Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Au cœur des mondes de l'aide internationale

 | 
Philippe Lavigne-Delville
, 
Marion Fresia

3. L’ethnographe embarqué et la pensée institutionnelle du HCR

Sortir du terrain, entrer dans la critique anthropologique

Giulia Scalettaris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Toute organisation produit sa propre culture et développe une façon de lire son environnement et ses actions. C’est en particulier le cas des organisations internationales, qui produisent une abondante littérature sur leurs contextes d’interventions, leurs stratégies, leurs actions. Cette « pensée institutionnelle » imprègne à des degrés divers les individus socialisés au sein de l’organisation ou travaillant étroitement avec elle. La pensée institutionnelle et la critique anthropologique sont deux formes de connaissance distinctes qui ont chacune leurs modes de production, leur nature et leurs conditions de validité spécifiques. Elles sont en même temps étroitement liées, puisqu’elles portent sur les mêmes réalités. Je voudrais dans ce chapitre approfondir la différence épistémologique entre la critique anthropologique et la pensée institutionnelle, ainsi que les difficultés que j’ai rencontrées lorsque, m’investissant dans la rédaction de ma thèse en anthropologie à l’issue d’un p...

© IRD Éditions, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540