Version classiqueVersion mobile

La chute d’un Eden éthiopien

 | 
Sabine Planel

Glossaire

Texte intégral

1Les termes en wolaitigna apparaissent en caractère gras, les termes amhariques et autres termes vernaculaires ou scientifiques en italique. Pour les termes amhariques une transcription plus rigoureuse du point de vue linguistique est donnée entre parenthèses.

2Alanna danna ou sanga danna – Responsable d’une province du royaume wolaita.

3Amsa aleka (amsa aläka) – Littéralement chef des 50. Chef militaire, responsable de 50 soldats.

4Aqanna (aqänna) – Mouvement d’extension de l’État choanais vers les périphéries du royaume éthiopien, équivalant à une colonisation dans le cas du Sud éthiopien.

5Araqé – Alcool réalisé à base d’ail, de café, ou de céréale.

6Aruje – Territoire au nord du Wolaita et au sud du pays hadiya qui exista probablement entre le xiiie et le xvie siècle. Ato – Monsieur.

7Awraja (awrajja) – Ancienne division administrative, correspondant à une province impériale.

8Badhessa – Pluies denses réparties de juin à août.

9Balabbat – Littéralement celui qui a un père. Chef indigène au service de l’administration impériale.

10Balgoua – Fortes précipitations de la fin du mois d’août qui coïncident avec une période de soudure.

11Basuwa – Seuil de la maison. Espace intime et familial composé de quelques mètres carrés de terre battue.

12Belg (bälg) – Petite saison des pluies dans la nomenclature éthiopienne. Elle intervient au printemps, à des moments variables en fonction des régions. Dans le Wolaita elle arrive à la fin du mois de février et se termine à la fin du mois de mai. Les Wolaita nomment cette saison gaba.

13Birr (berr) – Monnaie de l’Éthiopie (0,45 US $ jusqu’en 1992, puis 0,15-0,10 US $).

14Bitta – Terre ou royaume.

15Buluko – Pantalon de coton de couleur ocre. Vêtement traditionnel des hommes wolaita.

16Daga – Zone tampon, marche entre deux États, plus souvent deux royaumes.

17Darkua – Jardin de case. C’est le seul espace entièrement géré par les femmes.

18Dega (däga) – Étage bioclimatique de la montagne éthiopienne correspondant aux hautes terres comprises entre2500 et3200m.

19Delala (dälala) – « Marchand de travail ». Intermédiaire entre les personnes en recherche d’un emploi et les employeurs ayant besoin de main-d’œuvre.

20Dere – territoire autonome des communautés gamo.

21Derg (Därg)– Gouvernement d’inspiration marxiste-léniniste signifiant « comité » en amharique, dirigé par le colonel Haïlé Mariam Menguistu, qui fut au pouvoir de 1974 à 1987.

22Emeria – Plantation d’enset. Cet espace de l’exploitation agricole se compose de la plantation proprement dite et de la pépinière à enset. Il abrite aujourd’hui les plants de café.

23Enset (Ensät), utta, Ensete ventricosum ou edulis – Plante ressemblant à un bananier qui participe au système agricole wolaita. Il est cultivé en plantation derrière l’habitation.

24Gari – Le gari est un équipage sommaire à une place, qui sert de taxi et permet de circuler dans toutes les artères des villes éthiopiennes. Il est d’un emploi beaucoup plus fonctionnel et bien meilleur marché que les taxis automobiles.

25Gasha – Unité de mesure du sol équivalent à 40ha qui désigne la surface délimitée à l’aide d’un qalad, exprimant une longueur de 67 mètres. « Ayn gasha », littéralement « gasha à l’œil » désigne une estimation approximative des superficies.

26Gebbar (gäbbar) – Paysan tributaire exploitant d’une terre appartenant à l’empereur éthiopien mais cédée en concession à l’un de ses représentants. Statut qui concerna les paysans wolaita à partir de 1903.

27Geberé – Ouvrier agricole employé par un allocataire du sol ou parfois un propriétaire de droits sur le sol mais qui n’est pas contribuable au même titre que les gebbar.

28Gebre tel meret (gäbre täl märät) – Terres abandonnées par les gebbar chargés de les exploiter.

29Geressa et Zelassa – Anciennes cérémonies communautaires qui célèbrent les hauts faits d’un dignitaire ou d’un héros local, à la façon d’une joute oratoire. Ces cérémonies qui se déroulaient sur le karya s’accompagnaient également de courses de chevaux, de danses et de chants.

30Gésho – Arbuste dont les feuilles séchées sont adjointes à la talla. Rhammus prinoïdes.

31Goka – Hommes libres de la société wolaita d’Ancien Régime.

32Gosha et(ou) shoka – Espace des champs. Cultivé il prend le nom de gosha, mais lorsque le sol est à nu les paysans le nomment shoka.

33Guèze (geez) – Langue liturgique de l’Église éthiopienne.

34Gult – Droit de lever un tribut sur une terre.

35Halaka – Grand homme, propriétaire d’un troupeau de cent têtes de bétail ou chef de province du royaume wolaita.

36Idder – Tontine, épargne communautaire.

37Injera (Enjära) – Galette de tef à la base de l’alimentation éthiopienne.

38Karya – Pelouse communautaire, partagée par différentes huttes sur laquelle se déroulent de nombreuses cérémonies.

39Kawo – Roi. Fonction politique et sacrificielle.

40Kebre Neguist – Recueil de textes médiévaux relatant et légitimant l’expansion amharo-tigréenne en Éthiopie, au nom de leur ascendance salomonienne.

41Kellel – Région-État dans la fédération éthiopienne.

42Keremt (kerämt) – Grande saison des pluies dans la nomenclature éthiopienne. Elle intervient en été, à des moments variables en fonction des régions. Dans le Wolaita elle arrive à la fin du mois de juin et se termine à la fin du mois d’août. Les Wolaita la nomment sila.

43Ketema (kätäma) – Place forte et par extension ville.

44Kotta – Association de paysans visant à la mise en commun des moyens de production, principalement terre et bétail.

45Madbét – Littéralement table de l’empereur. Propriété foncière privée de l’empereur, qui ne fait l’objet d’aucune allocation à ses représentants.

46Malla – Se dit d’un clan d’hommes libres.

47Matta gadya – Pâture individuelle, en périphérie de l’exploitation.

48Mayza-Maiya Gadya – Système de tenure wolaita en usage dans le royaume jusqu’en 1894, qui confère une propriété lignagère sur le sol.

49Melkegna (mälkäñña), ou neftenya (näftäñña) – « Envoyé du roi ». Attributaire d’une concession foncière dans les provinces impériales. Le second terme, littéralement « homme possédant un fusil », fait davantage référence à la fonction policière et militaire des représentants de l’empereur qu’à leur seul statut seigneurial, comme le fait le premier.

50Melmel meret – Les terres meret sont de vastes concessions attribuées temporairement à un militaire, en gestion directe (Berhanou Abebe, 1971 : 51) alors que les terres memel sont des concessions à imposition simplifiée, où l’attributaire est dégagé d’une partie de l’impôt dû à l’administration impériale (Berhanou Abebe, 1971 :183).

51Menguest (mängest) – Se dit de propriétés, foncières notamment, appartenant à l’État ou au roi. Par extension le terme désigne l’État.

52Mesqel (Mäsqäl) – Principale fête éthiopienne marquant le début de la nouvelle année, au mois de septembre. Elle célèbre l’Invention de la Croix.

53Meto aleka (mäto aläka) – Littéralement chef des 100. Chef militaire, responsable de 100 soldats.

54Mitta gadya – Bois individuel, en périphérie de l’exploitation paysanne.

55Négus– Roi.

56Ométo– Groupe linguistique comprenant les peuples wolaita, gamo, gofa, kullo et konta. Il correspond à un sous-groupe couchitique occidental.

57Peasant’s Associations – La Révolution de 1974 décida de l’instauration d’une nouvelle administration paysanne, l’Association paysanne, chargée de la gestion du qebelé et plus spécifiquement lors de sa mise en place, de l’exécution de la Réforme agraire.

58Penté – Églises baptistes ou évangéliques dont le culte est autorisé depuis 1991, autrement appelées Nouvelles Églises.

59Qale Heiwot (Qalä Heïwot) – Nom de l’Église protestante, signifiant littéralement la parole de vie.

60Qebelé (Qäbäle) – Plus petite division administrative du territoire éthiopien mise en place par la Révolution de 1974 ; elle correspond à peu près à une commune.

61Qolla – Basses terres. Étage bioclimatique de la montagne éthiopienne se trouvant à une altitude inférieure à 1500m.

62Qotcho – Pain d’enset, à base de pulpe râpée et fermentée.

63Quotcha – Marché itinérant de faible ampleur qui se déroule à la tombée de la nuit.

64Qunna – Jarre. Unité de mesure non standardisée utilisée dans le Wolaita sous l’Ancien Régime et après l’intégration. Son contenu est néanmoins estimé à 3 kg.

65Quter gebbar – Paysans tributaires « contenus » dans une concession accordée au melkegna

66Resettlement – Politique de déplacement plus ou moins forcé des paysans des régions pleines vers des régions considérées comme vides, principalement du nord vers le sud et l’ouest, mise en place durant la Réforme agraire.

67Rest – Système foncier emblématique de la société d’Ancien Régime de l’Éthiopie historique.

68Samon (sämon) – Se dit d’une terre appartenant à l’État mais accordée à perpétuité à l’Église nationale éthiopienne.

69Sapiya – Pluies légères et brèves de printemps.

70Settlement Area – Zone de peuplement encadré dans les basses terres wolaita, autour de Bele, Abela et Mencha, autrement appelés qebelé de développement.

71Shamma (shämma) – Unité de mesure du sol équivalent à un quart de gasha, soit 10 ha.

72Shambal – Chef militaire, responsable d’un contingent de 300 soldats.

73Shanqella – Paysans tributaires des régions soumises à l’empire choanais, ils étaient considérés comme des esclaves par les populations amhara et tigréennes.

74Shuchia – Communauté rurale du royaume wolaita regroupant 80 familles, soit 500 personnes.

75Takamatche (täkämätche) ou Iqub (Equb) – Tontine.

76Talla (tälla) – Bière.

77Tef, Eragrostis Abyssinica – Céréale cultivée en Éthiopie et servant de base à l’alimentation de populations des hauts plateaux du Nord.

78Tejbet – Débit de boisson où l’on fabrique et où l’on vend du tejj.

79Tejj (täj) – Hydromel éthiopien

80Teklay gezat (täkle ghizat) – Gouvernorat général.

81Tewahedo (Täwähedo) – Église nationale éthiopienne monophysite, dite Église orthodoxe.

82Thaler– Monnaie en usage jusqu’en 1936. Après l’occupation italienne, elle cède la place au dollar (de 1942 à 1974). Puis à la Révolution, ce dernier est remplacé par le birr éthiopien.

83Toukoul– Ce terme n’est pas un terme amharique mais swahili, il est communément utilisé en Éthiopie pour désigner les huttes, c’est pourquoi nous le conservons. Il désigne donc toutes les habitations rurales du Wolaita.

84Uduga – Chef de comté du royaume wolaita.

85Wereda (wäräda) – Unité administrative intermédiaire entre les qebelé et les Zones.

86Wogagoda – Espéranto composé des langues wolaita, gamo, gofa et daoro.

87Woïna Dega (wäyna däga) – Étage intermédiaire de la montagne éthiopienne, compris entre 1500-1800m et 2300-2500m. Littéralement « étage de la vigne », l’appellation traduisant l’ancienneté de la viticulture éthiopienne. Initialement cultivée pour les besoins cultuels de l’Église nationale, elle produit aujourd’hui des vins nationaux dans certaines régions.

88Wolaitamalla – Dynastie royale renversée au xviie siècle par la dynastie tigréenne. Nous pensons que son règne commença vers le milieu du xve siècle.

89Yok ou timmad – Unité de mesure foncière utilisée dans le Wolaita et dans les régions voisines. Elle correspond à la surface labourée par un attelage de bœufs en une journée, ce qui équivaut à un quart d’hectare. Elle peut varier en fonction de la force de l’attelage, les paysans distinguent ainsi des jeunes et des vieux bœufs.

90Zemecha (zämächa) – Campagne d’alphabétisation conduite sous le Derg.

91Zone – Division administrative de niveau inférieur à la région-État, elle possède une certaine autonomie de gestion.

© IRD Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search