Chapter 2. Impacts on the coastal zone

Joël Guiot

Résumé

Sea level rise is a major challenge for the Mediterranean Sea, where risks related to coastal flooding and shoreline retreat are already a serious concern, and where many human, cultural, industrial and environmental assets are concentrated near the coastlines. The first part of the chapter shows that marked impacts on the coastal zone are to be expected. While adaption to more frequent high water levels during storms is recognized as inevitable, large generalized shoreline retreats can still be avoided if the sea level does not rise too quickly and global warming remains below 2 °C. The second part of the chapter investigates the influence of climate and non-climate drivers on coastal zones. Using a multi-scale coastal risk index including hazard, vulnerability and exposure, risk assessment of Mediterranean coastal zones revealed many hot-spots along the southern and eastern shores, whose adaptability is limited by weaker economic and institutional conditions as well as poor availability of financial and technological resources. The third part of the chapter presents a threatened icon of the Mediterranean coast: Lithophyllum byssoides, a calcified cushion-like red alga, which, as the result of the coalescence, stacking and persistence of individuals, forms algal rims that are highly resistant to waves and storms. The bioconstruction of these rims is only possible under a stable or slightly rising sea level. Today, these algal rims have begun to be submerged. As the current rate of sea level rise appears to be accelerating, the rims would seem to be condemned.

L’élévation du niveau de la mer représente un défi majeur pour la mer Méditerranée, où les risques liés aux inondations et à la retraite du littoral sont déjà une préoccupation sérieuse, et où la population, des biens culturels, industriels et environnementaux sont concentrés près des côtes. La première partie du chapitre montre que de grands impacts sur la zone côtière sont attendus. Alors que l’adaptation à des hauts niveaux plus fréquents pendant les tempêtes est obligatoire, des retraites importantes et généralisées du littoral peuvent encore être évitées si le niveau de la mer ne monte pas trop rapidement et que le réchauffement climatique reste en dessous de 2 °C. La deuxième partie du chapitre examine le rôle des facteurs climatiques et non climatiques sur les zones côtières. L’utilisation d’un indice de risque côtier multi-échelle, qui intègre le risque, la vulnérabilité et l’exposition, pour évaluer les risques des zones côtières de la Méditerranée a fait ressortir de nombreux-points chauds sur les rives sud et est, là où la capacité d’adaptation est généralement limitée par de plus faibles conditions économiques et institutionnelles, ainsi que par la moindre disponibilité de ressources financières et technologiques pour les plus pauvres. La troisième partie du chapitre présente une icône menacée de la côte méditerranéenne : les byssoides Lithophyllum, une algue rouge qui forme des coussins calcifiés formant, par coalescence, empilement et persistance des individus, des trottoirs résistants aux vagues et aux tempêtes. La bioconstruction de ces trottoirs est seulement possible avec des niveaux de mer stables ou légèrement en hausse. Actuellement, ces trottoirs ont commencé à être submergés. Le taux actuel de l’élévation du niveau de la mer semble être trop rapide et les trottoirs semblent être condamnés à disparaître.

Auteur

Joël Guiot

Paleoclimatologist
Aix-Marseille University, CNRS, IRD, Collège de France, CEREGE, Aix-en-Provence, France
guiot@cerege.fr