Version classiqueVersion mobile

Jours ordinaires à la finca

 | 
Charles-Edouard de Suremain

Remerciements

Texte intégral

  • 1 Le titre original de ma thèse était Dans l'Ombre du café. Ethnologie d'une grande plantation caféi (...)

1Ne pouvant citer toutes les personnes qui m’ont soutenu pour ma thèse1, dont cet ouvrage constitue une version remaniée et abrégée, je tiens tout de même à exprimer ma reconnaissance à mes parents guatémaltèques, réels et symboliques. Les premiers m’ont accueilli, hébergé et soutenu sans compter. Mes cousins, en particulier, ont guidé mes pas vers les plantations, me faisant profiter de leur expérience et de leurs relations pour m’ouvrir les portes de cet univers difficile d’accès. À la plantation, les enfants m’ont fait l’immense joie de me choisir comme « parrain » ou « oncle » (tío). Ce faisant, ils m’ont intégré à leurs familles avec lesquelles j’ai pu partager des moments inoubliables. C’est à tous les habitants de la plantation que le tío dédie ce travail.

Notes

1 Le titre original de ma thèse était Dans l'Ombre du café. Ethnologie d'une grande plantation caféière au Guatemala. Elle a été soutenue à l’université François Rabelais de Tours en juin 1994 sous la direction de Michel Adam.

© IRD Éditions, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search