC, EPHE)
Muséum national d’histoire naturelle CP 50
45, rue Buffon
75005 Paris, France

© IRD Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540