Version classiqueVersion mobile

Océan et climat

 | 
Jacques Merle

Présentation

Texte intégral

1Cet ouvrage présente un chapitre de l’aventure scientifique qui a projeté les sciences de l’environnement sur le devant de la scène à la fin du XXe siècle. Il retrace le formidable développement de l’océanographie physique, motivé par la nécessité d’élucider les mécanismes fondamentaux de la dynamique des océans pour comprendre leur rôle dans la variabilité du climat et dans l’environnement terrestre. L’ouvrage s’adresse à un public de culture scientifique générale cherchant à mieux connaître les avancées récentes de l’océanographie et le rôle de l’océan dans la variabilité du climat. Il intéressera aussi les lecteurs attirés par l’histoire de cette discipline scientifique dans une phase de développement rapide, comme l’ont été presque toutes les sciences, et particulièrement celles de l’environnement terrestre, dans la seconde moitié du XXe siècle. C’est une histoire vue « de l’intérieur » qui est ici proposée par un acteur du domaine. Habituellement, les historiens travaillent « sur archives » mais celles-ci ne traduisent pas toujours l’évolution des idées, les doutes, les combats et l’environnement humain à l’origine des faits consignés dans les documents officiels. Les publications scientifiques sont les véritables archives du monde scientifique, mais elles sont difficilement lisibles par les non-spécialistes et elles ne traduisent pas toujours les péripéties de la recherche. Des synthèses accessibles à un public plus large sont nécessaires, c’est ce qui est tenté ici.

2Après un bref récit de la découverte des océans, en surface et en profondeur, et des premiers pas de la science océanographique, nous entrerons dans « l’ère géophysique » contemporaine qui a pris naissance autour des grandes questions scientifiques posées aux océanographes confrontés à la nécessité de mieux comprendre la dynamique du climat, au cours de ces quarante à cinquante dernières années. Ces questions peuvent être regroupées en trois thèmes : (1) quel est le rôle de l’océan dans l’équilibre énergétique planétaire ? (2) Quelle est la nature et l’importance de la singularité équatoriale dans la circulation océanique et atmosphérique ? (3) Comment l’océan et l’atmosphère interagissent-ils, spécialement dans les basses latitudes, contribuant ainsi à la variabilité du climat ?

3Ces questions et les réponses qui leur furent progressivement apportées, notamment par des grands programmes internationaux, sont traitées dans des chapitres distincts. Mais il est évident qu’elles ne sont pas indépendantes les unes des autres et l’ouvrage comporte de nombreux renvois, qui n’excluent pas pour autant quelques répétitions nécessaires dans un domaine aussi complexe.

4Après un préambule, qui situe le sujet, l’ouvrage est organisé comme suit :

  • le chapitre 1 offre une brève perspective de l’histoire de l’océanographie physique, depuis ses premiers pas dans l’Atlantique au XVe siècle, jusqu’à son intégration dans la géophysique des fluides dans la seconde moitié du XXe siècle ;
  • le chapitre 2 retrace les recherches qui ont amené à quantifier le rôle de l’océan dans l’équilibre énergétique planétaire ;
  • le chapitre 3 présente le programme Woce (World Ocean Circulation Experiment) dédié à l’étude de la circulation océanique et de sa variabilité ;
  • le chapitre 4 examine la singularité de la circulation équatoriale et sa découverte récente et fortuite ;
  • le chapitre 5 traite des interactions entre l’océan tropical et l’atmosphère globale ;
  • le chapitre 6 présente le programme international Toga (Tropical Ocean and Global Atmosphere), dédié à l’observation, à la modélisation et à la prévision des interactions océan-atmosphère dans les basses latitudes, répondant aux questionnements du chapitre 5 ;
  • le chapitre 7 traite de l’apport de l’observation spatiale, et des nouveaux concepts qu’elle a fait apparaître ;
  • le chapitre 8 fait le point sur la place de l’océan dans les climats du passé, ainsi que sur son rôle actuel dans le cycle du carbone ;
  • enfin, dans un épilogue, nous tentons d’esquisser le visage futur de l’océanographie et des relations internationales autour de la question climatique. L’ambition de cet ouvrage est de mettre en évidence un moment charnière d’une discipline scientifique mal connue, l’océanographie physique, qui, en moins de cinquante ans, est passée d’une approche descriptive et géographique à une approche géophysique. Sans prétendre faire œuvre d’historien, nous souhaitons apporter une contribution à l’histoire de l’avancée de la science dans ce domaine qui a marqué les dernières décennies du XXe siècle. Nous avons voulu retracer cette histoire à travers les questions et les réponses qui ont progressivement émergé à l’occasion de grands programmes internationaux, de conférences, de réunions de groupes de travail, d’écoles d’été, etc. Ce brassage de chercheurs, de toutes origines disciplinaires et nationales, météorologues et océanographes confondus, incluant théoriciens et observateurs, était motivé par un objectif commun : comprendre comment la dynamique de l’océan interagit avec l’atmosphère pour déterminer le climat et sa variabilité.

5Au-delà des « fertilisations » intellectuelles croisées favorisées par ces rencontres, cette épopée scientifique fut remarquable par sa dimension humaine. Ignorant les frontières nationales, linguistiques ou culturelles, des relations professionnelles et amicales d’une exceptionnelle qualité ont lié les acteurs de ces programmes, en dépit de la compétition inhérente à toute activité de recherche. Nous avons voulu donner une « photographie humaine » de cette époque de grands rassemblements scientifiques, marquée par des progrès sans précédent de la connaissance de l’océan et de ses relations avec l’environnement planétaire. Souhaitons que cette communion scientifique préfigure une prise de conscience des nations de la nécessité d’effacer les frontières pour gérer le risque climatique au bénéfice de tous.

© IRD Éditions, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search